La souffrance de la femme

Romanian

Durerea femeiască

Muncim, ca nişte sclave, zi de zi,
Frumoase-am fost, pe cel dintâi traseu,
Şi condamnarea de-a ne urâţi,
Chiar voi, ce ne iubiţi, ne-o daţi, mereu.

Stăm în picioare, încă de cu zori,
Şi vă miraţi că nu mai sunt subţiri,
Dar voi, care vă credeţi tot feciori,
De ce nu arătaţi ca nişte miri?

Pe unde ne daţi dreptul de-a munci,
Lucrăm istovitor, cu voi în rând,
Din când în când, în burţi ne daţi copii,
Iar voi plecaţi la altele, râzând.

R : V-am tot iertat, v-am tot acoperit,
Şi să mai amânăm nu-i înţelept,
Ar fi să recunoaştem, în sfârşit,
Femeia n-are, totuşi, nici un drept.

Şi, uneori, păcătuim curat,
Crezând, prin lacrimi mari, de ochi atei,
Că însuşi Dumnezeu este bărbat
Şi nu le înţelege pe femei.

Dar, vai, a fost odată prea frumos,
Ca-n filmele de dragoste a fost,
Şi-acum, ne omorâm sârguincios
Şi zilnic ne distrugem fără rost.

Ne-nvinge viaţa fără orizont
Şi voi ne-nvingeţi, într-un mod câinesc,
Trăim ca nişte văduve de front
Şi mâinile mereu ni se aspresc.

R : V-am tot iertat, v-am tot acoperit,
Şi să mai amânăm nu-i înţelept,
Ar fi să recunoaştem, în sfârşit,
Femeia n-are, totuşi, nici un drept.

Acum, când auziţi acest reproş,
Priviţi, fără privire, înapoi,
Încuviinţaţi din cap, mărinimoşi,
Şi credeţi că nu-i vorba despre voi.

Şi, totuşi, e vorba despre toţi,
Sunteţi la fel de răi şi de flămânzi,
Durerea femeiască pentru soţi,
E-un credit fără giruri şi dobânzi.

Vă e urât cu noi, vă e urât,
Şi ne-aţi ucide, dragilor bărbaţi,
Noi nu vă mai rugăm decât atât:
Puteţi să ne jigniţi, să ne-njuraţi,
Dar faceţi-o cu tonul coborât,
Şi pân-adorm copiii, aşteptaţi!

See video
Try to align
French

La souffrance de la femme

Nous travaillons, comme des esclaves, jour après jour
Nous étions belles dans notre première jeunesse,
Et vous nous condamnez à la laideur,
Vous-mêmes, qui nous aimez, le faites sans cesse.

Nous sommes debout même avant l’aube
Et ça vous étonne que nos jambes soient moins fines
Mais vous, qui vous prenez encore pour des jeunes hommes,
Pourquoi n’êtes-vous pas beaux, comme par le passé?

Quand vous nous permettez de travailler,
Nous nous épuisons à vos côtés,
De temps en temps, dans nos ventres vous mettez vos enfants,
Et vous allez chez d’autres femmes, en riant.

Nous vous avons défendus et pardonnés,
Et il est inutile de continuer,
Il faut admettre qu’en fin de compte,
La femme n’aucun droit dans ce monde.

Parfois, en toute innocence, nous péchons,
En nous disant, des larmes athées à nos yeux,
Que Dieu lui-même doit être un homme,
Qui ne comprend pas les femmes.

Hélas, autrefois c’était trop beau,
C’était comme dans les films sentimentaux,
Et à présent nous nous tuons diligemment,
Chaque jour nous nous détruisons inutilement.

La vie sans horizon nous écrase
Et vous aussi, avec férocité,
Nous sommes comme des veuves de guerre
Et la peau de nos mains s’abîme toujours plus.

Nous vous avons défendus et pardonnés,
Et il est inutile de continuer,
Il faut admettre qu’en fin de compte,
La femme n’aucun droit dans ce monde.

En entendant cette accusation,
Vous nous regardez d'un manière indifférente,
Grands seigneurs, vous nous donnez raison,
Et vous ne vous sentez pas concernés.

Pourtant, ce reproche vous est adressé à tous,
Vous êtes tous pareils, méchants et avides,
La souffrance qu'un époux inflige à sa femme
Est un crédit sans garanties ni taux d’intérêt.

