Édith Piaf - Hymne à l'amour (Venetan translation)

French

Hymne à l'amour

Le ciel bleu sur nous peut s’effondrer
Et la terre peut bien s’écrouler,
Peu m’importe si tu m’aimes,
Je me fous du monde entier.
 
Tant que l’amour inondera mes matins,
Tant que mon corps frémira sous tes mains,
Peu m’importent les problèmes,
Mon amour puisque tu m’aimes.
 
J’irais jusqu’au bout du monde,
Je me ferais teindre en blonde,
Si tu me le demandais.
J’irais décrocher la lune,
J’irais voler la fortune,
Si tu me le demandais.
 
Je renierais ma patrie,
Je renierais mes amis,
Si tu me le demandais.
On peut bien rire de moi,
Je ferais n’importe quoi
Si tu me le demandais.
 
Si un jour la vie t’arrache à moi,
Si tu meurs que tu sois loin de moi,
Peu m'importe si tu m’aimes
Car moi je mourrai aussi.
 
Nous aurons pour nous l’éternité,
Dans le bleu de toute l’immensité.
Dans le ciel, plus de problèmes.
Mon amour crois-tu qu’on s’aime ?
Dieu réunit ceux qui s’aiment.
 
Submitted by MorphineBattery on Thu, 17/02/2011 - 04:21
Last edited by Joutsenpoika on Tue, 19/07/2016 - 16:23
Align paragraphs
Venetan translation

Inno a l'amor

El céo blu pól anca cascar su de nialtri
E ea tèra pól croear,
Cossa me ne frega, se ti me vól ben
Me ne ciavo de tuto el mondo
 
Finché el ben inondera 'e me matine
Finché el me corpo el tremarà soto ìe to man,
No me ne frega dei problemi
Mio ben, visto che ti me vól ben.
 
'Ndarìa fin da chealtra parte del mondo,
Me farìa coeorar die biondo
Se ti meo domandassi
'Ndarìa a sbregar ea euna,
'Ndarìa a robar ea fortuna
Se ti meo domandassi
 
Rinegarìa ea me nassión,
Rinegarìa i amighi
Se ti meo domandassi
Se pól anca ridar de mi,
Mi farìa no so cossa
Se ti meo domandassi
 
Se un zorno ea vita te straparà da mi
Se ti morissi eontan da mi
Me importarìa poco se ti me vól ben
Parché morirìa anca mi
 
Gavaremo tuta l'eternità par nialtri
Nel blu de tuto l'imenso
Nel céo no ghe sarà problemi
Mio ben, ti credi che se voemo ben?
Dio unisse quei che se vól ben.
 
Submitted by Viola Ortes on Sat, 02/12/2017 - 14:58
See also
Comments