Paroles de « Confessions nocturnes »

français

Confessions nocturnes

[Diam’s] Ouais, c’est qui là ?

[Vitaa] Mel, c'est Vi ouvre moi

[Diam’s] Ça va Vi ? T’as l’air bizarre. Qu’est-ce qu’il y a ?

[Vitaa] Non, ça va pas non.

[Diam’s] Bin dis-moi, qu-est qu'y a ?

[Vitaa] Mel, assieds-toi faut que je te parle, j’ai pass’ ma journée dans le noir.
Mel, je le sens, je le sais, je le suis, il se fout de moi…

[Diam’s] Mais Vi arrête, tu sais, ton mec t’aime, ton mec m’a dit :
« Tu sais Mélanie, Vi, c’est une reine et je pourrais crever pour elle. »
Faut pas que tu paniques, je te jure, ton mec assure, ton mec assume Vi, ouais
Ton mec est pur, il te trompe pas, j’en suis sure.

[Vitaa] Non mais tu sais pas toi, ça fait deux mois que je sens son odeur.

[Diam’s] Quoi ?

[Vitaa] Qu’elle laisse des messages tous les quarts d’heure...

[Diam’s] Mais non.

[Vitaa] J’ai infiltré son répondeur, mon mec se tape une autre femme ouais !

[Diam’s] Mais tu sais quoi d’elle ? T’en as la preuve formelle ?

[Vitaa] Elle s’appelle Andy, fille de la nuit, elle a un mec qui vit sur Saint-Denis.
J’ai pas fini, je les ai vus ensemble mardi
et je suis sure que la tout de suite, il est avec elle. J’ai même l’adresse de l’hôtel !

[Diam’s] J’étais à côté de la plaque, je croyais que ton mec était intact moi.
Pas de trucs bizarres, pas de plan drague, pas de pétasses.
J’croyais que ton mec était à part, qu’il parlait mariage et appart’.
Prends ton sac, l’adresse de leur rencard.
Viens, on va les voir, viens !

[Vitaa] Je ne crois pas.

[Diam’s] Calme-toi Vi, ça va aller.

[Vitaa] Je ne peux pas, tu sais j’ai peur, moi.

[Diam’s] Gare-toi là, vas-y gare-toi là.

[Vitaa] Je ne sais pas si j’assume de le voir avec elle.

[Diam’s] Okay, reste discrète, donne-moi le cric, la bombe lacrymogène,
Vi, donne-moi une clé, donne-moi sa plaque que je la raye sa BM,
que je la crèvz sa BM, que je la saigne comme il te blesse sa BM,
si tu savais comme j’ai la haine.

[Vitaa] Je ne crois pas, je ne peux pas, tu sais j’ai peur, moi.

[Diam’s] Viens, viens on monte. Viens, sors de la voiture, viens.

[Vitaa] Je ne sais pas si j’assume de le voir avec elle.

[Diam’s] Mais si

[Vitaa] Ne crois pas.

[Diam’s] J’vais demander, c’est la chambre 203.

[Vitaa] Que j’veux pas.

[Diam's] Mais si on va monter.

[Vitaa] Je n’y arriverai pas.

[Diam's] Okay, c’est au deuxième étage.

[Vitaa] Je ne sais pas si j’assume de le voir avec elle.

[Diam’s] Vas-y tape.

[Le gars] Ouais, deux secondes, j’arrive.

[Vitaa] Mais qu’est-ce tu fous là ! Je te croyais chez ton père mais tu te fous de moi !
J’ai toujours été droite et je vivais pour toi, j’avais confiance en toi,
je pouvais crever pour toi et toi, t’oses baiser cette chienne !

[Peto] Mais calme-toi chérie, calme-toi.

[Andy] Qu’est ce qui se passe bébé ? Mais qui c’est elle ?

[Diam’s] Mais ferme ta gueule, toi ! Et si tu veux parler s’te plait rhabille-toi !
Franchement, t’as pas d’honneur, t’as pas honte de toi ?
Prends ton string et casse-toi !
Les filles comme toi ne méritent pas plus qu’un petit bout de trottoir !

[Le gars] Mélanie, arrête.

