Tu te souviens, ma chère Marie

 Essayer d'aligner
français

Tu te souviens, ma chère Marie

Tu te souviens, ma chère Marie
de lorsque les raisins n'étaient pas mûrs
Et que tu étais petite, petite Marie,
que tu ne savais pas m'embrasser?
Et que tu étais petite, petite Marie,
que tu ne savais pas m'embrasser...

Lorsque la chicorée bourgeonnait
Tu étais petite et la tête couverte,
Tu avais une petite coiffe rouge,
Tu sentais les fleurs de printemps,
Tu avais une petite coiffe rouge,
Tu sentais les fleurs de printemps.

Je t'ai enlevé la coiffe comme ça,
Pour voir comment tu étais sans elle,
Et je t'ai laissé les tresses dans le dos
pour te reconnaitre, ma fille, de loin,
Et je t'ai laissé les tresses dans le dos
pour te reconnaitre, ma fille, de loin.

Ne crois pas, mon chéri, que j'ai oublié
que tu étais beau et que tu étais grand,
Et que tu m'as portée dans l'eau à Gilort,
Mais je ne savais pas nager, mon chéri,
J'avais un chemisier à fleurs,
Je ne pouvais pas t'embrasser.

Publié par aylin_22 le Mar, 29/01/2013 - 12:01
3 remerciements
Utilisateur Il y a
EspritRoumain1 année 16 semaines
Calusarul1 année 51 semaines
Des invités ont remercié 1 fois
5
Note : Aucun(e) Moyenne : 5 (1 note)

 

Plus de traductions de « Mai ții minte, măi dragă Mărie »
roumain → français - aylin_22
5
UtilisateurPosté il y a...
Calusarul1 année 51 semaines
5
Commentaires
Calusarul     janvier 29th, 2013
5

Oui, tu t'es rendu compte que "nenii" (genitif de "nenea") se referait à lui-même ! Smile Il n'y a pas de moyens de renverser les choses : tu deviens roumaine.
Le mot "îmbrobodită" a l'un des sens propres ici : qui portait une "broboadă" / "basma" (dim. băsmăluță) sur la tête.
Normalement, seulement les femmes mariées en portaient (les petites filles aussi dans l’église). Je ne sais pas pourquoi cette fille-ci portait une coiffe... mais je vais y réfléchir, car j'ai plusieurs hypothèses Smile