À l’enfant Élis (Sit05 - An den Knaben Elis)

French translation

À l’enfant Élis

Élis, quand le merle appelle dans l’ombre noircie des bois, Commence ton déclin.
Tes lèvres boivent la fraîcheur à la source bleue des rochers.
 
Daigne qu’à ton front doucement saigne
D’antiques légendes
Et le présage obscur du vol des oiseaux.
 
Mais toi tu t’en vas d’un pas léger dans la nuit
Lourdement chargée de raisins pourpres,
Et tes bras s’animent plus beaux dans le bleu.
 
Chante un buisson d’épines
Où sont tes yeux de lune.
Ô, il y a longtemps, Élis que tu es mort.
 
Ton corps est une hyacinthe
Dans laquelle un moine enfonce ses doigts de cire.
Notre silence est aussi noir qu’une grotte
 
D’où sort de temps à autre une bête douce
Qui abaisse lentement ses lourdes paupières.
À tes tempes goutte une rosée noire,
 
Le dernier or d’étoiles déchues.
 
Submitted by Guernes on Sun, 22/01/2017 - 22:34
Author's comments:

© Christian Guernes

German

Sit05 - An den Knaben Elis

Elis, wenn die Amsel im schwarzen Wald ruft,
Dieses ist dein Untergang.
Deine Lippen trinken die Kühle des blauen Felsenquells.
 
Laß, wenn deine Stirne leise blutet
Uralte Legenden
Und dunkle Deutung des Vogelflugs.
 

More

Comments