Les balles de Washington

Inglese

Washington bullets

Oh! Mama, Mama look there!
Your children are playing in that street again
Don't you know what happened down there?
A youth of fourteen got shot down there
The Kokane guns of Jamdown Town
The killing clowns, the blood money men
Are shooting those Washington bullets again

As every cell in Chile will tell
The cries of the tortured men
Remember Allende, and the days before,
Before the army came
Please remember Victor Jara,
In the Santiago Stadium,
Es verdad - those Washington Bullets again

And in the Bay of Pigs in 1961,
Havana fought the playboy in the Cuban sun,
For Castro is a colour,
Is a redder than red,
Those Washington bullets want Castro dead
For Castro is the colour...
...That will earn you a spray of lead

For the very first time ever,
When they had a revolution in Nicaragua,
There was no interference from America
Human rights in Amerika

Well the people fought the leader,
And up he flew...
With no Washington bullets what else could he do?

'N' if you can find a Afghan rebel
That the Moscow bullets missed
Ask him what he thinks of voting Communist...
...Ask the Dalai Lama in the hills of Tibet,
How many monks did the Chinese get?
In a war-torn swamp stop any mercenary,
'N' check the British bullets in his armoury
Que?
Sandinista!

Vedi il video
Try to align
Francese

Les balles de Washington

Oh ! Mama, Mama, regarde un peu !
Tes enfants jouent encore dans cette rue.
Tu ne sais pas ce qui s'est passé ici ?
Un jeune de 14 ans a été tué ici.
Les armes de la cocaïne de Trou-à-rats-ville
les bouffons meurtriers, les tueurs à gage
tirent encore ces balles de Washington.

Comme chaque cellule du Chili racontera
les cris des hommes torturés.
Souvenez-vous d'Allende, et des jours d'avant,
avant que l'armée n'arrive.
Je vous en prie, souvenez-vous de Victor Jara
au stade de Santiago,
C'était encore une fois les balles de Washington.

Et dans la baie des cochons en 1961,
La Havanne a combattu le playboy sous le soleil cubain.
Pour Castro il y a une couleur
plus rouge que rouge,
ces balles de Washington veulent la peau de Castro.
Pour Castro c'est la couleur...
... qui te vaudra une giclée de plomb.

Pour la toute première fois,
quand ils ont eu une révolution au Nicaragua,
il n'y a pas eu d'interférence de l'Amérique(1),
des drois de l'homme en Amérika.

Alors le peuple a combattu les dirigeants
et ils ont sauté
sans les balles de Washington, qu'est-ce qu'ils pouvaient faire ?

Et si tu croises un rebelle afghan
que les balles de Moscou ont manqué,
demande-lui ce qu'il pense de voter communiste...(2)
...Demande au Dalaï Lama dans les collines du Tibet,
combien de moines les Chinois ont eu.
Dans un marécage déchiré par la guerre, arrête n'importe quel mercenaire
et vois s'il n'aurait pas des balles anglaises dans son armurerie.

Que?
Sandinista!

Postato da Guest il Mer, 25/07/2012 - 13:53
Commenti dell'autore:

Je me doute que pas grand-monde ne viendra regarder par ici, mais bon... Juste une façon de contribuer modestement à éviter que l'histoire ne meure complètement.
-------------------------------------
(1) la chanson a été écrite vers 1979. Peu de temps après, Reagan n'a pas ménagé ses efforts pour régler le "problème". Mais qui se souvient encore du colonel North, de l'Irangate et des Contras ?
(2) je dirais, presque autant de mal que de voter pour l'OTAN ?

0
La tua valutazione: Nessuno
Commenti