Un calcul d'improbabilité (Epätodennäköisyyslaskelma)

French translation

Un calcul d'improbabilité

Au matin, nous le trouvons à une falaise,
C'est blanc et immobile.
Ses yeux sont petits et noirs et petits
Et nous ne savons pas ce que c'est.
Au matin, nous le trouvons à une falaise,
La chose ne bouge plus, ne respire pas.
Ses mains sont petites, ses doigts sont longs,
Et nous ne savons pas ce que c'est.

Et lorsque le Soleil illumine le ciel du haut, je me
Rappelle que la peur est la plus ancienne des sensations
Et lorsque le Soleil brûle haut dans l'automne, je me
Rappelle du peu de connaissances qu'on continue d'avoir.

Des tas de nuits, nous restons assis à l'intérieur
À écouter la pluie, le vent et la tempête
Là-bas, ils naviguent, les nuages et les vaissaux,
L'obscurité se déplace comme un être vivant.

Au matin, nous le trouvons à une falaise,
Une créature qui a des oreilles et une bouche.
Elle ne bouge plus, elle tient un objet à la main,
Et nous ne savons pas ce que c'est.

Et lorsque le Soleil coule plus bas du haut, je me
Rappelle que la faim est la plus ancienne des sensations
Et lorsque le Soleil s'éteint en boule à son soir, je me
Rappelle du peu de connaissances qu'on continue d'avoir.

Et je regarde tes traits
Chers, si chers pour moi et
Je sais que nous ne sommes
Plus au même monde.

Submitted by benevoliste on Tue, 26/06/2012 - 11:30
Finnish

Epätodennäköisyyslaskelma

More translations of "Epätodennäköisyyslaskelma"
Finnish → French - benevoliste
Comments