L'Europe est perdue (Europe Is Lost)

French translation

L'Europe est perdue

(intro)
Dans l'appartement au sous-sol près des garages
où les gens balancent leurs vieux matelas
Esther est dans la cuisine, elle fait des sandwiches
Les lattes de ses stores sont toutes branlantes et tordues
On peut la voir depuis la rue avant qu'elle s'en aille
pour soulager ses pieds fatigués de ses bottes.
Elle s'essuie le front avec son avant-bras
Elle vient d'enchaîner deux services
Esther est aide-soignante, elle fait des nuits
Derrière elle, sur le mur de la cuisine
il y a une image en noir et blanc d'hirondelles en vol
Elle a mal aux yeux et dans les muscles
Elle décapsule une bière et la boit au goulot
Elle la presse sur ses lèvres assoiffées
et renverse la tête jusqu'à ce qu'elle soit vide.
Il est 4h18, encore une fois
Sa tête est pleine de tout ce qu'elle a fait aujourd'hui
Elle sait qu'elle ne fermera pas l’œil
avant que le soleil soit levé.
Ce soir Esther s'inquiète de l'état du monde
Elle s'inquiète tout le temps
Elle n'a aucune idée de comment
s'enlever ça de la tête
 
L'Europe est perdue. L'Amérique, perdue. Londres, perdue
et pourtant on proclame la victoire.
Tout ça c'est des règles absurdes,
l'histoire ne nous a rien appris.
Les gens sont morts durant leur vie,
éblouis dans l'éclat des rues.
 
Mais pourtant les voitures roulent toujours.
Le système est trop bien huilé pour tomber en panne.
Les affaires vont bien
et il y a des groupes qui jouent tous les soirs dans les pubs
et deux verres pour le prix d'un dans les boîtes.
Et on a bien fait sa toilette,
on a effacé le boulot et le stress
et maintenant tout ce qu'on veut c'est trop en faire,
ou encore mieux :
une nuit mémorable qu'on aura vite oubliée.
Tout le sang versé pour développer ces villes,
tous les corps tombés.
Les racines qu'on a extirpé du sol
pour qu'on puisse jouer à ces jeux,
je les vois dans les taches sur mes mains.
 
Les bâtiments hurlent
mais je ne peux pas appeler à l'aide, personne ne me connaît.
Hostile, inquiète, seule.
On se déplace en meutes et voici les règles qu'on nous a données à la naissance :
Travailler toujours plus pour pouvoir être tout ce qu'on veut
et puis danser pour faire passer la corvée.
Mais même les drogues ont fini par être ennuyeuses.
Enfin bon, le sexe c'est toujours bien, quand on en trouve.
 
Dormir, rêver, garder le rêve à portée de main
Chacun son rêve
Ne pleure pas, ne crie pas,
garde tout ça en toi,
continue à dormir.
Qu'est-ce que je vais faire pour me réveiller ?
 
Je sens le coût de tout ça enfoncer mon corps
comme j'enfonce les mains dans mes poches
Et tout doucement je réalise que c'est tout ce qu'on mérite.
Les fautes de notre passé on ressurgi,
malgré tout ce qu'on a fait pour effacer les traces.
Même les mots que j'emploie sont contaminés
par tout ce qu'on a volé pour le remplacer par ça.
Je reste calme
alors que je sens l'émeute venir.
Mais les émeutes sont minuscules,
les systèmes sont immenses,
les voitures continuent de rouler, ce qui prouve qu'il n'y a
rien à faire, c'est le big business, et son sourire est hideux.
Violence venue d'en-haut, violence structurelle.
Tes gosses sont shootés aux sédatifs.
Mais t'inquiètes pas pour ça. Pense plutôt aux terroristes.
 
Le niveau des eaux monte ! Le niveau des eaux monte !
Les animaux, les éléphants, les ours polaires meurent !
Arrête de pleurer et va consommer.
Et pour les marées noires ?
Chut ! Les rabat-joie et les tue-l'amour on aime pas trop ça.
 
Massacres
Massacres
Massacres
Une nouvelle paire de chaussures
Des enfants ghettoïsés assassinés en plein jour par ceux qu'on paye pour les protéger.
Du porno live en streaming dans les chambres de vos pré-ados.
Plafond de verre, trop bas pour se tenir droit.
La moitié d'une génération manque de pain.
Mais bon, c'est la fête dans la grand rue,
vendredi soir, enfin ! C'est moi qui régale !
Ça c'est bien passé jusqu'à ce que ce gosse se prenne une bouteille sur la tête. Ça a été un vrai bordel, demande à Lou,
c'était dingue, il y avait du sang partout.
Et si on parlait des immigrés ? Je peux pas les sentir.
En gros je m'occupe de mes oignons,
mais ils viennent surtout ici pour s'enrichir.
C'est une maladie.
Angleterre, Angleterre !
Patriotisme !
 
