Lucio Dalla - Caruso (French translation)

Proofreading requested
French translation

Caruso

Versions: #1#2
Ici, où la mer scintille
Et où le vent souffle fort,
Sur une vieille terrasse, donnant sur le golfe de Sorrente,
Un homme embrasse une fille,
Après qu'elle eut pleuré,
Puis il s'éclaircit la voix et recommence son chant.
 
Je t'aime tant...
Mais tant, tant et si fort, tu sais...
C'est désormais devenu une réaction en chaîne
Qui dissout le sang dans les veines, tu sais...
 
Il voit ces lumières au milieu de la mer
Et il pense aux nuits là-bas, en Amérique.
Mais ce ne sont que des lampions de pêcheurs
Et le sillage blanc d'une hélice.
Il ressentit une douleur dans la musique
Et se leva du piano.
Mais lorsqu'il vit la lune émerger d'un nuage,
Même la mort lui sembla plus douce.
Il regarda la fille dans les yeux, ces yeux verts comme la mer.
Puis soudain, une larme surgit
Et lui, crut s'y noyer.
 
Je t'aime tant...
Mais tant, tant et si fort, tu sais...
C'est désormais devenu une réaction en chaîne
Qui dissout le sang dans les veines, tu sais...
 
Puissance du lyrisme
Où chaque drame est un leurre,
Où avec un peu de maquillage et quelques mimiques
Tu peux devenir un autre.
Mais deux yeux qui te regardent
De si près, avec une telle vérité
Te font oublier les paroles
Et s'emmêler tes pensées.
 
Vu comme cela, tout devient insignifiant,
Tout comme ces nuits en Amérique.
Tu te retournes et tu vois ta vie
Comme le sillage d'une hélice.
 
Même si c'est la vie qui s'achève,
Lui, il y pense à peine.
Bien au contraire, il se sentait déjà réconforté
Et reprit son chant.
 
Je t'aime tant...
Mais tant, tant et si fort, tu sais...
C'est désormais devenu une réaction en chaîne
Qui dissout le sang dans les veines, tu sais...
 
Submitted by Malivone on Fri, 03/10/2014 - 06:40
Last edited by Malivone on Fri, 05/06/2015 - 13:03
Author's comments:

Cette chanson a été écrite par Lucio Dalla (1943-2012), compositeur, musicien (piano, clarinette) et chanteur populaire italien, pour Luciano Pavarotti, en hommage au ténor italien Enrico Caruso (1873-1921). Elle évoque les derniers jours du ténor, à Sorrente, auprès de sa femme.
Elle sera un immense succès et se vendra à plus de 9 millions d'exemplaires et sera reprise, entre autres, par Boccelli, Pagny, Lara Fabian et Josh Groban. Aucune traduction ne pourrait rendre l'atmosphère intimiste du texte original... Ça vaut le coup d'apprendre l'italien et même... le napolitain !
---
Version française, par Mireille Mathieu

Et de Luciano Pavarotti

The author of translation requested proofreading.
It means that he/she will be happy to receive corrections, suggestions etc about the translation.
If you are proficient in both languages of the language pair, you are welcome to leave your comments.
Italian

Caruso

Comments