Yelle - Que veux-tu ?

French

Que veux-tu ?

Ils se croisent tous les jours
Comme un couple en amour
Elle lui sourit légèrement
Avec un tas d'arrières pensées
Regarde toujours où il va ce qu'il fait
Dans son rétroviseur mais elle n'a jamais osé
 
Quand elle ne le voit pas un matin elle s'inquiète
Comme si il lui appartenait un peu dans sa tête
Elle n'a jamais ne serait-ce que baissé sa fenêtre
Il ne s'en rend même pas compte à croire qu'il est bête
 
Refrain :
Que veux-tu je suis folle de toi
Mon cœur ne bat plus quand je te vois
Tu es beau tu es grand tu es fascinant
T'as des chevaux, des poneys, faisons des enfants
Quelle issue y a-t-il pour moi ?
Mon corps ne bouge plus quand j'entends ta voix
Tu es chaud comme un gant autour de mes doigts
Et ton regard de braise est tellement froid
 
Jamais un simple hochement de tête
Comme un adolescent timide dans une fête
« J'adore vraiment ton style, comment tu t'habilles. »
Je ne suis pas sûr que cette première phrase serait habile
 
J'aimerais déjà te dire « Je t'aime » sans consonne ni voyelle
Les choses se feraient d'elles-même, j'ai la flamme et la flemme
Dis moi qu'il n'y a personne d'autre, que c'est de ma faute
Tu attends que je vienne
 
J'aimerais déjà te dire « Je t'aime » sans consonne ni voyelle
Les choses se feraient d'elles-même, j'ai la flamme et la flemme
Dis moi que tu es fort comme cet étalon noir à côté de ce chêne
 
Que veux-tu, je suis folle de toi
Mon cœur ne bat plus quand je te vois
Tu es beau, tu es grand, tu es fascinant
T'as des chevaux, des poneys, faisons des enfants
Quelle issue y a-t-il pour moi ?
Mon corps ne bouge plus quand j'entends ta voix
Tu es chaud comme un gant autour de mes doigts
Mais ton regard de braise est tellement froid
 
Charismatique, jean magnifique
Trèfles à quatre feuilles sous les chevaux au galop
Cet homme qui pique, sa force hippique
A touché mon cœur dans sa chemise à carreaux
 
Que veux-tu, je suis folle de toi
Mon cœur ne bat plus quand je te vois
Tu es beau, tu es grand, tu es fascinant
T'as des chevaux, des poneys, faisons des enfants
Quelle issue y a-t-il pour moi
Mon corps ne bouge plus quand j'entends ta voix
Tu es chaud comme un gant autour de mes doigts
Mais ton regard de braise est tellement froid
 
Submitted by evelynn on Tue, 05/04/2011 - 20:45
Last edited by Joutsenpoika on Tue, 27/03/2018 - 22:41
Thanks!

 

Comments