Between the Lines: Nailed to the Ground

français

Entre les lignes: Clouée au sol

LES AILES BRÛLÉES, CLOUÉE AU SOL
LA TÊTE VERS LE CIEL, VERS LA SPLENDEUR DE L’ÉTERNEL AILLEURS
CHERCHANT L’ETOILE QUI FAIT TOURNER LA ROUE
LOIN DE CE QUADRILLAGE OU MÊME L’AIR NE PEUT ÊTRE LIBRE COMME L’ART
COMME LA PURETÉ D’UN GESTE
LA PROFONDEUR D’UNE PENSÉE ; ILLIMITÉ, QUAND L’OPINION EST H.S
SANS MÂCHER MES MOTS; VOIR LARGE, EST-CE BARGE ?
EST-CE LA FRONTIÈRE SI FINE ENTRE FOLIE ET SAGESSE ?
RÉFLEXIONS PESANTES
CHEMINEMENT INFINI EN QUÊTE DE L’ARCHÉTYPE, MAIS MON ÂME EST SOUFFRANTE..
MÉMOIRES PASSÉS QUI VOUDRAIENT VOIR MON ESPOIR CASSÉ
OÙ EST LA BERGE? OÙ EST LA PERCHE? MAINTENANT J’EN AI ASSEZ
J’ME NOIE… J’AI PERDU MA BARQUE QUAND J’AI VU
QUE CELUI QUI L’A CONDUISAIT N’ÉTAIT AUTRE QUE MON ENNEMI...
ET COMME QUAND LA NUIT TOMBE,
L’OCÉAN ET L’CIEL NE FORME QU’UN ALORS J’AI PUT VOIRE L’ESPACE INFINI
O LIBERTÉ, MA CHÈRE AMIE, TA PRÉSENCE EST ABSTRAITE
VU QUE C’EST DANS MA TÊTE QUE J’AI APPRIS À T’CONNAÎTRE
O LIBERTÉ, IMBIBE MON ENCRE ET NE QUITTE PLUS MES PENSÉES
BULLE D’OXYGÈNE DANS UN MONDE LIMITÉ
OÙ LA VÉRITÉ S’CACHE EN NOUS
CLAIRVOYANCE, INTUITION, MAIS AVONS-NOUS IDÉE DE TOUS CE QUI SE CACHE EN NOUS ?
C’EST RIRES CONTRE LARMES, L’EGO CONTRE L’ÂME
ET À PLUS HAUTE ÉCHELLE, J’DIRAI ILLUMINATI CONTRE L’HOMME
EPOQUE CRUELLE, DÉNUÉE DE SENS
DUR DE VOIRE CLAIR DERRIÈRE LES MASCARADES ET LES BUÉES DE SANG
J’ME SENS COMME PERDUE AU CŒUR D’UNE IMMENSE MACHINE
QUI N’ES A JAMAIS EU, ET QUI NOUS DÉNATURE
MAUVAIS PRESSENTIMENT, QUAND J’PENSE AU FUTUR
LES YEUX OUVERTS, L’HORREUR TENTE DE ME LES CREVER,MAIS LE PLUS DUR
RESTE À VENIR, L’JOUR OÙ SE SERA TROP TARD
OÙ LA SURVEILLANCE SERA ABSOLU, ET NOS PRÉNOMS SERONT DES CODE-BARRES
TOUT VA DE PLUS EN PLUS VITE, CAR POUR EUX LE TEMPS C’EST DE L’ARGENT
ALORS ON OUBLIE D’VIVRE, C’EST NAVRANT
EN NOUS, SE CRÉE UN VIDE, QUE RIEN NE COMBLERA
CAR L’OMBRE S’EST EMPARÉ DE NOTRE MONDE, MAIS ON CROIT QUE S’QU’ON VOIT
OÙ SE QU’ON VEUT BIEN NOUS LAISSER VOIRE, DONC OUAIS,,ON EST AVEUGLE
ÇA M’FAIT MAL AU CŒUR MAIS REGARDE, MÊME NOS ÂMES BUG
AU FOND DE NOUS C’EST TOURMENTS
CAR DEHORS C’EST TOURMENTS
SOUMIS À NOTRE SORT, ON OUBLIE QUE LA VIE EST MOUVEMENT !
QUE LA FORCE ISSUS D’UN IDÉAL, OU D’UNE VOLONTÉ
TRANSCENDE TOUS LES SCHÉMAS ÉTABLIS
QUE LES BARRIÈRES SONT DANS NOS CRÂNES, QU’ON EST LES SEULS À POUVOIR
LES VIRER, S’LIBÉRER EN LAISSANT NOTRE CŒUR S’ÉMOUVOIR
TROP PORTÉS SUR L’EXTÉRIEURS, ET À FORCE DE VOULOIR ÊTRE COMME TOUT LE MONDE
PEU SONT QUELQU’UN, EN FIN DE COMPTE
ON DEVIENT CE QU’ON NOUS MONTRE, AU LIEU D’ÊTRE CE QU’ON EST
POURTANT CE MODE DE VIE FAIT MAL, MAIS ON SE LAISSE COGNER
ON SUBI UN MONDE QUI NOUS DÉPASSE
ET QUI NOUS REPLIE SUR NOUS MÊME, EN NOUS LAISSANT DES TRACES
ALORS JE FERME LES YEUX, POUR RESSENTIR LA LUEUR
POUVOIR FAIRE LE VIDE EN MOI, AFIN D’ÊTRE RÉCEPTIVE AU BONHEUR…

CAR CHANGER LE MONDE COMMENCE PAR CE CHANGER SOI-MÊME !

