The bell's kids

français

Les momes de la cloche

D'un bout à l'autre de la semaine,
Sur les boulevards, dans les faubourgs,
On les voit traîner par centaines,
Leurs guêtres sales et leurs amours
Dans des chemises de dix jours.
Sous la lumière des réverbères,
Prenant des airs de Pompadour,
Ce sont nos belles ferronnières,
Ce sont nos poupées, nos guignols, nos pantins.
Écoutez dans la nuit,
Elles chantent ce refrain :

"C'est nous les mômes, les mômes de la cloche,
Clochards qui s'en vont sans un rond en poche.
C'est nous les paumées, les purées d'paumées
Qui sommes aimées un soir n'importe où.
Nous avons pourtant
Cœur pas exigeant
Mais personne n'en veut.
Eh ben tant pis pour eux.
Qu'è'qu'ça fout,
On s'en fout !
Nul ne s'y accroche.
Il n'y a pas d'amour
Et l'on sera toujours
Les mômes de la cloche !

Mais comme elles n'ont pas les toilettes
Qu'il faut pour les quartiers rupins,
C'est pas aux Galeries Lafayette
Qu'elles vont faire chaque soir leur turbin.
Le long du canal Saint-Martin,
Au Sébasto, à la chapelle,
On est toujours assez gandin
Pour le monsieur qui vous appelle.
D'l'article populaire, c'est pas du beau joujou.
'y a pas d'poupées en soie
Aux bazars à trente sous.
C'est nous les mômes, les mômes de la cloche,
Clochards qui s'en vont sans un rond en poche.
C'est nous les paumées, les purées d'paumées
Qui sommes aimées un soir n'importe où.
Tout comme nos ribouis,
Nous n'sommes pas vernies.
Jamais l'on ira
Sur la Riviera.
Qu'è'qu'ça fout,
On s'en fout !
Quand l'argent nous fauche,
On va faire quatre jours
Là-bas dans la Tour.
Les mômes de la cloche,
Elles ont vendu toutes leurs caresses.
Elles furent payées tant bien que mal,
Puis un jour, plus rien dans la caisse,
Vont se fiche dans l'canal
Et sans avoir comme un cheval
La pitié des gens de la rue,
On les emmène à l'hôpital.
La foule dit "ce n'est qu'une grue"
Et voilà comment nos poupées, nos pantins,
Lorsqu'elles n'ont plus le sou
S'en vont toutes à Pantin.

C'est nous les mômes, les mômes de la cloche,
Clochards qu s'en vont sans amis, sans proches.
C'est nous les paumées, les purées d'paumées
Qui s'en vont dormir dans l'horrible trou.
Derrière not' convoi
Jamais l'on ne voit
Ni fleurs ni couronnes,
Pas même une personne
Qu'è'qu'ça fout,
On s'en fout !
Quand la mort nous fauche,
C'est not' plus beau jour.
Cloches, sonnez pour
Les mômes de la cloche !...

Voir la vidéo
Try to align
anglais

The bell's kids

From one week's end to another,
Onthe boulevards, in the suburbs,
We see hundreds of them hanging out,
Their dirty leg warmers and their loves
In ten day-old shirts,
Under the street lights' halo,
Behaving like Pompadour,
They're our beautiful ferronières (jewelry)
They're our dolls, our puppets.
Listen into the night,
They're singing this tune:

"We're the kids, the bell's kids,
Homeless going without a dime in their pocket.
We're the lost ones, the mashed lost ones
Who are loved one night anywhere
Even though we don't
Have a demanding heart
But no one wants it.
Well then, too bad for them.
What does it do,
We don't care!
No one hangs on it
There is no love
And we'll always be
The bell's kids!

But since they don't have the garments,
For the wealthy's quarter,
It's not at the Galeries Lafayette (famous French shopping mall)
Where they go work every night.
Along the canal Saint- Martin,
At the Sebasto, in the chapel,
We're still fit,
For the sir calling you.
Populous goods, it's not a pretty toy.
There is no silk doll
In the cheap bazars.
We're the kids, the bell's kids,
Homeless going without a dime in their pocket.
We're the lost ones, the mashed lost ones
Who are loved one night anywhere
Just like our shoes,
We're not polished.
We'll never go
On the Riviera.
What does it do,
We don't care!
When money screws us,
We go around four times,
Over there in the tower.
The bell's kids
The sold all their caresses.
They were paid when possible,
Then one day, nothing left in the register,
Go drown n the canal
And without like a horse
The street people's pity,
We bring them to the hospital.
The crowd says "it's just a whore"
And there is how our dolls, our puppets,
When they're broke
Leave all for Pantin.

We're the kids, the bell's kids,
Homeless who leave without friends, without relatives.
We're the lost ones, the mashed lost ones
Who leave to sleep in awful holes.
Behind our carriage
Never do we see
Neither flowers nor crowns,
Not even a person
What does it do,
We don't care!
When death takes us,
It's the most beautiful day of our lives.
Bells, ring for
The bell's kids!...

Publié par pioupiou09 le Lun, 29/03/2010 - 23:44
Commentaires de l'auteur(e):

The translation isn't perfect since the text includes a certain number of French references that are hard to translate! I hope it's understandable though!

17 remerciements
Guests thanked 17 times
0
Note : Aucun(e)
Plus de traductions de "Les momes de la cloche"
français → anglais - pioupiou09
0
Commentaires