Georges Brassens - À l'ombre du cœur de ma mie

French

À l'ombre du cœur de ma mie

À l'ombre du cœur de ma mie
Un oiseau s'était endormi
Un jour qu'elle faisait semblant
D'être la Belle au bois dormant.
 
Et moi, me mettant à genoux,
Bonnes fées, sauvegardez-nous!
Sur ce cœur j'ai voulu poser
Une manière de baiser.
 
Alors cet oiseau de malheur
Se mit à crier : « Au voleur ! »
« Au voleur ! » et « À l'assassin ! »
Comme si j'en voulais à son sein.
 
Aux appels de cet étourneau,
Grand branle-bas dans Landerneau :
Tout le monde et son père accourt
Aussitôt lui porter secours.
 
Tant de rumeurs, de grondements,
Ont fait peur aux enchantements,
Et la belle désabusée
Ferma son cœur à mon baiser.
 
Et c'est depuis ce temps, ma sœur,
Que je suis devenu chasseur,
Que mon arbalète à la main
Je cours les bois et les chemins.
 
Submitted by michealt on Sun, 30/08/2015 - 00:23
Last edited by Joutsenpoika on Tue, 19/07/2016 - 19:07

 

Translations of "À l'ombre du cœur de ma mie"
Comments