Hohenburg (Sit07 - Hohenburg)

French translation

Hohenburg

2ème version
 
. . Il n’y a personne dans la maison. Automne dans les chambres ;
. . Sonate au clair de lune
. . Et le réveil au petit matin en lisière de forêt.
 
. . Tu imagines toujours le visage blanc de l’homme
. . Loin des troubles du temps ;
. . Aimantes s’inclinent, sur le rêveur les branches vertes.
 
. . Croix et soir ;
. . Le diseur étreint son étoile de ses bras pourpres,
. . Étoile qui monte aux fenêtres inhabitées.
 
. . Alors tremble dans l’ombre l’étranger,
. . Car ses paupières s’ouvrent doucement sur une chose humaine,
. . Une chose lointaine ; du vent la voix d’argent dans l’antichambre.
 
Submitted by Guernes on Sat, 28/01/2017 - 20:46
Author's comments:

© Christian Guernes

German

Sit07 - Hohenburg

2. Fassung
 
. . Es ist niemand im Haus. Herbst in Zimmern;
. . Mondeshelle Sonate
. . Und das Erwachen am Saum des dämmernden Walds.
 
. . Immer denkst du das weiße Antlitz des Menschen
. . Ferne dem Getümmel der Zeit;
 

More

Comments