Et vous vous demandez pourquoi des gosses veulent mourir pour la religion ?
 
Ça marche comme ça : bosse toute ta vie pour une misère,
tu finiras peut-être chef,
prie pour avoir une augmentation,
raye les jours mortels de ton calendrier avec pin-ups.
Les anars cherchent désespérément quelque chose à démolir
Des photos scandaleuses de rappeurs à la mode dans des magazines people
Qui couche avec qui ?
Du cash dans des enveloppes pour les politicards
piégés en train de sniffer un rail sur les seins siliconés d'une prostituée
Ils enlèvent des enfants et baisent des têtes de porc1
mais lui là bas avec sa capuche et deux-trois pétards
foutez-le en taule, c'est lui le criminel
foutez-le en taule, c'est lui le criminel
 
C'est la génération PleinLeCulDeToutCa
le produit du ciblage produit et de la manipulation,
shoot'em up2, brutal, obligation de conseil3
Allez, des nouvelles pompes.
Belle coiffure
 
Des ballades à l'eau de rose pleines de conneries
et des selfies
et des selfies
et des selfies
et là c'est moi devant le palais de mon moi !
 
Construire une identité et une psychose
et pendant ce temps les gens sont morts en masse
et non, personne n'a remarqué,
enfin si, quelques-uns :
ça se voit au genre de smileys qu'ils ont postés.
 
Le sommeil te couvre les yeux comme une main gantée
Les lumières sont si agréables et brillantes, alors dormons
mais certains d'entre nous sont coincées comme des pierres dans un torrent
Qu'est-ce que je vais faire pour4 me réveiller ?
 
Nous sommes perdus
Nous sommes perdus
Nous sommes perdus
et pourtant rien
ne va s'arrêter.
Rien ne fait une pause.
 
Nous avons des ambitions et des amitiés et des séductions pour nous occuper l'esprit, des divorces qu'on boit pour oublier
 
L'argent
L'argent
Le pétrole
La planète est ébranlée et ruinée
Labeur, le labeur
Pas la moindre conclusion en vue
Juste la fin
Comment est-ce qu'on pourrait aimer ça ?
Quand les tribus sont mortes dans leurs déserts
pour laisser place à des structures étrangères ?
Développez, développez
et tuez ce que vous trouvez si ça vous menace.
Pas trace d'amour dans la chasse au pognon
dans ce pays ou personne n'en a rien à foutre.
 
  • 1. Allusion à un mini scandale basé sur un moment d'égarement du très respecté M. Cameron :)!
  • 2. lit. "flinguez-les !". Les jeux video de tir, pour ceux qui se poseraient la question
  • 3. La traduction technique est "devoir de dilligence". C'est entre autres l'obligation pour les banques de ne pas pousser leurs clients à trop s'endetter
  • 4. je suppose que c'est "gonna do *to* wake up"
Do whatever you want with my translations. I'm not rich enough to sue you anyway.
Submitted by petit élève on Sun, 12/03/2017 - 15:59
Added in reply to request by maluca
Last edited by petit élève on Sun, 30/07/2017 - 08:27
Author's comments:

Bah, il y a 2-3 passages intéressants mais, à peu près comme toujours dans le rap, c'est noyé dans un flot interminable de clichés. Mais bon, c'est quand même bien meilleur que la moyenne de ce que la scène rap produit depuis 10 ou 20 ans.

English

Europe Is Lost

videoem: 
Kate Tempest: Top 3
Idioms from "Europe Is Lost"
Comments
JadeG    Sat, 29/07/2017 - 12:31

Il ne s'agit pas d'un délire de rappeur mais d'une référence au Piggate... Dans une biographie parue en 2015, David Cameron avait été accusé d'avoir mis ses parties intimes dans la gueule d'un cochon mort quand il était étudiant

petit élève    Sun, 30/07/2017 - 08:24

Ah d'accord. Je me demandais vraiment d'où ça sortait, cette histoire. Pardon pour la médisance.
Elle est plutôt bien, cette petite Kate. C'est sûr qu'elle relève le niveau par rapport aux ego trips minables qui polluent la scène rap.