Une conversation avec Dieu

anglais

A Conversation With God

We're driving.
Just me and God.
It's raining.
It's raining hard.
The windows are steaming up.
The bridge engulfed by fog.
The rust of the metal bridge.
It beckons.
It pulls me in.
I argue.
I scream at God and what he's offering.

And my hands fly off the steering wheel.
Can’t recall getting here.
If I could I would reach behind and turn my light off.
My thoughts run off the beaten track.
There's no lighthouse or way back.
Take the hand of God and bite the feeder.
No more lingering.

I'm driving.
I talk to God.
He's screaming.
I only nod.
I need to be where you are.
The leaves and trees are shaking.
It's raining.
The bullets melt.
The hunger of hunger itself.
It's draining but pain has reservoirs it keeps for itself.

And my hands fly off the steering wheel.
Can’t recall getting here.
If I could I would reach behind and turn my light off.
My thoughts run off the beaten track.
There's no lighthouse or way back.
Take the hand of God and bite the feeder.
No more lingering.

I'm falling I’m not in myself.
I'm diving.
I'm underneath.
The hull of a mighty ship that steams away from here.
The bubbles.
The surface race.
They shine and they replicate.
I hear it.
The voice of God is laced with sarcasm in your hands.

And my thoughts run off the beaten track.
There's no lighthouse or way back.
Take the hand of God and bite the feeder.
No more lingering.
My hands fly off the steering wheel.
Can’t recall getting here.
If I could I would reach behind and turn my light off.

Voir la vidéo
 Essayer d'aligner
français

Une conversation avec Dieu

Nous conduisons,
Seulement moi et Dieu
Il pleut
Il pleut beaucoup
Les fenêtres s'embuent
Le pont est enveloppé par le brouillard
La rouille du pont métallique
M'appelle,
M'attire
Je proteste,
Je crie à Dieu et à ce qu'il offre

Et mes mains lâchent le volant
Je ne me rappelle pas être venu ici
Si je le pouvais, j'allongerais le bras et éteindrais ma lumière
Mes pensées sortent des sentiers battus
Il n'y a ni phare, ni possibilité de retour
Prendre la main de Dieu et mordre celui qui nourri
Plus d'hésitation

Je conduis,
Je parle à Dieu
Il crie
Je ne fais que hocher la tête
J'ai besoin d'être là où tu es
Les feuilles et les arbres tremblent
Il pleut
Les balles fondent
La faim de la faim elle-même, elle se draine,
Mais la douleur a des réservoirs qu'elle garde pour elle

Et mes mains lâchent le volant
Je ne me rappelle pas être venu ici
Si je le pouvais, j'allongerais le bras et éteindrais ma lumière
Mes pensées sortent des sentiers battus
Il n'y a ni phare, ni possibilité de retour
Prendre la main de Dieu et mordre celui qui nourri
Plus d'hésitation

Je tombe, je ne suis pas moi-même
Je plonge
Je suis en-dessous
La coque d'un puissant navire qui vogue loin d'ici
Les bulles
La course vers la surface
Elles brillent et se dédoublent
Je l'entends
La voix de Dieu est imprégnée de sarcasme dans tes mains

Et mes pensées sortent des sentiers battus
Il n'y a ni phare, ni possibilité de retour
Prendre la main de Dieu et mordre celui qui nourri
Plus d'hésitation
Et mes mains lâchent le volant
Je ne me rappelle pas être venu ici
Si je le pouvais, j'allongerais le bras et éteindrais ma lumière

Publié par crimson_antics le Mar, 05/11/2013 - 03:13
0
Note : Aucun(e)
Commentaires