[Diam’s] Mais ferme ta gueule toi aussi !
Regarde-toi t’es en calcif putain, tu fais le miskine,
mais tu viens de briser mon amie.
Oh ! T’es pas un homme, t’es qu’une victime
T’as un problème avec ton slip ou quoi ?
Putain vas-y Vitaa, on se casse d’ici ! Viens, viens.

[Vitaa] Je ne crois pas.

[Diam’s] Arrête de pleurer s’te plait.

[Vitaa] Je ne peux pas.

[Diam’s] Viens, on va dans la voiture, viens.

[Vitaa] Tu sais, j'ai peur moi

[Diam's] Rentre dans la voiture, viens.

[Vitaa] Je ne sais pas si j’assume de le voir avec elle.
Non mais je rêve Mel !
Je ne l’ai pas vu avec elle, et c’était pas sa BM, non c’était pas cet hôtel !

[Diam’s] Non, non, tu ne rêves pas, ton mec était bien là-bas, Vitaa.
C’était bien son taf, c’était bien lui chambre 203 Vitaa,
c’était bien ton gars dans les bras d’une petite pétasse.
Garde, garde le sang froid, ce bâtard n’est rien sans toi !
Bin ouais, la vie est une garce, quand t’as décide d’être droite,
Fallait peut-être que tu passes par là, retour à la case départ.
Regarde-moi, après les drames que j’ai vécus, j’y croyais plus
Et puis l’amour m’est tombé dessus, je vis le bonheur absolu.
J’y croyais pas, j’étais la femme la plus cocue de Paname,
Mon ex était dealeur de came, je le croyais dans le social.
Crois-moi, tu sais ce que c’est que de se sentir trahie,
Quand ton mari a sauté toutes les michetonneuses de Paris.
Regarde-moi aujourd’hui, j’ai presque la bague au doigt
Alors après tout ça s’te plait Vitaa, ne désespère pas.

[Vitaa] Mais qu'est-ce t'en sais toi ? Peux-tu me dire ce que fait ton mec et a quel endroit ?

[Diam’s] Arrête Vi.

[Vitaa] Ce qu’il fait de ses nuits et quand t’es pas là ?
Et dans quels bras il court étouffer ses péchés quand t’es avec moi ?
Es-tu sure qu’il est fidèle ? Ouais.

[Diam’s] Mais oui !

[Vitaa] As-tu consulté ses méls ?

[Diam's] Non, non

[Vitaa] Fouille son MSN ?

[Diam’s] Non, j’suis pas comme ça.

[Vitaa] Capte ses messages ?
Questionne sa mère quand elle dit qu’il est chez elle et lui qu’il est chez son frère ?
Si t’es sure de toi.

[Diam’s] Ben quoi ? Ben quoi ?

[Vitaa] Alors prends ton téléphone, écoute son répondeur et tu verras.

[Diam’s] Écoute t’es fatiguée, t’es, t’as la haine arrête s’te plait, arrête !

[Vitaa] J’vais le faire pour toi.

[Diam’s] Arrête, raccroche, raccroche !

[Vitaa] J’ai le numéro de ton gars.

[Diam’s] Mais raccroche j’te dis putain !

[Vitaa] J’vais le faire pour toi, j’vais le faire pour toi !

[Messagerie :]
Vous êtes bien sur mon répondeur, laissez-moi un message merci.
« Veuillez composer votre code secret et terminer par dièse. »
Vous avez deux nouveaux messages.
Nouveau message reçu hier à 22 h 51 :
Ouais Peto, c’est So… bip.
Nouveau message reçu hier à 23 h 28 :
Ouais bébé c’est moi, ça fait une heure et tu me manques déjà,
Vivement demain, tu me manques, tu me manques, tu me manques, bisous.

[Diam’s] C’est bon, t’es calmée là ?!

[Vitaa] Mel.

[Diam’s] Quoi encore ?

[Vitaa] Tiens-toi prête, faut que je te parle.

[Diam’s] Quoi ?

[Vitaa] Tu vas passer tes journées dans le noir,
Mel, je le sais, je le sens, j’en suis sure, il se fout de toi…

Publié par Invité(e) le Ven, 01/01/2010 - 00:00
Modifié pour la dernière fois par Joutsenpoika le Sam, 10/09/2016 - 15:54

Vidéo

Traductions de « Confessions nocturnes »
Vitaa: Top 6
Expressions dans « Confessions nocturnes »
Commentaires