Enfance (Sit01 - Kindheit)

French translation

Enfance

Versions: #1#2
Chargé de fruits le sureau ; paisible l’enfance qui habitait
Dans les grottes bleues. Sur les chemins d’autrefois
Brunâtre mugit à présent l’herbe sauvage,
Médite un branchage immobile et bruissant de feuilles.
 
Pareillement douce est la plainte du merle
Quand l’eau bleue sur les roches s’enfuit. Un berger
Regarde sans un mot le soleil dévaler la colline d’automne.
 
Moment bleu, surcroît de l’âme.
À l’orée du bois se montre un gibier timide et pacifique,
Dorment dans les terres, vieux clochers et hameaux rembrunis
 
Homme dévot, tu connais le sens des années sombres,
Automne et fraîcheur dans les chambres solitaires ;
Et dans le bleu sacré des pas lumineux qui résonnent au loin.
 
Entr’ouverte la fenêtre claque tout bas ; ému jusqu’aux larmes
Par la vue de ce côté-ci du cimetière en ruine,
Souvenir des légendes contées ; parfois cependant l’âme s’éclaire
Quand elle pense à la joie des hommes, aux jours d’or sombre du printemps.
 
Submitted by Guernes on Wed, 18/01/2017 - 20:09
Author's comments:

© Christian Guernes

German

Sit01 - Kindheit

Voll Früchten der Holunder ; ruhig wohnte die Kindheit
In blauer Höhle. Über vergangenen Pfad,
Wo nun bräunlich das wilde Gras saust,
Sinnt das stille Geäst; das Rauschen des Laubs
 
Ein gleiches, wenn das blaue Wasser im Felsen tönt.
Sanft ist der Amsel Klage. Ein Hirt
Folgt sprachlos der Sonne, die vom herbstlichen Hügel rollt.
 

More

More translations of "Sit01 - Kindheit"
German → French - Guernes
Comments