Georg Trakl - Duu39 - 3 - Rosenkranzlieder (French translation)

German

Duu39 - 3 - Rosenkranzlieder

Amen
 
Verwestes gleitend durch die morsche Stube ;
Schatten an gelben Tapeten ; in dunklen Spiegeln wölbt
Sich unserer Hände elfenbeinerne Traurigkeit.
 
Braune Perlen rinnen durch die erstorbenen Finger.
In der Stille
Tun sich eines Engels blaue Mohnaugen auf.
 
Blau ist auch der Abend ;
Die Stunde unseres Absterbens, Azraels Schatten,
Der ein braunes Gärtchen verdunkelt.
 
Submitted by Guernes on Wed, 28/12/2016 - 20:44
Align paragraphs
French translation

Chant du rosaire 3

Amen
 
Putréfaction qui se répand à travers la chambre pourrie ;
Ombre jaunie des papiers peints ; dans l’obscurité des miroirs
Se voûte nos mains d’une tristesse ivoirine.
 
Perles brunes qui s’écoulent au travers des doigts décharnés.
Tout est calme,
Les yeux de pavot bleus d’un ange s’animent.
 
Le soir aussi est bleu ;
L’heure de notre mort, l’ombre Azraël,
Assombrissent l’enclos d’une ouche brune.
 
Submitted by Guernes on Wed, 28/12/2016 - 20:48
Author's comments:

© Christian Guernes
.
. . Ouche (CNRTL) : Régionalisme (notamment dans l'Autunois, en Charente, en Vendée). Terrain, généralement de bonne qualité, proche de l'habitation et enclos, servant de potager ou de verger ou de petit pâturage.
.
. . Prononciation : [uʃ]
.
. . Étymologie et Histoire : 1229 poitevine «jardin clos situé à proximité de l'habitation» (Perrot de La Rochelle, Arch. Vienne ds Gdf.)
. . Du latin tardif olca «portion de terre labourable» attesté dans le parler de la région de Reims par Grégoire de Tours et antérieurement représenté dans le toponyme Octaviolca ; l'initiale représente probablement le nom de famille Octavius.
. . Le latin est probablement d'origine gauloise, d'une racine indo-européenne *polka (v. Spitzer ds Z. fr. Spr. Lit. t.44, pp.250-255)

More translations of "Duu39 - 3 - Rosenkranzlieder"
FrenchGuernes
Georg Trakl: Top 3
See also
Comments