The Crowd - Edith Piaf

français

La Foule

 

Je revois la ville en fête et en délire
Suffoquant sous le soleil et sous la joie
Et j'entends dans la musique les cris, les rires
Qui éclatent et rebondissent autour de moi
Et perdue parmi ces gens qui me bousculent
Étourdie, désemparée, je reste là
Quand soudain, je me retourne, il se recule,
Et la foule vient me jeter entre ses bras.
Emportés par la foule qui nous traîne
Nous entraîne
Écrasés l'un contre l'autre
Nous ne formons qu'un seul corps
Et le flot sans effort
Nous pousse, enchaînés l'un et l'autre
Et nous laisse tous deux
Épanouis, enivrés et heureux.
Entraînés par la foule qui s'élance
Et qui danse Une folle farandole
Nos deux mains restent soudées
Et parfois soulevés
Nos deux corps enlacés s'envolent
Et retombent tous deux
Épanouis, enivrés et heureux
Et la joie éclaboussée par son sourire
Me transperce et rejaillit au fond de moi
Mais soudain je pousse un cri parmi les rires
Quand la foule vient l'arracher d'entre mes bras
Emportés par la foule qui nous traîne
Nous entraîne Nous éloigne l'un de l'autre
Je lutte et je me débats
Mais le son de sa voix
S'étouffe dans les rires des autres
Et je crie de douleur, de fureur et de rage
Et je pleure
Entraînée par la foule qui s'élance
Et qui danse Une folle farandole
Je suis emportée au loin
Et je crispe mes poings, maudissant la foule qui me vole
L'homme qu'elle m'avait donné
Et que je n'ai jamais retrouvé

Voir la vidéo
Try to align
anglais

The Crowd - Edith Piaf

Versions : #1#2#3#4#5#6#7#8

I see once more the city in celebration and delirium
Suffocating under the sun and with joy
And I hear in the music the screams, the laughter
Which burst and rebound around me
And lost among these people who crush me
Dazed, bewildered, I remain there
When suddenly I turn around, he moves back,
And the crowd comes and throws me into his arms...
Taken by the crowd which drags us
We are carried
Crushed against one another
We form one body
And flow without effort
We push, connected to one another
And we are both left
Lightened up, intoxicated and happy…
Carried by the crowd that springs
And dances a mad Farandole (local dance)
Our two hands remain welded
And sometimes raised
Our two intertwined bodies fly away
And both fall down
Lightened up, intoxicated and happy...
And the joy splashed by his smile
Goes through me and falls right to the bottom of me
But suddenly I force a cry among the laughter
When the crowd comes to tear him from my arms…
Taken by the crowd that drags us,
We are carried,
We are separated from one another
I struggle and fight
But the sound of his voice
Drowns in the laughter of the others
And I shout in grief, fury and rage
And I cry…

Carried by the crowd that springs
And dances a mad Farandole (local dance)
I am taken far away
And I clench my fists, cursing the crowd which steals from me
The man that it had given me
And that I will never meet again…

Publié par Guest le Jeu, 03/12/2009 - 01:06
Commentaires de l'auteur(e):

Just tidied the English up, and made it make a bit more sense Smile Hopefully it will be helpful. Enjoy! - J

0
Note : Aucun(e)
Commentaires