Vous vous êtes lassés de nous, chers hommes,
Et vous avez envie de nous tuer,
Nous vous demandons une toute dernière chose
Insultez-nous, maudissez-nous si vous voulez,
Mais faites-le à voix basse,
Et attendez que les enfants s'endorment.

Submitted by Nora_D on Tue, 28/08/2012 - 14:20
5
Your rating: None Average: 5 (1 vote)
More translations of "Durerea femeiască"
Romanian → French - Nora_D
5
UserPosted ago
Calusarul1 year 33 weeks
5
Comments
Nora_D     August 29th, 2012

J'hésite entre "les yeux athées en larmes" et "des larmes athées aux yeux".

    August 29th, 2012

Elle est superbe, cette chanson, et plus de la moitié de ton texte est vraiment pile dans le ton : des choses très belles dites avec des mots très simples, c'est vraiment ce que je préfère comme style. Du coup je me déchaîne sur les détails. Je pense qu'il y a moyen d'en faire un petit chef-d'oeuvre !

Et vous allez chez d’autres femmes, tout en riant -> j'enlèverais le "tout" : même sens, mais plus cohérent avec le ton général

que nos jambes ne soient plus fuselées -> peut-être "soient moins fines", ça serait plus homogène avec le reste ("fuselé" c'est très artistique comme terme, ça fait un peu précieux par rapport au reste)

En se disant, les yeux athées en larmes -> "en nous disant" passerait mieux, mais "se disant" est aussi juste grammaticalement.
personnellement je verrais le mieux "des larmes à nos yeux athées" mais c'est peut-être juste ma sensibilité, les deux autres sont aussi corrects.

Que Dieu-même -> Dieu lui-même (pour une fois je n'ai pas de doute Smile)

Il faut admettre, qu’en fin des comptes -> toujours pas de virgule avant "que" (et les pronoms relatifs en général) sauf pour insister explicitement sur la pause. "en fin de compte" est toujours au singulier, sauf si tu veux faire un jeu de mots avec autre chose.

La vie sans horizon nous atterre / Et vous le faites aussi, férocement ->
le "le faites" sonne bizarrement. Peut-être qu'en changeant "atterrer" ça irait mieux : une personne ne peut pas "atterrer" quelqu'un, ou alors c'est la vue de cette personne qui peut atterrer.
"la vie sans horizon nous écrase / et vous aussi, avec férocité" ça passerait mieux - à condition que le sens du roumain ne soit pas trop déformé. "atterrer" à l'origine c'est "faire toucher terre" (c'est à dire que le poids de ce qui nous "atterre" nous empêche de tenir debout, nous force à nous allonger par terre), mais ça ne s'emploie qu'au sens symbolique, jamais pour une action réelle.

En écoutant cette accusation -> plutôt "entendant", sinon ça donne l'impression qu'ils se concentrent sur ce qu'on leur dit, alors que la suite dit plutôt le contraire.

Vous regardez en arrière sans intérêt,
Magnanimement vous nous donnez raison,
Et vous ne pensez pas être concernés -> erf... je pense que ça mériterait d'être repris globalement. Comme toujours c'est du français très clair et juste, mais ça sonne mal par rapport au reste. Je te propose de voir les autres remarques d'abord et de revenir dessus après.

Vous êtes pareils -> vous êtes tous pareils (là aussi pas de doute, "vous êtes pareils" ça voudrait dire qu'on s'adresse à des personnes particulières pour leur dire "vous vous ressemblez tous". Ca pourrait aussi vouloir dire "vous n'avez pas changé". Comme on parle en général des hommes, et pour éviter la confusion avec l'autre sens, le "tous" est indispensable)
Au passage, "toutes les mêmes..." c'est une expression typique de macho pour parler des femmes Smile.

La douleur de la femme pour son époux -> c'est un peu ambigu dit comme ça. On pourrait croire que la femme éprouve de la douleur pour son époux. Pour éviter ça, je propose de remonter le "est" de la ligne suivante : "la douleur de la femme est pour son époux..."

et vous aurez envie de nous tuer -> je ne comprends pas exactement le sens. On attend un complément dans cette phrase : "vous aurez envie de nous tuer quand...". Peut-être que l'idée c'est "vous finirez par avoir envie de ..." ou "ce que je vais vous dire va vous donner envie de nous tuer" ?

