Orelsan - San (English translation)

  • Artist: Orelsan
  • Album: La fête est finie
  • Song: San
French

San

[Couplet 1]
J'suis dans l'premier Mario
À chaque fois j'crois qu'j'ai fini l'jeu, ça repart à zéro
En plus rapide, en plus dur
J'devais être plus mûr, j'ai du m'tromper d'futur
J'aimerais retrouver la magie du début
Rien ne fonctionne quand le cœur n'y est plus
Ça fait mal à la fierté, j'ai du mal à l'admettre
Mais j'ai jamais été aussi perdu
Le monde est un PMU
Où n'importe qui donne son mauvais point de vue
Où la télé passe des infos déjà vues
Pendant que la radio joue des sons qu'on n'écoute même plus
J'essaie de trier
Entre les snobs pointus et les mongoles incultes, je sais plus où cliquer
J'essaie de feater, rester d'actualité
Sans devenir ma propre télé-réalité
J'veux pas resté figé, piégé
Dans mon personnage comme une prise d'otages à Disney
Mal vieillir comme un vieux punk
Quand tu crois qu't'es Bart mais t'es M. Burns
J'suis pas chez moi dans la capitale
J'continue d'écrire sur une ville où j'habite pas
J'essaie d'être un homme bien mais j'suis plutôt moyen
J'crois qu'j'suis juste un génie du mal
J'regrette mes vieux démons
Roi dans l'mensonge, esclave dans l'vrai monde
Vigilent à chaque seconde
Si j'le laisse seul, mon esprit s'égare dans la pénombre
J'pensais m'lever un matin, être un homme
Sûr que la vie qu'j'ai choisie est la bonne
Fiable, avoir construit quelque chose de stable
J'suis qu'un sale gosse sur un château d'sable
Marre, de faire des grands sacrifices pour des petites gloires
Sans même savoir savourer la victoire
Mes nuits sont blanches, mes idées noires
C'est comme chaque fois qu'j'ai arrêté d'boire
Et qu'les journées sont plus qu'des gueules de bois
Pourquoi tu veux m'mettre un bébé dans les bras ?
J'ai déjà du mal à m'occuper d'moi
J'essaie d'être droit, de faire des choix
De faire plaisir à tout le monde à la fois
La famille, les amis, les amis de la famille
La famille des amis, les amis des amis
Divertir un public qui m'connaît pas
Peu importe c'qu'ils croient, j'suis toujours à deux doigts du craquage
À deux doigts du pétage de cable
T'étonne pas si tu m'vois marcher dans la rue en pyjama
 
[Pont]
Mais j'craquerai pas
J'craquerai pas, j'craquerai pas
J'craquerai pas
 
[Couplet 2]
J'pourrai plus m'enfuir
Mon frère a deux enfants, j'veux les voir grandir
J'veux plus faire semblant, plus jamais mentir
J'suis déjà fou, autant rester dans l'délire, haan
J'serai celui qui fait une blague avant d'mourir
Celui qui part dans un fou rire, haan
J'veux laisser mon propre souvenir
Pas faire du sous le mec à la mode en pourri, haan
Les temps changent, les gens changent
Mais j'm'ennuie vite, j'aime le changement
J'étais déjà différent
J'le serai jusqu'à la nuit des temps, vie rapide, mec lent
Avant j'avais peur d'être pas normal
Quand j'vois les gens normaux, j'suis fier d'être pas normal
Le monde est vénéneux, mon cerveau fait des nœuds
J'me fais à l'idée d'aller jamais mieux
J'voulais écrire pour les haineux, mais j'vais faire mieux
Écrire pour ceux qui m'aiment, eux
C'est toujours pour ma ville quand j'mets l'feu
J'ai tout l'reste de ma vie pour être vieux
Où sont passées les stars de ma jeunesse ?
Morts ou devenus des parodies d'eux-mêmes
J'veux jamais faire pareil
Retour vers le futur, j'veux pas rater l'troisième
J'veux faire des chansons d'amour homicide
Qui poussent un célibataire au suicide
J'aimais l'rap avant qu'la hype gentrifie
Vodka, Doliprane, maintenant j'anticipe
J'ai dit "je t'aime" à des connasses qui n'en valaient pas la peine
J'ai jamais dit "je t'aime" à ma mère
J'veux plus faire marche arrière
J'arrive à peine à la fin du début d'ma carrière
J'ai fait des erreurs, j'ai fait des choses louches
J'ai fait des rappeurs, j'ai fait des fausses-couches
Quand j'disais "c'est nous l'futur", j'parlais d'maintenant
J'parlais d'cet instant, le futur c'est maintenant
J'ai tous les flows, j'serai jamais sec
Ablaye et Skread, j'vais jamais perdre
On a commencé dans une salle des fêtes
On va devenir ce qu'on voulait être
Merde, j'arrive en Gun Kata
Jeune bâtard, me revoilà
Saïtama, punch fatale
J'écris chaque phrase comme si Michael pouvait voir ça
J'laisserai pas la médiocrité m'avoir
J'ai vu assez d'bâtards tristes pour croire au karma
Orelsan part. 3
Le dernier volet d'la saga
San, ça veut dire 3
San, ça veut dire monsieur
San, j'ai mis la moitié d'ma vie pour savoir c'que j'veux
La fête est finie
 
