Ma Mi (ফরাসী অনুবাদ)

Advertisements
Italian (Northern dialects)
A A

Ma Mi

Serom in quatter col Padola,
el Rodolfo, el Gaina e poeu mi:
quatter amis, quatter malnatt,
vegnu su insemma compagn di gatt.
Emm fa la guera in Albania,
poeu su in montagna a ciapà i ratt:
negher Todesch del la Wermacht,
mi fan morire domaa a pensagh!
Poeu m’hann cataa in d’una imboscada:
pugnn e pesciad e ’na fusilada...
 
Ma mi, ma mi, ma mi,
quaranta dì, quaranta nott,
A San Vittur a ciapaa i bott,
dormì de can, pien de malann!...
Ma mi, ma mi, ma mi,
quaranta dì, quaranta nott,
sbattuu de su, sbattuu de giò:
mi sont de quei che parlen no!
 
El Commissari ’na mattina
el me manda a ciamà lì per lì:
"Noi siamo qui, non sente alcun-
el me diseva ’sto brutt terron!
El me diseva - i tuoi compari
nui li pigliasse senza di te...
ma se parlasse ti firmo accà
il tuo condono: la libertà!
Fesso sì tu se resti contento
d’essere solo chiuso qua ddentro..."
 
Ma mi, ma mi, ma mi,
quaranta dì, quaranta nott,
A San Vittur a ciapaa i bott,
dormì de can, pien de malann!...
Ma mi, ma mi, ma mi,
quaranta dì, quaranta nott,
sbattuu de su, sbattuu de giò:
mi sont de quei che parlen no!
 
Sont saraa su in ’sta ratera
piena de nebbia, de fregg e de scur,
sotta a ’sti mur passen i tramm,
frecass e vita del ma Milan...
El coeur se streng, venn giò la sira,
me senti mal, e stoo minga in pee,
cucciaa in sul lett in d’on canton
me par de vess propri nissun!
L’è pegg che in guera staa su la tera:
la libertà la var ’na spiada!
 
Ma mi, ma mi, ma mi,
quaranta dì, quaranta nott,
A San Vittur a ciapaa i bott,
dormì de can, pien de malann!...
Ma mi, ma mi, ma mi,
quaranta dì, quaranta nott,
sbattuu de su, sbattuu de giò:
mi sont de quei che parlen no!
 
Mi parli no!
 
alesshimselfalesshimself দ্বারা সোম, 17/02/2020 - 20:58 তারিখ সাবমিটার করা হয়
ফরাসী অনুবাদফরাসী
Align paragraphs

Mais Moi

Nous étions quatre Padula,
Rodolfo, Gaina et moi.
Quatre amis, quatre malnés
Arrivés ensemble comme les chats.
Nous avons fait la guerre en Albanie
Puis dans la montagne à chasser les rats :
Noirs Tueurs de la Wehrmacht.
Ils me font mourir rien que d'y penser !
Puis, ils m'ont chopé dans cette embuscade
Poings, pieds et fusillade...
 
Mais moi, mais moi, mais moi
Quarante jours, quarante nuits
À San Vittore à prendre des coups,
Dormir en chien, rempli de maux...
Mais moi, mais moi, mais moi
Quarante jours, quarante nuits
Battu et rebattu
Je suis de ceux qui ne parlent pas !
 
Un matin, le Commissaire
M'envoya chercher à l'improviste.
« Ici où nous sommes, personne n'entend »
Me disait cette brute épaisse;
Il me disait, tes camarades
Nous les aurons même sans toi
Mais si tu parles, je te signe ici
Ton billet de sortie : la liberté!
Vous êtes un imbécile si vous êtes heureux
d'être fermé seul ici »
 
Mais moi, mais moi, mais moi
Quarante jours, quarante nuits
À San Vittore à prendre des coups,
Dormir en chien, rempli de maux...
Mais moi, mais moi, mais moi
Quarante jours, quarante nuits
Battu et rebattu
Je suis de ceux qui ne parlent pas !
 
Je suis resté enfermé dans ce trou à rats
Plein de froid, de nuit et de brouillard;
Sous cette muraille passent les trams.
Fracas et vie de ma Milan.
Mon cœur se serre, le soir tombe,
Je me sens mal et je ne me lève pas;
Couché sur le lit dans un coin
Il me semble n'être plus personne.
Être sur terre est pire qu'être en guerre:
La liberté vaudrait bien une délation !
 
Mais moi, mais moi, mais moi
Quarante jours, quarante nuits
À San Vittore à prendre des coups,
Dormir en chien, rempli de maux...
Mais moi, mais moi, mais moi
Quarante jours, quarante nuits
Battu et rebattu
Je suis de ceux qui ne parlent pas !
 
Mais moi, je ne parle pas !
 
ধন্যবাদ!
alesshimselfalesshimself দ্বারা সোম, 17/02/2020 - 21:10 তারিখ সাবমিটার করা হয়
অনুবাদের উৎস:
Ornella Vanoni: সেরা 3
মন্তব্যসমূহ