Florent Pagny - Les murs porteurs

français

Les murs porteurs

Passée la folie des grandeurs
L'envie de jouer les grands seigneurs
Passée l'ivresse, passée l'ardeur
Don't les fruits n'ont plus de saveur
 
Revenu de sept ans de malheur
D'un accouchement dans la douleur
Lassé de mentir, de faire l'acteur
Quand on n'est plus à la hauteur
 
Restent les murs porteurs
Des amis en béton
Un frère, une petite sœur
Pour voir à l'horizon
 
Restent les murs porteurs
Pour tenir la maison
Pour surmonter ses peurs
Ou vaincre ses démons
 
Des promesses la main sur le cœur
Plus fort que d'être le meilleur
Perdu dans le collimateur
Qu'on soit soldat ou déserteur
 
Des candy gravés dans le cœur
Des milliers d'heures de vol au compteur
Des beaux discours, des beaux parleurs
Qu'on soit dans le flou ou dans l'erreur
 
Restent les murs porteurs
Des amis en béton
Un frère, ou une grande sœur
Pour voir à l'horizon
 
Restent les murs porteurs
Pour tenir la maison
Pour surmonter ses peurs
Ou vaincre ses démons
 
De jouer les durs, les cascadeurs
Des souvenirs hauts en couleur
De l'utopie d'un monde meilleur
De tout ce qu'on a appris par cœur
 
Restent les murs porteurs
Pour se couper du vent
Pour tenir la longueur
Faire face aux tremblements
 
Restent les murs porteurs
Pour s'abriter du froid
Pour conjurer le malheur
Et retrouver sa voie
 
Publié par vilkacis le Lun, 12/08/2013 - 19:49

 

Florent Pagny: Top 6
Commentaires