François Villon - Belle leçon aux enfants perdus (Slovak translation)

French (Middle French)

Belle leçon aux enfants perdus

CLVI
 
Beaux enfants, vous perdez la plus
Belle rose de vo chapeau ; (1)
Mes clercs près prenants comme glus,
Se vous allez à Montpipeau
Ou à Ruel, gardez la peau : (2)
Car, pour s'ebattre en ces deux lieux,
Cuidant que vausît le rappeau (3),
La perdit Colin de Cayeux
 
CLVII
 
Ce n'est pas un jeu de trois mailles (4),
Où va le corps, et peut être l'âme.
Qui perd, rien n'y sont repentailles
Qu'on n'en meure à honte et diffame ;
Et qui gagne n'a pas à femme
Dido, la roine de Carthage.
L'homme est donc bien fol et infame
Qui, pour si peu, couche (5) tel gage.
 
CLVIII
 
Qu'un chacun encore m'écoute !
On dit, et il est vérité,
Que charterie (6) se boit toute,
Au feu l'hiver, au bois l'été :
S'argent avez, il n'est enté (7)
Mais le dépendez ( 8 ) tôt et vite.
Qui en voyez vous hérité ?
Jamais mal acquêt ne profite.
 
Submitted by Guernes on Sat, 12/03/2016 - 14:16
Last edited by Guernes on Mon, 28/11/2016 - 17:27
Submitter's comments:

(1) vos chapeaux
(2) la vie (faites attention à votre vie)
(3) croyant que valait (qu'avait de la valeur) l'appel à la justice ecclésiastique
(4) de petite mise, sans conséquence
(5) risque
(6) ce que gagne un charretier
(7) greffé (il n'est pas greffé...
( 8 ) ... à vous, donc, dépensez-le)
Bien mal acquis ne profite jamais

Align paragraphs
Slovak translation

Dobrá rada strateným deťom

CLVI
 
Najkrajší kvietok zo širáka
strácate, chlapci moji milí.
Lepkavosť prstov ak vás zláka,
ej, pozor, nie by ste v tej chvíli
zas v Kmínovciach sa objavili,
či v Lotrovciach, bo kožke beda!
Colin de Cayeux tiež tam hýril,
nik mu späť hlavu na krk nedá.
 
CLVII
 
To nie je jak tri krúžky vrhať,
tu padne duša, nielen hlava,
tu nielen so žitím sa mrhá,
aj česť je fuč — a keď sa stáva,
že niekto vyhrá, aká sláva?
Didóna, kartáginská kňažná,
sa m u snáď za manželku dáva?
Ach, stávky, hodné iba blázna.
 
CLVIii
 
Nuž, čujte ešte, každý jeden !
Vravia, a je to pravda asi,
že furmanku vraj v zime, v lete
furman na fľaku prepíja si.
Vy držať groš? Juj, také špásy!
Pre koho? Ktože by ho dedil?
Zisk nectný — kto by sa oň hlásil?
Ký osoh z neho? — vždy Sen biedy.
 
© Christian Guernes
Submitted by Guernes on Mon, 31/10/2016 - 18:33
More translations of "Belle leçon aux enfants perdus"
SlovakGuernes
See also
Comments