Nous vous prions une toute dernière chose -> le complément d'objet de "prier" ne peut être qu'une personne (ou un dieu !). Par contre "demander" se construit avec la personne à qui on demande comme complément indirect et la chose demandée comme complément d'objet direct. Donc c'est soit
"demandons" ("vous" est le c.o.i, logiquement on devrait dire "à vous" mais le "à" saute dans cette construction, "une dernière chose" est le c.o.d), soit
"prions de faire" ("vous" est le c.o.d et "une dernière chose" devient le c.o.d de "faire". "faire" fonctionne comme un relais pour aligner deux c.o.d, si on veut)

maudissez-nous, si vous voulez -> pas de virgule. Le "si vous voulez" est essentiel à la phrase. Un bon moyen de savoir s'il faut mettre un bout de phrase entre virgules, c'est d'essayer de l'enlever et de voir si la phrase a encore un sens (plus vague mais suffisant pour comprendre l'objet principal de la phrase).

Et jusqu'à ce que les enfants s'endorment : attendez -> paradoxalement, dit comme ça l'effet est plutôt faible. On pourrait penser que mettre "attendez" en évidence en fin de phrase le renforcerait, mais ça ne fonctionne pas. Je ne saurais pas expliquer exactement pourquoi, peut-être parce qu'on se doute de ce qui va arriver à la fin de la phrase.
Il vaudrait mieux faire plus court et percutant, à mon avis. Par exemple "Et attendez que les enfants dorment !" ou "jusqu'à ce que les enfants dorment...".

Nora_D     August 29th, 2012

il y a peut-être des choses à revoir; je réfléchis encore Smile

Calusarul     August 29th, 2012
5

Neavând priceperea lui kuroi în franceză, o mică observație fac legat de partea în română: nu cred că trebuia pusă virgulă după „amânăm”, la refren, că propoziția „Și să mai amânăm” e subiectivă.
Foarte bună traducerea.

Sper să nu fie „vorba [chiar] despre toţi” bărbații. Măcar homosexualii să ne spele onoarea. În fond, femeile cresc copiii, ar trebui să-i crească mai înțelegători.

A, și partea cu „vă e urât cu noi” eu o înțeleg ca „vă plictisiți cu/de noi”, nu chiar „detestați”. Mais ça va.

    August 29th, 2012

Bon, si ça va, c'est l'essentiel Wink

Calusarul     August 29th, 2012

T'as commencé à comprendre... un peu... le roumain, n'est-ce pas ?

    August 29th, 2012

Euuh... surtout les trois derniers mots. C'est du roumain de France, c'est plus facile.

Calusarul     August 29th, 2012

Laughing out loud ah, qu'est-ce que j'aimerais voir, un jour, la France devenir un pays roumanophone. Oh, Dieu, donne-moi ce petit plaisir coupable ! Au moins roumainaimable ! Roumaingentil ?! Ou la France être connue comme la petite Roumanie de l'Ouest. Hahahaha. Paris, le petit Bucarest ! (I think I'm going crazy...)

    August 29th, 2012

Personnellement je préfèrerais apprendre le roumain que le chinois, vos chanteurs me plaisent plus Smile.
Si ça ne tenait qu'à moi, les Roumains seraient plus que les bienvenus. Mais je ne suis pas sûr d'arriver à faire changer l'opinion publique française à moi tout seul.

Calusarul     August 29th, 2012

C'est très gentil de dire ça (pour les Roumains, pas pour les Chinois). J'avais peur que mon assertion te dérange. Et pourtant, j'ai entendu que le chinois est plus facile (sauf l’écriture) que le roumain (moins de temps verbaux etc).

Anyway, if I ever get to be king of the world, I'll take you as my adviser/counselor.

Ouais, les chanteurs roumains te pourraient plaire davantage, mais les plus connus ne sont jamais les plus bons. Il y a encore beaucoup à découvrir. (Bon, ça suffit - la propagande nationaliste Tongue pour aujourd'hui.)

@nora d, ne me dis pas "merci" tout le temps. ça m'inhibe, m’empêche d’évaluer d'autres traductions Tongue

Nora_D     August 29th, 2012

Multumesc pentru vot si comentarii. Corect, " va e urât cu noi" nu-i chiar "ne urâti". Poate gasesc ceva mai bun.

S-au mai schimbat vremurile; sau poate femeile i-au schimbat pe barbati Wink dar e adevarat ca bunicele si mamele noastre au fost destul de impovarate. Si chiar si generatia mea, 35-40, pastreaza oarece reminiscente traditionaliste, zic eu.

