Free style

Γαλλικά

style libre

Laisse-moi écrire, juste pour apaiser mon âme
Exorciser en art ce que certains appelleraient "molar"
Un bout de papier pour mettre mes peines en chanson
Etrange, on m'a dit "Allez, arrête ! la chance est en zonzon..."
Moi j'taille ! ici, c'est l'attaque des rimes
Ca parle de "1er de la classe" prenant le rap pour une académie...
Le stylo, mon arme, mon art est mon poumon
Ce que me dit mon coeur, je le retranscrits mot pour mot
Alors excuse si parfois je parais virulente
Mais ce monde n'est qu'une histoire, où s'égarrent les figurants...
Regarde ça s'tue ! pas besoin de métaphore !
Alors dans le mike j'hurle à la façon d'un mégaphone !
Ecoute… j'ai juste mes idées pour construire mon avenir
J'y vais à la nage, j'suis pas d'celles qui s'tirent en navire
Avec un mike je m'en vais ravie, vite avant que mon âme vire
En nerf, car seule la haine s'deale dans ma ville...

Laisse-moi écrire avant de mourir de l'intérieur
Le stylo, mon arme, pour que ma douleur interne meurt
Je vois l'ennui qui pour rien se marre et sera marié
A ma folie. Si j'me noie dans son raz-de-marée
Signant mon arrêt de mort mais t'inquiète !
J'continue ma route, pieds nus, car la merde me colle aux baskets
T'as vu l'époque ?! Son mal ne se lit pas sur les cartes...
Mon "bien" c'est bien sûr mes potes, et en cas de mal j'retombe sur mes pattes !
J'me fous d'ce move et d'tous ces méchants moqueurs !
Regarde dans ton assiette !!! moi, j'réconforte les gens de mon coeur !
J'vous laisse entre fous, donc "bon appétit à tous"
Bouffez-vous bien entre vous, pendant que j'vous regarde faire la course !...
J'suis pas là pour le titre ! si le rap part en parade, je le quitte !
Mais si un mike se ballade, je le kicke !
Ce monde est malade et je le crie, jusqu'à être aphone
Car le fond n'est qu'un gouffre et même s'ils ont maquillé la forme !

Née dans un monde qui nous a tous rendus déments
Alors laisse-moi écrire pour mieux combattre contre mes démons
Qui montent, et de ma mémoire jaillissent, aidez-moi !!
J'ai que ma plume pour soigner mes plaies et alléger mes poids...
Du ciment, j'veux toucher l'étoile, et j'entends ce vent qui
Me signale que la routine nous glace, qu'il faut quitter la banquise !
Déjà usée, car la paix meurt sur le banc des accusés
Comprends-tu pourquoi mon rap a cette couleur désabusée ?
J'ai pas rusée, j'suis venue franco dans l'rap...
J'vis et je prendrai ce que la Vie me donnera...
J'crie, peut-être trop à ton goût ?
Toi, attaché au système au point de ne plus voir la corde à ton cou !
Y a tant de gouffres, regarde ! pour si peu de bases solides
Grâce aux litres de "poison", on supporte nos vies insolites
C'est le merdier ! et le temps t'pousse à en faire parti
On t'pousse à avoir alors que RIEN n'est jamais acquis ! ...

Try to align
Αγγλικά

Free style

Let me write just to heal my soul
Exorcise into art what some would call [my] gob
A piece of paper to turn my sorrows into songs
Strangely they said to me, Come off it! Luck’s in the slammer…
Me, I beat it. Here rhymes are on the attack
There’s talk of ‘top of the class’ mistaking rap for an art school
The pen’s my weapon, my art’s my lungs
What my heart says to me I transcribe verbatim
So excuse me if sometimes I sound scathing
But this world’s only a story where bit players get lost

Look at the slaughter out there, no need for metaphors
So into the mike I roar like a megaphone
Listen. I only have my ideas to shape my future
I swim to it. I'm not one to take a ship to get away
With a mike I’m off delighted, quick before my soul gets wound up
Cuz only hatred is being pushed in my city
Let me write before dying from within
The pen’s my weapon to kill my inner suffering
I see boredom which is laughing for no reason and will marry
my madness if I drown in its tidal wave
signing my death warrant. But don't fret
I keep walking, barefoot cuz shit’s sticking to my shoes
You seen the times? Their sickness can’t be read on tarot cards
My good health is of course my buddies, and when unwell
I still land on my feet
I don't care for this drift and all those nasty mockers
Mind your own plate. I comfort those people dear to my heart
I leave you amongst lunatics, so ‘enjoy your meal, folks’
Eat one another up while I watch you racing
I'm not here for the title
If rap turns into a show I quit
but if a mike goes around I dig it
This world is sick and I clamour it to the point of losing my voice
Cuz content is an abyss even if they’ve disguised form
[I’m] born into a world which has turned all of us insane
So let me write to better fight my demons
Who rise and from my memory emerge. Help me!
I’ve only got my pen to heal my wounds and lighten my burden
From concrete, I want to touch the stars and I'm hearing that wind
Which warns me that routine freezes us, that we must leave the ice floe
[I’m] already worn out cuz peace dies in the dock
Do you understand why my rap is in this disillusioned light?
I didn't hedge, I went right into rap
I live and I’ll take whatever life handles me
I shout, perhaps too much to your taste?
You so tied down to the System you no longer see the rope round your neck
There are too many pits, look, for too few solid bases
Thanks to gallons of poison we bear with our quaint lives
It’s all a bloody mess and the times force you to be a part of it
You’re forced to possess when nothing’s ever gained

Υποβλήθηκε από mbg στις Τετ, 30/03/2011 - 08:07
5
Η δική σου αξιολόγηση: Κανένα Μέσος: 5 (1 ψήφος)
ΧρήστηςΑναρτήθηκε πριν
maëlstrom3 έτη 3 βδομάδες
5
Σχόλια