Notre classe (Nasza klasa)

Francia translation

Notre classe

Qu’est devenu notre classe?
Adam demande-t-il a Tel-Aviv
Il est dur de s’en sortir de nos jours
Dur même de mener une vie honnête
Qu’est devenu notre classe?
Wojtek est en Suède, dans un club porno,
Ecrit-il: ils me paient bien
Pour ce que j’aime de toute façon

Kaska et Piotrek sont au Canada
Car ils y ont des perspectives
Staszek se débrouille aux Etats-Unis
Pawel s’est habitué à Paris
Goska et Przemek en bavent
En mai ils auront le troisième môme
Ils se plaignent en vaine dans les offices
qu’ils aussi voudraient partir à l’ouest

Par contre, Madga est à Madrid
Elle épouse un espagnol
Marek en décembre a perdu sa vie
Lorsqu’ils visitaient les appartements
Janusz, celui qui a suscité tant de jalousie
Etant emporté par chaque vague
Il est chirurgien, il guérit des gens
Mais son frère s’est pendu

Marek est en prison
Pour avoir refusé de tirer sur Michal
Et moi j’écris leur histoire
Et ça c’est déjà toute la classe
Il y avait encore Philip – physicien à Moscou
Aujourd’hui il gagne des prix
Il va et vient en Pologne quand il veut
Il était accueilli chez le premier

J’ai retrouvé toute la classe
En exil, dans le pays, dans une tombe
Mais quelque chose est changé
Chacun s’occupe de sa propre vie
J’ai retrouvé toute la classe
Toute grandie et mûre
J’ai rouvert la plaie de notre jeunesse
Mais ça ne faisait pas mal

Non plus des garçons – mais des hommes
Non plus des filles – mais des femmes
La jeunesse se cicatrise vite
Ce n’est faute de personne
Tout homme est responsable
Tout homme a des buts dans la vie
Tout homme est plus ou moins normal
Mais quand même c’est pas beaucoup

Je ne sais pas ce à quoi je songe, quelle étoile me brille dessus
Quand, parmi ces visages étranges, je cherche des visages d’enfants
Pourquoi je regarde toujours par-dessus mon épaule
Bien que personne ne s’exclame : ‘copain!’
Que peut-être quelqu’un va jouer au jeu-du-loup avec moi
Ou au moins au cache-cache…

Nous laissons pousser nos propres pousses,
nos propres feuilles, chacun pour soi
Et racines, bien sûr, en exil, dans le pays, dans la tombe
En bas, vers les côtés, en haut, vers le soleil
Vers le néant, à droite, à gauche
Qui se rappelera qu’en fin de compte
C’est un seul et même arbre

Kűldve: kaninsien Péntek, 01/06/2012 - 17:20
Last edited by kaninsien on Csütörtök, 29/05/2014 - 17:10
thanked 2 times
Guests thanked 2 times
Lengyel

Nasza klasa

Videó megtekintése
More translations of "Nasza klasa"
Lengyel → Francia - kaninsien
Idioms from "Nasza klasa"
Hozzászólások