Niagara - L'âme des vandales

French

L'âme des vandales

Déjà à quatre ans on se demandait
Quelle mouche avait encore bien pu te piquer
Et quand tu mettais le feu à la chaire du curé
Que tu jetais des grenouilles dans le bénitier
Quand tu crachais dans les théières
et planquais le dentier de ta grand-mère
Au frigidaire
Tu t'y connaissais pour aller piquer
dans le poulailler du voisin
Le bon à rien
 
A quatorze ans on t'avait rattrapé
Le jour où tu volais dans la caisse de l'épicier
Tu étais sale comme un peigne et mauvais comme la gale
Autant brûler des cierges pour une cause infernale
Plus tard on a voulu savoir pourquoi
tombait sur nous ce désespoir
Oh quelle histoire
Tu faisais pleurer ta mère qui nous disait
il finira comme son père
Au cimetière
 
(Refrain) :
Que dieu sauve les âmes
des coupables aux mains sales
A ceux qui sont pressés d'en finir
Qu'il pardonne aux femmes
de toujours préférer les vandales
Ceux qui ne veulent aucun repentir
 
A chaque méfait je me demandais
Si le mauvais œil allait longtemps te marquer
Quelle nouvelle malédiction pouvais-tu inventer?
Certains prétendent encore tu aurais dû en crever
Tu as laissé la pauvre Lucie
qui s'était damnée pour toi
C'était ton vice
Balancé par le vent tu finiras
au bout d'une corde tout droit
Comme la justice
 
(Refrain 4x)
 
Submitted by benevoliste on Thu, 05/12/2013 - 20:32
Thanks!
Translations of "L'âme des vandales"
Idioms from "L'âme des vandales"
Comments