El Bandoler (إلى الفرنسية ترجم)

Advertisements
إلى الفرنسية ترجم
A A

Le Brigand

C’était au XIX ème Siècle
son nom Joan Serra
brigand par vocation
son surnom “La Pera”(1)
 
Il aimait le sang
bien frais et bien neuf
dégoulinant par les blessures
et tâchant les vêtements
 
On entendait crier
les victimes folles
de peur et de douleur
“pitié pitié” !
 
- Ne me tuez pas !
J’ai deux fils et une épouse
Je vous donnerai tout mon argent
Mais ne m’enfoncez pas ce poignard !
 
- Ne me tuez pas !
Je vous le demande pour ma mère.
Priez le dernier “je crois en Dieu”
-Pitié, Pitié
 
Et peu à peu
il lui enfonce des coups de couteau
son surnom était “La Pera”
brigand par vocation
 
Le lendemain
devant la Vierge du Carmen
Il y a un homme qui est en train de prier
il allume la flamme de deux cierges
 
Et ainsi
par les chemins et les montagnes
on entend les forts cris
des gens que La Pera” tue.
 
- Ne me tuez pas !
J’ai deux fils et une épouse.
Je vous donnerai tout mon argent
mais ne m’enfoncez pas ce poignard !
 
- Ne me tuez pas !
Je vous le demande pour ma mère
Priez le dernier “Je crois en Dieu”
- Piété, piété !
 
Et une autre fois
La Vierge reçoit une prière
pour l’âme d’un mort
deux cierges sont déjà allumés
 
Mais Joan Serra
aujourd’hui n’a pas eu de chance
deux soldats l’ont attrapé
et maintenant il est entre les barreaux
 
Et tout le monde de bon matin
voit la potence préparée
La Pera pousse un cri
c’est la dernière prière
 
- Quand je serai bien mort
et pendu de haut gibet
et que mon corps défaille
et que vous allez me mettre dans la tombe
que quelque prie une prière
devant la Vierge du Carmen
et que deux cierges aient une flamme.
 
Personne ne le fit
 
تم نشره بواسطة La IsabelLa Isabel في الجمعة, 08/03/2019 - 06:23
تعليقات الكاتب:

1) La Pera = La Poire
Le « personnage » a vraiment existé : d'après La Vanguardia du 20 Janvier 2012,
la chanson de LLach est basée sur la vie de Joan Serra, né dans le village de Valls, dans la région de Tarragona.
A 10 ans, avec d'autres, il vola des poires mais ce fût lui qui fût attrapé et corrigé par le propriétaire à qui il promit, bien qu'enfant, de se venger, quand il aurait grandit.
Son 1er crime, il le commis lors des guerres Napoléoniennes, en tuant son Sergent, avec qui il avait un différent et qui lui avait infligé une punition publique. Il avait 20 ans. Ensuite, il mène une vie de "bandoler", se cachant, allant d'un endroit à un autre pour dormir, faisant de plus en plus de crimes, car il tuait par plaisir.
C'est en Novembre 1814, alors qu'il a 24 ans qu'il retrouve le paysan qui l'avait corrigé et lui rappelle qu'il avait fait une promesse de se venger.
Il laissa le vieux paysan à demi-mort. Mais celui-ci eu le temps de raconter avant de mourir qu'il avait été percé de coups de couteaux....pour des poires, d'où le surnom.
Joan Serra fut attrapé et écartelé par 4 chevaux à un croisement de plusieurs rues.

Il existe une rue (carrer) Joan Serra à Barcelona dans el Barri Gótic (Barrio Gótico)

Dans cette chanson, on peut entendre l'amplitude vocale de LLuis llach qui peut passer d'une grave à une voix aiguë, un régal !

الكاتلونيةالكاتلونية

El Bandoler

ترجمات أخرى للأغنية "El Bandoler"
الفرنسية La Isabel
See also
التعليقات