Tiziano Ferro - Il conforto (French translation)

Italian

Il conforto

 
Se questa città non dorme
Allora siamo in due
Per non farti scappare
Chiusi la porta e consegnai la chiave a te
 
Adesso sono certa
Della differenza tra prossimità e vicinanza
È... Nel modo in cui ti muovi
In una tenda in questo mio deserto
 
Sarà che piove da luglio
Il mondo che esplode in pianto
Sarà che non esci da mesi
Sei stanco o hai finito i sorrisi soltanto
Per pesare il cuore con entrambe le mani ci vuole coraggio
E occhi bendati su un cielo girato di spalle
La pazienza, casa nostra, il contatto e il tuo conforto
Ha a che fare con me
È qualcosa che ha a che fare con me
 
Se questa città confonde
Allora siete in due
Per non farmi scappare
Mi chiuse gli occhi e consegnò la chiave a te
Adesso sono certo
Della differenza tra distanza e lontananza
 
Sarà che piove da luglio
Il mondo che esplode in pianto
Sarà che non esci da mesi
Sei stanco o hai finito i sorrisi soltanto
Per pesare il cuore con entrambe le mani ci vuole coraggio
E occhi bendati su un cielo girato di spalle
La pazienza, casa nostra, il coraggio e il tuo conforto
Ha a che fare con me
È qualcosa che ha a che fare con me
 
Sarà la pioggia d’estate o
Dio che ci guarda dall’alto
Sarà che non esci da mesi
Sei stanco o hai finito e respiri soltanto
Per pesare il cuore con entrambe le mani mi ci vuole un miraggio
Quel conforto che ha a che fare con te
Quel conforto che ha a che fare con te
Per pesare il cuore con entrambe le mani ci vuole coraggio
E tanto tanto troppo troppo troppo... Troppo amore.
 
Last edited by Alma Barroca on Wed, 08/02/2017 - 12:55
Align paragraphs
French translation

Le réconfort

Versions: #1#2
Si cette ville ne dort pas
Alors nous sommes deux
Pour ne pas te faire t'enfuir
J'ai fermé la porte et t'ai donné les clés
 
Maintenant je suis certaine
De la différence entre proximité et vicinité
C'est dans la façon dont tu bouges
Sous une tente au milieu de mon désert
 
C'est peut-être qu'il pleut depuis juillet
Ou que le monde fond en larmes
C'est peut-être que tu ne sors pas depuis des mois
Tu es fatigué ou tu es à court de sourires
Pour peser le cœur à deux mains, il faut du courage
Et des yeux bandés sous un ciel qui a tourné le dos
La patience, notre maison, le contact et ton réconfort
Ça a à voir avec moi
C'est quelque chose qui a à voir avec moi
 
Si cette ville embrouille
Alors vous êtes deux
Pour ne pas me faire m'enfuir
Elle m'a fermé les yeux et t'a donné les clés
Maintenant je suis certain
De la différence entre distance et absence
 
C'est peut-être qu'il pleut depuis juillet
Ou que le monde fond en larmes
C'est peut-être que tu ne sors pas depuis des mois
Tu es fatigué ou tu es à court de sourires
Pour peser le cœur à deux mains, il faut du courage
Et des yeux bandés sous un ciel qui a tourné le dos
La patience, notre maison, le contact et ton réconfort
Ça a à voir avec moi
C'est quelque chose qui a à voir avec moi
 
C'est peut-être la pluie d'été ou
Dieux qui nous regarde de là-haut
C'est peut-être que tu ne sors pas depuis des mois
Tu es fatigué ou tu es à bout de souffle
Pour peser le cœur à deux mains, il faut un miracle
Ce réconfort qui a à voir avec toi
Ce réconfort qui a à voir avec toi
Pour peser le cœur à deux mains, il faut du courage
Et bien trop, bien trop, bien trop... bien trop d'amour.
 
Submitted by purplelunacy on Sun, 22/01/2017 - 09:57
See also
Comments
Sashad    Mon, 23/01/2017 - 21:28

Grazie mille purplelunacy Regular smile Regular smile