Try to align
anglais

Between the Lines: Nailed to the Ground

BURNT WINGS, NAILED TO THE GROUND
HEAD TO HEAVEN, TO THE SPLENDOR OF THE LORD
SEEKING THE STAR THAT MAKES THE ROAD TURN
FAR FROM THIS GRID WHERE EVEN THE AIR CAN'T BE FREE
AS A GESTURE OF PURITY
DEPTH OF THOUGHT; UNLIMITED, WHEN THE VIEW IS H.S
WITHOUT CHEWING MY WORDS; SEE(ING) LARGE, IS IT THE BANK?
IS THE BORDER BETWEEN MADNESS AND WISDOM SO THIN?
HEAVY REFLECTIONS
INFINITE JOURNEY IN SEARCH OF THE ARCHETYPAL, BUT MY SOUL IS SUFFERING..
PAST MEMORIES THAT WOULD LIKE TO SEE MY BROKEN SPIRIT
WHERE IS THE BANK? WHERE IS THE POLE? I'VE HAD ENOUGH
I'M DROWNING... I LOST MY BOAT WHEN I SAW WHO WAS DRIVING IT WAS NONE OTHER THAN MY ENEMY...
AND LIKE WHEN THE NIGHT FALLS,
THE OCEAN AND THE SKY ONLY FORM A (?) I COULD SEE ENDLESS SPACE
OH FREEDOM, MY DEAR FRIEND, YOUR PRESENCE IS ABSTRACT
UNDERSTAND THAT IT'S IN MY HEAD THAT I LEARNED TO KNOW YOU
OH FREEDOM, DRINK MY INK AND DON'T LEAVE MY THOUGHTS
BUBBLES OF OXYGEN IN A LIMITED WORLD
WHERE THE TRUTH HIDES IN US
CLAIRVOYANCE, INTUITION, BUT DO WE KNOW WHAT ALL HIDES IN US?
IT'S LAUGHTER VERSES TEARS, EGO VERSES SOUL
AND AT THE HIGHEST LADDER, I WILL SAY ILLUMINATI VERSES MAN
CRUEL AGE, MEANINGLESS
HARD TO SEE CLEARLY BEHIND THE MASQUERADE AND THE MIST OF BLOOD
I FEEL AS LOST AT HEART AS A IMMENSE MACHINE THAT IS NEVER USED (HAD?), AND WHOM WE DENATURE
BAD FOREBODING WHEN I THINK ABOUT THE FUTURE
EYES OPEN, HORROR TRIES TO EXPLODE THEM, THE HARDEST PART IS YET TO COME, THE DAY WHEN IT WILL BE TO LATE
WHEN SURVEILLANCE IS ABSOLUTE, AND OUR NAMES ARE BAR-CODES
EVERYTHING WILL MOVE FASTER AND FASTER, 'CAUSE FOR THEM TIME IS MONEY
SO WE WILL FORGET TO LIVE, IT'S HEARTBREAKING
IN US, AN EMPTINESS FORMS, THAT NOTHING WILL FILL
'CAUSE SHADOW WILL SEIZE OUR WORLD, BUT WE BELIEVE (THAT WHAT WE SEE?)
(WHERE?) WHAT WE REALLY WANT WILL LET US SEE, SO YEAH, WE ARE BLIND
IT GIVES ME A STOMACH ACHE BUT LOOK, EVEN OUR SOULS (BUG?) DEEP WITHIN US IT'S AGONY
SURRENDER TO OUR FAITE, WE FORGET THAT LIFE IS MOTION!
THAT FORCE (POWER) ISSUES AN IDEAL OR WILL
TRANSCEND ALL ESTABLISHED PATTERNS
THE BARRIERS ARE IN OUR SKULLS (HEAD), WE ALONE HAVE THE POWER
THE (TURN?) LIBERATES ITSELF LETING OUR HEARTS MOVE
TOO WORN ON THE OUTSIDE, AND POWER OF DESIRE TO BE LIKE EVERYONE ELSE
LITTLE ARE SOMEONE, IN THE END
ONE BECOMES WHAT WE SHOW HIM, INSTEAD OF BEING WHAT HE IS
YET THIS WAY OF LIFE HURTS, BUT WE LET OURSELVES GET BUMPED
WE SUFFER A WORLD THAT EXCEEDS US
AND THAT FOLDS US ON OURSELVES, LEAVING TRACES IN US
SO I CLOSE MY EYES IN ORDER TO FEEL THE LIGHT
IN ORDER TO MAKE THE EMPTINESS IN ME, BECOME HAPPINESS

BECAUSE CHANGING THE WORLD BEGINS WITH CHANGING ONESELF!

Publié par arcron20 le Dim, 08/04/2012 - 23:20
Commentaires de l'auteur(e):

Word for word translation with some comprehension alteration

3 remerciements
Guests thanked 3 times
0
Note : Aucun(e)
Commentaires