Nora_D     August 29th, 2012

Vous vous êtes lassés de nous?

Calusarul     August 29th, 2012

Chai pas... hmmm... Tongue Ah, ouais, larousse dit que c'est bon, ça va mieux à mon avis aussi Wink

    August 29th, 2012

Sûrement pas : comment pourrais-je me lasser de tes traductions ? Smile

quelques suggestions de style. De purs détail, laissés à ton appréciation

Pourquoi n’êtes-vous plus beaux -> je rajouterais un "pas"
comme dans le passé -> "comme par le passé" irait un peu mieux
pareilles à des veuves de guerre -> "comme des veuves..."
s’abîme de plus en plus -> "toujours plus"

Magnanimement vous nous donnez raison -> "grands seigneurs, vous nous donnez raison".
Etre "grand seigneur" c'est être magnanime, et en plus "seigneur" va assez bien avec le côté dominateur. "mon seigneur et maître" c'est comme ça qu'une femme soumise appelle son mari. Heureusement de nos jours on emploie plutôt ça pour rire, mais curieusement cette expression n'est jamais employée au féminin... Et ce n'est pas à cause d'un problème de grammaire, à mon avis !

Et vous pensez qu'il ne s'agit pas de vous -> "et vous ne vous sentez pas concernés". Je pense que c'est vraiment le même sens, et c'est typiquement ce qu'un français dirait.

méchants et affamés -> je suggère "avide" plutôt qu'"affamé'. C'est un peu comme "atterrer/écraser" ; "avide" est plus abstrait mais se base sur le sens de "affamé".

qu'un époux provoque à sa femme -> plutôt "cause", ou encore mieux "inflige"

Est un crédit sans garanties ou taux d’intérêt -> plutôt "ni" que "ou" (ni l'un ni l'autre, pas l'un ou l'autre)
Et attendez jusqu'à ce que les enfants dorment -> "et attendez que les enfants dorment !" (ou "s'endorment")

La dernière chose où j'ai besoin d'un éclaircissement :

Vous regardez indifférents en arrière -> je ne suis pas sûr du sens exact. Est-ce qu'il s'agit d'examiner le passé ou plutôt de détourner le regard ? Je suppose que c'est plutôt la première hypothèse, et je propose "Vous jetez un regard indifférent en arrière"

Nora_D     August 30th, 2012

J'avoue que, même en roumain, il est difficile parfois de comprendre le sens de certaines phrases ou syntagmes. Par exemple, "priviti fara privire inapoi" = "vous regardez derrière sans regarder; c'est une vision poétique que je traduirais par "vous nous regardez d'un manière indifférente".

Pour ce qui est des "grands seigneurs" même à ce jour, lors de la cérémonie d'un mariage orthodoxe, le prêtre conseille à la femme d'être soumise et d'obéir à son mari Smile jamais l'inverse. Bon, c'est vrai aussi qu'il dit au mari d'aimer sa femme.

Calusarul, c'est noté, plus de remerciements pour l'instant Big smile

    August 30th, 2012

vous nous regardez d'un manière indifférente : "jeter un regard" c'est l'idée de regarder rapidement, sans se concentrer sur les détails. Par exemple "jeter un coup d'oeil dans le rétroviseur" quand on conduit ("coup d'oeil" c'est "regard" en plus familier). Pas tout à fait l'idée d'indifférence, mais de superficialité plutôt. Ca me semble aller dans le même sens que ce que tu exprimes.

grands seigneurs : oui c'est ça, d'un côté la femme est obligée d'obéir et de l'autre le mari a le droit d'être gentil... Je vois.

Il reste une faute de frappe dans le tout dernier mot, mais pour le reste je dis bravo !

    August 30th, 2012

★★★★★

Nora_D     August 31st, 2012

Je pense que "des larmes athées à nos yeux" se rapproche plus de ce que le poète veut exprimer. Ce ne sont pas les femmes qui sont athées, mais plutôt leurs larmes.

    August 31st, 2012

Une traduction n'est jamais finie Smile
D'un point de vue du français, toutes les variantes sont correctes à mon avis.
Pour t'en dire plus il faudrait que j'apprenne le roumain, mais il faudra prévoir un petit délai.

Nora_D     August 31st, 2012

Bon courage! Smile si jamais