Clément Marot - À Madame d’Alençon pour estre couché en son estat * (Französisch Übersetzung)

French (Middle French)

À Madame d’Alençon pour estre couché en son estat *

Princesse au cueur noble et rassis1
La fortune2 que j’ay suivie
Par force m’a souvent assis
Au froid giron de triste vie ;
De m’y seoir3 encor me convie,
Ais je responds (comme fasché) :
« D’estre assis je n’ay plus d’envie ;
Il n’est que d’estre bien couché. »
 
Je ne suis point des excessifz
Importuns, car j’ay la pépie4
Dont5 suis au vent comme un chassis6,
Et debout ainsi qu’une espie7
Mais s’8une fois en la copie
De vostre estat je suis merché9,
Je criray plus hault qu’une pie :
« Il n’est que d’estre bien couché. »
 
L’un soustient contre cinq ou six
Qu’estre accouldé, c’est musardie10
L’autre, qu’il n’est que d’estre assis
Pour bien tenir chère hardie11 ;
L’autre dit que c’est mélodie12
D’un13 ; homme debout bien fiché ;
Mais quelque chose que l’on die14
Il n’est que d’estre bien couché.
 
—Envoy —
 
Princesse de vertu remplie,
Dire puis15 (comme j’ay touché16)
Si promesse m’est accomplie :
« Il n’est que d’estre bien couché. »
 
  • 1. sage
  • 2. destinée
  • 3. asseoir
  • 4. j’ai soif
  • 5. à cause de quoi
  • 6. Exposé au vent comme le chassis de a fenêtre
  • 7. un espion
  • 8. si
  • 9. marqué
  • 10. perte de temps, sottise
  • 11. visage assuré
  • 12. chose agréable
  • 13. Qu’un
  • 14. dise
  • 15. Je puis dire
  • 16. dit
Von Guernes am Sa, 18/11/2017 - 14:54 eingetragen
Eigener Kommentar:

(*) Liste de ses domestiques, c’est-à-dire, de tous ceux qui font partie de sa maison

Align paragraphs
Französisch Übersetzung

À Madame d’Alençon pour être couché sur son état

Princesse au cœur noble et sage :
Le destin que j’ai suivi
Par force m’a souvent assis
Sur les froids genoux de triste vie ;
De m’y asseoir encore elle me convie,
Mais je réponds (comme quelqu’un de fâché)
« D’être assis je n’ai plus envie ;
Il n’est rien de tel que d’être bien couché. »
 
Je ne suis un de ces importuns excessifs
Car j’ai soif et c’est pourquoi je suis exposé
Au vent comme le châssis d’une fenêtre,
Et debout ainsi qu’un espion
Mais si une fois sur la liste
De votre État je suis marqué,
Je crierai plus haut qu’une pie :
« Il n’est rien de tel que d’être bien couché. »
 
L’un soutient contre cinq ou six
Qu’être accoudé, c’est perte de temps ;
L’autre, qu’il n’est que d’être assis
Pour bien avoir visage assuré ;
L’autre dit que c’est chose agréable
Qu’un homme debout bien fiché (en terre) ;
Mais quoi que l’on me dise
Il n’est rien de tel que d’être bien couché.
 
—Envoi—
 
Princesse de vertu remplie,
Je peux dire (comme j’ai dit)
Que si ma promesse m’est accomplie :
« Il n’est rien de tel que d’être bien couché. »
 
© Christian Guernes
Von Guernes am Sa, 18/11/2017 - 14:57 eingetragen
See also
Kommentare