Chevaux noirs (Mustat Hevoset)

Chevaux noirs

Et ainsi venait le nouvel an
Je marchais hors d'une ville quelque part vers le haut
Un château d'eau imposant dominait sur une colline
Si je te fais une chanson au sujet, abuserai-je(1)

J'ai vu des cheveaux noirs en liberté
C'était un indice sur le fait que
La vie est imprévisible

Les surprises continuelles
Les séparations et les rencontres
Nos existances, les chevaux noirs

Je t'ai choisi(e)
Viens près de moi
Viens près de moi
Dormir

Je t'ai choisi(e)
Viens près de moi
Je ne nous laisse
Pas couler

Et ainsi passait aussi cet an-là
Nous dormions sur le balcon
D'où tu es parti(e) pour le monde

J'ai vu des cheveaux noirs
De nouveau en liberté
Mais je pouvais pas te voir d'aussi loin

Les surprises continuelles
Les séparations et les rencontres
Nos existances, les chevaux noirs

Je t'ai choisi(e)
Viens près de moi
Viens près de moi
Dormir

Je t'ai choisi(e)
Viens près de moi
Je ne nous laisse
Pas couler

Dis, est-ce qu'on était
Un feu embrasé
Ou une maison bâtie
Sur la glace d'un lac

Je t'ai choisi(e)
Viens près de moi
Viens près de moi
Dormir

Je t'ai choisi(e)
Viens près de moi
Je ne nous laisse
Pas couler

Je t'ai choisi(e)
Viens près de moi
Viens près de moi
Dormir

Je t'ai choisi(e)
Je t'ai choisi(e)

Publicado por benevoliste el Dom, 03/06/2012 - 08:31
Comentarios del autor:

(1) Ce qu'on demande ici c'est si on exagère un peu ses sentiments avec la chanson

Original:
Finlandés

Mustat Hevoset

Más traducciones de "Mustat Hevoset"
Finlandés → Francés - benevoliste
Comentarios