Gałązka snów (ফরাসী অনুবাদ)

Advertisements
পোলিশ

Gałązka snów

Od lat
Wracam tam,
Gdzie nas zetknął los
Pierwszy raz...
 
Wracam tam,
Gdy wśród łanów zbóż
Zakwita mak...
 
Wracam,
Mimo, że na polnej miedzy
Wiatr już zatarł ślady
Naszych stóp...
 
Wracam,
Aby na rozstaju dróg
Szukać kropli słońca
Z gałązki snów...
 
Nocą ciszy wezbranej jak potok
Nie spłoszy świerszcza muzykowanie,
I czas się dla mnie zamieni
W oczekiwanie… oczekiwanie…
A gdy latarnie mlecznych dróg
Na niebie znowu zapłoną,
Jedną po drugiej gwiazdę
Zbierzesz pod noсy osłoną...
I przesypiesz srebrny pył,
Niby drogie kamienie,
W drżące od zachwytu
Moje dwie stulone dłonie...
 
I znów
Wrócę tam,
Gdzie nas zetknął los
Pierwszy raz...
 
Wrócę tam,
Gdy wśród łanów zbóż
Zakwitnie mak...
 
Wrócę,
Mimo, że na polnej miedzy
Nie odnajdę śladów
Naszych stóp...
 
Wrócę,
Chociaż na rozstaju dróg
Zgasła kropla słońca
Z gałązki snów...
 
tanyas2882tanyas2882 দ্বারা সোম, 28/04/2014 - 17:05 তারিখ সাবমিটার করা হয়
AzaliaAzalia সর্বশেষ সম্পাদনা করেছেন রবি, 04/08/2019 - 10:58
সাবমিটার এর মন্তব্য:

Musik – A.German
Lyrics – A.Nowak

ফরাসী অনুবাদফরাসী
Align paragraphs
A A

La brindille des rêves

Depuis des années
je reviens là,
où le destin nous a réunis
pour la première fois...
 
J’y reviens,
quand dans les champs de céréales
fleurit le pavot...
 
Je reviens,
même si à la lisière du champ
le vent a déjà recouvert la trace
de nos pas...
 
Je reviens
pour chercher aux croisées des chemins
des gouttes de soleil
sur la brindille des rêves...
 
Dans la nuit, la musique d’un grillon n’effraiera pas
le silence débordant comme un torrent,
et le temps se changera pour moi
en une attente… une attente…
Et quand les lanternes des voies lactées
s’allumeront de nouveau dans le ciel,
tu cueilleras les étoiles, l’une après l’autre,
dans l’obscurité de la nuit...
Et tu verseras la poussière argentée
comme des pierres précieuses,
dans mes deux mains mi-jointes,
tremblantes d’émerveillement...
 
Et de nouveau
je reviendrai là,
où le destin nous a réunis
pour la première fois...
 
J’y reviendrai,
quand dans les champs de céréales
fleurira le pavot...
 
Je reviendrai,
même si à la lisière du champ
je ne dois pas retrouver la trace
de nos pas...
 
Je reviendrai,
même si à la croisée des chemins
s'est éteinte la goutte de soleil
sur la brindille des rêves...
 
AzaliaAzalia দ্বারা রবি, 04/08/2019 - 18:33 তারিখ সাবমিটার করা হয়
tanyas2882tanyas2882 এর অনুরোধের জবাবে যোগ করা হলো
মন্তব্যসমূহ
JadisJadis    রবি, 04/08/2019 - 20:12

Très belle chanson, merci Agnieszka ! Et pas beaucoup de fautes de français, juste quelques détails :
 
bien que sur la lisière du champ / le vent ait déjà couvert / les traces de nos pieds...
Je dirais plutôt « à la lisière », et « recouvert » que « couvert », mais surtout : la trace de nos pas (plutôt que « les traces de nos pieds », car ça ne fait pas très poétique...)
 
tu cueilliras > tu cueilleras
 
bien que sur la lisière du champ / je ne retrouverai pas les traces / de nos pieds...
Comme indiqué précédemment, mais en plus, après « bien que » il faut le subjonctif (comme tu l'as bien vu plus haut), donc ici, pour éviter de devenir très lourd, on dira plutôt : même si, à la lisière du champ, je ne retrouve pas la trace de nos pas...
et dans le paragraphe suivant : même si, à la croisée des chemins, s'est éteinte la goutte de soleil.
 
En principe, on n'utilise pas le futur après « même si », mais il faudrait vérifier la nuance exacte en polonais (le premier verbe est au futur je crois, alors peut-être « je ne dois pas retrouver », qui grammaticalement est un présent, mais qui a un sens de futur).
 
Pour le titre, littéralement ça m'a l'air correct (gałązka = brindille, branchette, branche), mais je ne sais pas trop comment l'interpréter. En tout cas je dirais peut-être plutôt « la brindille des rêves » que « une brindille », il me semble que ça sonnerait mieux.
 
Tout cela est bien subtil et moi-même j'ai dû vérifier... comment on disait en français ! Regular smile En tout cas, bravo !
 

(Edit) Ah, aussi : plutôt "mes deux mains mi-jointes" que "mi-fermées", c'est plus élégant.

AzaliaAzalia    সোম, 05/08/2019 - 05:38

Merci beaucoup pour la correction ! J'ai choisi « je ne dois pas retrouver » au lieu de « je ne retrouve pas » pour souligner le sens du futur qui ne laisse pas de doutes sur le fait qu'elle, en fait, ne retrouvera pas, la trace... etc. Bon, en polonais, ce sont les « pieds », mais si en français cela ne sonne pas très bien, d'accord pour les « pas » Regular smile

Oui, la chanson est très belle et poétique. Pour cela aussi « la brindille des rêves » peut être intérpretée... comme on veut Regular smile Ce n'est pas une expression idiomatique, c'est de la poésie.

Bonne journée !

JadisJadis    সোম, 05/08/2019 - 07:11

J'ai relu la traduction, ça commence à être vraiment bien ! Regular smile
 
J'ai vérifié pour le "świerszcz", c'est "criquet" ou "grillon", mais ici il vaut mieux mettre "grillon" à mon avis, c'est plus joli et sans doute plus juste. Quand on dit "criquet", on pense aux nuages de sauterelles qui dévastent tout en Afrique et ailleurs... Alors que "grillon", c'est beaucoup plus sympathique.
 
A la réflexion, je pense qu'on peut faire sauter le premier "bien que" aussi, pour s'aligner sur les autres :
"Je reviens, / bien que à la lisière du champ / le vent ait déjà recouvert la trace / de nos pas..."
Il faudrait dire "bien qu'à la lisière du champ" (élision du 'e muet'), mais j'écrirais plutôt :
"Même si, à la lisière du champ, le vent a déjà recouvert la trace / de nos pas"
(l'indicatif est toujours moins lourd que le subjonctif).
(J'ai bien compris pour les "pieds" - j'ai trouvé cet exemple : "Barbaro... potrzebny mi masaż stóp." Whatchutalkingabout smile ), le mot n'est pas vulgaire en soi, mais si on parle de traces, alors on dit "des traces de pas", ou "la trace de nos pas", pas "de nos pieds"...)