Khorakhané - A force d'être vent

Italiano

Khorakhané

Il cuore rallenta la testa cammina
in quel pozzo di piscio e cemento
a quel campo strappato dal vento
a forza di essere vento

porto il nome di tutti i battesimi
ogni nome il sigillo di un lasciapassare
per un guado una terra una nuvola un canto
un diamante nascosto nel pane

per un solo dolcissimo umore del sangue
per la stessa ragione del viaggio viaggiare
Il cuore rallenta e la testa cammina
in un buio di giostre in disuso

qualche rom si é fermato italiano
come un rame a imbrunire su un muro
saper leggere il libro del mondo
con parole cangianti e nessuna scrittura

nei sentieri costretti in un palmo di mano
i segreti che fanno paura
finché un uomo ti incontra e non si riconosce
e ogni terra si accende e si arrende la pace

i figli cadevano dal calendario
Yugoslavia Polonia Ungheria
i soldati prendevano tutti
e tutti buttavano via

e poi Mirka a San Giorgio di maggio
tra le fiamme dei fiori a ridere a bere
e un sollievo di lacrime a invadere gli occhi
agli occhi cadere

ora alzatevi spose bambine
che é venuto il tempo di andare
con le vene celesti dei polsi
anche oggi si va a caritare

e se questo vuol dire rubare
questo filo di pane tra miseria e sfortuna
allo specchio di questa kampina
ai miei occhi limpidi come un addio

lo puó dire soltanto chi sa di raccogliere in bocca
il punto di vista di Dio

Cvava sero po tute
i kerava
jek sano ot mori
i taha jek jak kon kasta

Poserá la testa sulla tua spalla
e fará
un sogno di mare
e domani un fuoco di legna

vasu ti baro nebo
avi ker
kon ovla so mutavia
kon ovla

perché l'aria azzurra
diventi casa
chi sará a raccontare
chi sará

ovla kon ascovi
me gava palan ladi
me gava
palan bura ot croiuti

sará chi rimane
io seguiró questo migrare
seguiró
questa corrente di ali

Comentários do remetente:

View the video, listen to the song and read the comments at: http://tangoitalia.com/fabrizio_de_andre/Khorakhane.html

 Tentar alinhar
Francês

Khorakhané - A force d'être vent

Le coeur ralentit la tête marche
dans ce puits de pisse et de ciment
dans ce champ arraché par le vent
à force d'être vent.

Je porte le nom de tous les baptêmes
chaque nom un cachet sur un laissez-passer
pour un gué une terre un nuage un chant
un diamant caché dans le pain
pour une seule très douce humeur du sang
pour la raison même du voyage, voyager

Le coeur ralentit et la tête marche
dans l'obscurité d'un vieux manège
certains roms se sont arrêtés italien
à s'assombrir sur un mur tel des cuivres.

Savoir lire le livre du monde
avec des mots changeants et aucune écriture
dans les sentiers contraints d'une paume de main,
les secrets qui font peur
jusqu'à ce qu'un homme te rencontre et se reconnaisse
et que chaque terre s'allume et se rende à la paix.

Les enfants tombaient du calendrier
Yougoslavie Pologne Hongrie
les soldats prenaient tout le monde
et ils jetaient tout le monde.

Et puis Mirka pour la St Georges de mai1
à rire à boire, entre les flammes des fleurs,
et des larmes de soulagement inondent les yeux
et en tombent.

Maintenant levez-vous épouses et filles
il est venu le temps de partir
avec les veines célestes des poignets
aujourd'hui aussi on cherche charité.

Et si ça veut dire voler
ce maigre bout de pain entre misère et malchance,
au miroir de cette Kampina2
à mes yeux limpides comme un adieu
il n'y a que celui qui sait accueillir dans sa bouche
le point de vue de Dieu qui puisse le dire.

.................
........................
..........................

Je poserai la tête sur ton épaule
et ferai
un rêve de mer
et demain un feu de bois
pour que l'air azur
devienne maison
Qui pourra raconter
qui pourra
ce seront ceux qui restent
moi je suivrai cette migration
je suivrai
ce courant ailé.

  • 1. fête rom
  • 2. tente
Submetido por Maryse em Segunda-feira, 30/07/2012 - 19:37
Last edited by Maryse on Domingo, 12/01/2014 - 15:52
Agradeceu 2 vezes
Usuário
Convidado2 anos 13 semanas
Convidados agradeceram 1 vez
0
Seus pontos: Nenhum
Mais traduções de "Khorakhané"
Italiano → Francês - Maryse
0
Comentários
    julho 30th, 2012

Je ne peux pas mettre de notes, d'abord parce que je ne parle pas un mot d'italien, et aussi parce que, si j'en juge par le seul français, il faudrait augmenter l'échelle d'un cran ou deux. Et d'ailleurs, quelle importance ?
Je voulais juste vous dire merci pour tous ces textes de Fabrizio de André dont j'ignorais jusqu'à l'existence avant de passer par ici. S'ils sont moitié aussi beaux que vos traductions, ça donne envie d'apprendre l'italien.

Maryse     julho 30th, 2012

merci, ça me fait bien plaisir. Les notes, oui c'est sans importance, d'ailleurs il faut être inscrit pour noter, non ?
Je pense que vous pourriez l'écouter malgré la non compréhension de l'italien parcequ'il y a une intensité émotionnelle remarquable dans ses chansons , et il avait aussi une voix exceptionnelle pour décliner la gamme des émotions. Il était un génie.

    julho 30th, 2012

Bah les notes on peut en mettre du moment qu'on a un compte, je crois. La moitié des miennes viennent d'un truc traduit par hasard qui doit venir d'un équivalent contemporain de Patrick Bruel, et j'attends toujours un commentaire associé aux petites étoiles qui m'aiderait à améliorer les textes, alors ma foi...

Pour ce qui est d'écouter Fabrizio de André, je ne m'en suis pas privé !
J'avais commencé par le Brassens traduit en italien, et je me suis vite dit que ce chanteur n'était pas ordinaire. Mais l'écouter après avoir compris ce qu'il chante, c'est encore bien mieux.

Merci encore et surtout, continuez !

Maryse     julho 31st, 2012

Pour lui Brassens était un mythe. Il a eu la possibilité de l'entendre assez jeune, à l'époque où celui-ci n'était pas connu en Italie, parceque son père voyageait en France et rapportaint des disques. Dans les années 50. Brassens a fait naitre chez F De André l'envie de suivre cette route, il disait même qu'il le considérait comme un maître à penser. Certaines chansons sont très dans le style de Brassens , par ex : un giudice, il bombarolo, Bocca di Rosa, la città vecchia.
Merci à vous & bonne journée