Elena Vaenga - Zhuravli (Журавли) (Französisch Übersetzung)

Französisch Übersetzung

Les grues

Il me semble parfois que les soldats
Qui ne sont pas revenus des champs ensanglantés,
Ne se sont pas couchés en notre terre, jadis.
Mais sont devenus de blanches grues.
 
aujourd’hui et depuis ces temps lointains,
ils volent sans cesse et crient vers nous.
N’est-ce pas pour cela que si souvent, avec tristesse,
Nous nous taisons, regardant les cieux ?
 
Elle vole dans le ciel la formation fatiguée
Depuis la brume du matin, jusqu’à la fin du jour,
Et dans la file il y a un petit espace,
Une place pour moi peut-être !
 
Un jour viendra, avec le vol des grues,
De flotter dans la même brume bleue
Et depuis les cieux vous appeler, en langue d’oiseau
Vous tous, laissés sur terre.
 
Il me semble parfois que les soldats
Qui ne sont pas revenus des champs ensanglantés,
Ne se sont pas couchés en notre terre, jadis.
Mais sont devenus de blanches grues
 
Von Basile am Do, 03/05/2012 - 16:20 eingetragen
Russisch

Zhuravli (Журавли)

Weitere Übersetzungen von "Zhuravli (Журавли)"
Russisch → Französisch - Basile
Kommentare