Les oiseaux tombaux

Finlandese

Hautalinnut

Muistatko kuten minä
Vai muistatko toisin:
Kuolleiden koivujen puisto
Peilit tyhjissä huoneissa

Tunsitko kuten minä
Vai tunsitko toisin:
Luhistuneen patsaan anova katse taivaalle

Näitkö sen kuin minä
Vai näitkö toisin aivan:
Vaeltavat linnut
Jotka nukkuu taivaalla

Uskoitko kuin minä
Itseesi uskoitko:
Vartalon verhottuun kaareen
Silmän syvyyteen

On suihkulähde kuivunut
Ja oksat sen yllä kuolleet

Olitko siellä kanssani
Olinko sittenkin yksin:
Kolean keskipäivän kujat
Harmaaksi kalkitut

Oliko samaa sinun pelkosi
Vai jotain outoa, omaasi:
Sotilaitten askeleet
Huudot, kirveltävä savu

Ja ikkunassa hahmo
Ehkä sinun hahmosi:
Kääntymässä pois
Kenties kieltäen kaiken

Kuuntelitko ne huudot
Vai suljitko korvasi
Yö kun kuljetti pois
Kaiken väen kuin omakseen

On suihkulähde kuivunut
Ja oksat sen yllä kuolleet

Haistoitko kummat kukat
Vai olitko turtunut
Ammuttu vanha Aleksei
Tuoliinsa köytetty

Loputtomat torit, kuljitko
Samoin risaisin kengin
Tyhjät aukiot, märät
Roikkuvat julisteet

Oliko sylini lämmin
Vai viluasiko värisit
Vanhan plataanin varjo
Kirje kadonneelta veljeltä
Ja leivän kuiva kuori

Tunsitko, oli suloinen
Neljännen päivän aamuna
Oli haudat vielä tyhjät

On suihkulähde kuivunut
Ja oksat sen yllä kuolleet

Itkitkö samaa surua
Vai oliko sinulla omasi
Kielletty nauru ja rakkaus
Joku yksinäinen lapsuus

Ja samako hiljaisuus piiritti
Vai kuulitko sävelmän jonkin
Kevätpäivän loistossa
Yllä kuolevan kaupungin

Annoitko saman lupauksen
Vallassa saman näyn
Korkealta ja raskaana
Satavan uhman ja kaipauksen

Karkasitko kuten sovittiin
Tänne kauas, tähän paikkaan
Tyhjän kirkon torni hauras
Juna tuoko sinua

On suihkulähde kuivunut
Ja oksat sen yllä kuolleet
Onko henkesi tulessa vielä
Ja tulemme yhtä liekkiä, liekkiä

Try to align
Francese

Les oiseaux tombaux

Te souviens-tu comme moi
Ou te souviens-tu autrement:
Un parc aux bouleaux sans vie
Des glaces dans des salles vides

Ressentais-tu comme moi
Ou ressentais-tu autrement:
Le regard suppliant le ciel d'une statue effondrée

Le voyais-tu comme moi
Ou voyais-tu tout autrement:
Des oiseaux errants
Qui dorment au ciel

Croyais-tu comme moi
En toi croyais-tu:
À l'arc voilé d'un corps
Au fond d'un œil

Le jet d'eau est épuisé
Et les brins en haut morts

Y étais-tu avec moi
Ou enfin étais-je seul:
Les rues d'un midi glaçant
Rendues grises à la chaux

Était-elle ta peur similaire
Ou bizarre, unique à toi:
Des pas de militaires
Des cris, une fumée irritante

Et à une fenêtre, une silhouette
Peut-être était-elle la tienne:
Sur le point de s'en aller
Niant probablement tout

Écoutais-tu à ces clameurs
Ou fermais-tu les oreilles
Alors que la nuit reconduisit
Tout le monde comme pour le prendre

Le jet d'eau est épuisé
Et les brins en haut morts

Sentais-tu les fleurs mystérieuses
Ou n'avais-tu plus tes sens
Le vieux Alexeï qu'on a tiré
Ligoté à son siège

Les marchés géants, es-tu allé
Avec ces mêmes souliers usés
Les places désertes, arrosées
Les affiches mi-détachées

Mes bras te chauffaient-ils
Ou le froid te secouait-il
L'ombre d'une vieille platane
Une lettre par un frère perdu
Et la croûte sèche de pain
...
Percevais-tu, c'était tendre
Au matin du quatrième jour
Les tombes restaient vides

Le jet d'eau est épuisé
Et les brins en haut morts

Pleurais-tu le même deuil
Ou avais-tu aussi le tien
Un rire et un amour défendus
Une enfance marquée de solitude

Et était-ce même silence assiégeant
Ou entendais-tu une quelconque mélodie
Dans l'éclat d'un jour de printemps
Au-dessus d'une ville qui se meurt

As-tu donné la même promesse
Sous l'emprise d'une même vue
Une défiance et un regret qui
Pleuvent du haut avec lourdeur

As-tu échappé comme convenu
Pour venir loin ici, sur ce lieu
Le clocher fragile d'une église
Invisitée, es-tu ammené par le train

Le jet d'eau est épuisé
Et les brins en haut morts
Ton âme est-elle toujours en feu (1)
Et notre feu, tout un jeu, un jeu

Postato da benevoliste il Mar, 22/05/2012 - 21:06
Commenti dell'autore:

(1) Il est vrai mot à mot qu'il s'agit de flamme, pas de jeu

0
La tua valutazione: Nessuno
Altre traduzioni di "Hautalinnut"
Finlandese → Francese - benevoliste
0
Commenti