Samba Saravah

French

Samba Saravah

Etre heureux, c'est plus ou moins ce qu'on cherche
J'aime rire, chanter et je n'empêche
Pas les gens qui sont bien d'être joyeux
Pourtant s'il est une samba sans tristesse
C'est un vin qui ne donne pas l'ivresse
Un vin qui ne donne pas l'ivresse
Non, ce n'est pas la samba que je veux

"Faire une samba sans tristesse c’est aimer une femme qui ne serait que belle." Ce sont les propres paroles de Vinicius de Moraes, poète et diplomate, auteur de cette chanson et comme il le dit lui-même, le blanc le plus noir du Brésil. Et moi qui suis peut-être le Français le plus brésilien de France, j’aimerais vous parler de mon amour de la samba, comme un amoureux qui n’osant pas parler à celle qu’il aime, en parlerait à tous ceux qu’il rencontre.

J'en connais que la chanson incommode
D'autres pour qui ce n'est rien qu'une mode
D'autres qui en profitent sans l'aimer
Moi je l'aime et j'ai parcouru le monde
En cherchant ses racines vagabondes
Aujourd'hui pour trouver les plus profondes
C'est la samba chanson qu'il faut chanter

João Gilberto, Carlos Lyra, Dorival Caymmi, Antonio Carlos Jobim, Vinicius de Moraes, Baden Powell qui a fait la musique de cette chanson et de tant d’autres, vous avez mon salut. Ce soir je voudrais boire jusqu’à l’ivresse pour mieux délirer sur tous ceux que grâce à vous j’ai découvert et qui ont fait de la samba ce qu’elle est, saravah… Pixinginha, Noel Rosa, Dolores Duran, Cyro Monteiro et tant d’autres. Et tout ceux qui viennent, Edu Lobo, et mes amis qui sont avec moi ce soir, Baden bien sûr, Ico, Oswaldo, Luigi, Oscar, Nicolino, Milton. Saravah…Tous ceux-là qui font qu’il est un mot que plus jamais je ne pourrai prononcer sans frissonner, un mot qui secoue tout un peuple en le faisant chanter, les mains levées au ciel : samba.

On m'a dit qu'elle venait de Bahia
Qu'elle doit son rythme et sa poésie à
Des siècles de danse et de douleurs

{x2:}
Mais quel que soit le sentiment qu'elle exprime
Elle est blanche de formes et de rimes
Blanche de formes et de rimes
Elle est nègre, bien nègre dans son cœur

Submitter's comments:

French version of "Samba da Benção" written by Baden Powell with original lyrics by Vinicius de Moraes

See video
Try to align
English

Samba Saravah

To be happy’s more or less what people want
I like to laugh and to sing, and wouldn’t stop
Other people from laughing and enjoying themselves
And yet if there is a samba without sadness
It’s a wine that has failed the merry madness
A wine that has failed to bring out joy
That’s not a samba I’d enjoy

“To sing a samba without sadness is to love a woman who has nothing but her beauty.”
So said Vinicius de Moraes, poet and diplomat, author of this song and, as he calls himself, the blackest white man in Brazil. I, who am perhaps the most Brazilian Frenchman in France, would like to speak to you of my love for samba, like a lover telling everyone of his love except the woman he loves.

There are some for whom samba is a code
Those who treat her as nothing but a mode
Those who profit from samba without love
My love for her’s led me ’round the globe
In search of her vagabond abodes
Today she’s the deepest one can find
So I’ll sing the samba for mankind

João Gilberto, Carlos Lyra, Dorival Caime, Antonio Carlos Jobim, Vinicuis de Moraes. Baden Powell who together created this song and many others, I salute you. Tonight I raise my glass to you in gratitude for everything you helped me discover, you who made the samba what she is. Saravah....
Pixinginha, Noel Rosa, Dolores Duran, Cyro Monteiro,
to all of you. And for those who are coming, Edu Lobo, and the other dear friends so close to my heart tonight, Baden of course, Ico, Oswaldo, Luigi, Oscar, Nicolino, Milton. Saravah… To all of you my friends who invented a word I can never say without emotion, a word that stirs people and makes them sing, arms raised to the sky, samba.

I am told down in Bahia she was born
Where her rhythm and poetry was formed
Throughout centuries of dance and of pain

(x2:)
But whatever the feeling she conveys
She has the form of whiteness in her grace
White in form and white in rhyme
She’s the soul of true blackness in her heart

Submitted by petitbalperdu on Mon, 20/02/2012 - 20:01
thanked 35 times
Guests thanked 35 times
0
Your rating: None
Comments