Misère de l'homme (Duu43 - Menschliches Elend)

French translation

Misère de l'homme

L’horloge au soleil qui indique cinq heures –
Des hommes seuls pris d’une sombre épouvante,
Le soir au jardin, le bruissement des arbres nus.
La face d’un mort qui s’éveille à la fenêtre.
 
Tranquille en cette heure peut-être vont rester
Des images bleus devant des yeux troublés,
Le balancement des bateaux sur le fleuve,
Le cortège des sœurs volant au vent du quai.
 
Près du noisetier, de pâles filles jouent,
Aveugles amantes qui dorment enlacées.
Chant peut-être, les mouches d’une charogne.
Pleurs peut-être, un enfant au sein de sa mère.
 
Sont tombés des mains des asters bleus et rouges,
D’une bouche adolescente, étrange et sage.
Vagues, brouillées d’angoisse, les paupières qui clignent ;
L’odeur du pain flottant au milieu des fièvres noires.
 
Il semble qu’on entende aussi des cris horribles ;
Des ossements luisant parmi les murs en ruine.
Un cœur mauvais rit trop fort dans de jolies chambres ;
Près du rêveur c’est en courant un chien qui passe.
 
Un cercueil vide se perd dans l’obscurité.
Blafard un lieu s’éclaircit pour le meurtrier,
L’orage cependant fracasse des lanternes.
Noble, ses tempes blanches s’ornent de lauriers.
 
Submitted by Guernes on Tue, 03/01/2017 - 10:22
Last edited by Guernes on Sat, 07/01/2017 - 11:26
Author's comments:

Deuil de l'homme 2ème version
.
© Christian Guernes

German

Duu43 - Menschliches Elend

Die Uhr, die vor der Sonne fünfe schlägt --
Einsame Menschen packt ein dunkles Grausen,
Im Abendgarten kahle Bäume sausen.
Des Toten Antlitz sich am Fenster regt.
 
Vielleicht, daß diese Stunde stille steht.
Vor trüben Augen blaue Bilder gaukeln
Im Takt der Schiffe, die am Flusse schaukeln.
 

More

Comments