Submitted by Racmat on Wed, 18/10/2017 - 19:42
Last edited by Racmat on Fri, 20/10/2017 - 18:11
Align paragraphs
English translation

San

[Verse 1]
I'm in the first Mario
Every time I think I've finished the game, it starts over
Faster, harder
I had to be more mature, I must have had the wrong future
I'd like to regain the magic of the beginning
Nothing works when the heart is no longer there
It hurts pride, I can't admit it
But I've never been so lost
The world is a OTB
Where anyone gives their bad point of view
Where the TV's been playing news already seen
While the radio plays songs you don't even listen to anymore
I'm trying to sort through
Between the pointy snobs and the incult idiots, I don't know where to click anymore
I'm trying to feat, to stay current
Without becoming my own reality show
I don't want to be frozen, trapped
In my character like a hostage-taking at Disney
Bad aging like an old punk
When you think you're Bart, but you're Mr. Burns
I'm not at home in the capital
I keep writing about a city where I don't live
I'm trying to be a good man, but I'm kind of average
I think I'm just a evil genius
I regret my old demons
King in lies, slave in the real world
Vigilant every second
If I leave him alone, my mind wanders into the darkness
I thought I'd get up one morning, be a man
Sure that the life I've chosen is the right one
Reliable, having built something stable
I'm just a dirty kid on a sand castle
Tired of making great sacrifices for little glories
Without even knowing how to savour victory
My nights are white, my thoughts are black
It's like every time I quit drinking
And that the days are more than hangovers
Why do you want to put a baby in my arms?
I'm already having a hard time taking care of myself
I'm trying to be straight, to make choices
To please everyone at once
Family, friends, family friends
Friends' family, friends of friends
Entertaining an audience that doesn't know me
No matter what they think, I'm always on the brink to give up
Two steps away to blow a fuse
Don't be surprised if you see me walking down the street in my pajamas
 
[Bridge]
But I won't give up
I won't give up, I won't give up
I won't give up
 
[Verse 2]
I won't be able to run away anymore
My brother has two children, I want to see them grow up
I don't want to pretend anymore, never lie again
I'm already crazy, I might as well stay in delirium, haan
I'll be the one who makes a joke before dying
The one who live having a hysterical laughter, haan
I want to leave my own memory
Not to make money on the fashionable, rotten guy, haan.
Times change, people change,
But I get bored fast, I like change
I was already different
I'll be until the dawn of time, fast life, slow man
I used to be afraid of being unnatural
When I see normal people, I'm proud to be not normal
The world is poisonous, my brain knots
I'm getting used to the idea of never getting better
I wanted to write for the haters, but I'm going to do better
Writing for those who love me, they
It's always for my town when I set fire
I have the rest of my life to be old
What happened to the stars of my youth?
Dead or became parodies of themselves
I never want to do the same thing
Back to the future, I don't want to miss the third one
I want to make homicidal love songs
Who push a bachelor into suicide
I used to love rap before the hype gentrified
Vodka, Doliprane, now I'm anticipating
I said "I love you" to some bitch who weren't worth it
I never said "I love you" to my mom
I don't want to back out anymore
I'm barely approaching the end of my early career
I've made some mistakes, I've done some shady things
I've done rappers, I've done miscarriages
When I said "we're the future,"I was talking about now
I was talking about that moment, the future is now
I've got all the flows, I'll never be dry
Ablaye and Skread, I'm never gonna lose
We started in a party hall
We're gonna become what we wanted to be
Shit, I'm coming in Gun Kata.
Young bastard, here I am again
Saïtama, fatal punch
I write every sentence as if Michael could see it
I won't let mediocrity get me
I've seen enough sad bastards to believe in karma
Orelsan part 3
The last part of the saga
San, that means three.
San, that means sir.
San, I've taken half my life to know what I want
The party's over.
 
Submitted by Jethro Paris on Thu, 19/10/2017 - 13:34
Orelsan: Top 3
Idioms from "San"
See also
Comments