In Between Dreams/Entre deux rêves: Three liines need review please

4 posts / 0 new
Junior Member Levana
<a href="/en/translator/vasha" class="userpopupinfo username" rel="user1115102">Vasha</a>
Joined: 03.06.2012
Pending moderation

Hello,
Yesterday I translated In Between Dreams. I know that it isn't what a native French speaker would have written, but I think that at least the grammar is mostly correct. There are three places in the song, though, where I'm really not satisfied with my translation, and hope that I can get some advice here.
1. The second verse, "These days my heart feels like it's carved from a piece of solid stone/I want nobody in my life, I'm happiest alone/And then my house of cards falls down, I see it's all a sham/And I recognize how tired of lies I am." "I see it's all a sham" means that I see that all of my emotional coldness is actually fake, that I am trying to hide my unhappiness from myself by pretending, even to myself, that I'm happy alone. I translated it as "Je vois que tout est imposture," does that make sense?
2. in the third verse, "I'm counting the cost of what's worth taking and what's long gone." I wrote "Je compte le coût de ce qui vaut d'être emporté et ce qui est rien depuis longtemps" which I'm pretty sure does not make much sense. "What's long gone" is somehow the opposite of "what's worth taking," so I'm interpreting it as "what doesn't exist any more" -- not gone away to someplace, but having become nothing.
3. In the fifth verse, "Nothing's quite as settled as it seems." That is, it seemed (before) that things were settled, which means I was living a stable existence, that I expected my life to continue as it was, and that every issue in my life was neatly resolved. But this line says that actually, nothing in my life is entirely stable and resolved, so how would you translate it? I wrote "Tout n'est pas aussi réglé qu'il semble" which I don't think is right.
Thank you for advice!

Member
<a href="/en/translator/sekaijin" class="userpopupinfo username" rel="user1394923">sekaijin</a>
Joined: 02.09.2018

Salut
tu peu avoir confiance ne toi ta grammaire est très bien

juste quelques détails comme des , manquantes (ces-jours-ci, ...)

il y a
Je compte le coût de ce qui vaut d'être emporté et ce qui est rien depuis longtemps
Je compte le coût de voler trop haut pour ces ailes
et
Et la sonnette sonne, la bouilloire siffle aigu
pour celle-ci on évite "sonnette sonne" la sonnette tinte ou la sonnette raisonne.
on évite aussi "siffle aigu" siffler en français c'est aigu. si ce n'est pas le cas alors on précise.
=> Et la sonnette raisonne, la bouilloire siffle

En français on va éviter "je compte" et "coût" dans la même phrase.
on va utiliser "je calcule le coût" s'il s'agit d'un décompte exact
ou "j'estimes" ou "j'évalue" s'il s'agit d'une estimation, un calcul peu précis.

"ce qui vaut le coût" signifie que on peut faire un effort pour ça, que ce sera bénéfique.
on peut l'abréger en
J'évalue ce qui vaut d'être emporté et ce qui n’est rien depuis longtemps

je suis d'accord la suite est à prendre comme ce qui "a perdu toute valeur depuis longtemps "
J'évalue ce qui vaut d'être emporté et ce qui ne vaut rien depuis longtemps

"je vois que tout est imposture" oui cela à un sens cela signifie qu'il n'y a rien qui ne soit vrai, que tout ce qu'on croyait est en fait faut.

enfin
"Et tout n'est pas aussi réglé qu'il semble"

"Et rien n'est aussi bien réglé qu'il n'y parait"
C'est une formule courante. Les choses paraissent bien réglées (tout semble aller bien) mais il n'en est rien.

si au contraire on a l'impression que tout est déréglé que rien ne fonctionne correctement mais qu'en fait il ne s'agit que d'un petit élément qui ne va pas bien on va dire
"Tout n'est pas aussi mal réglé qu'il n'y parait"

Entre deux rêves
Je suis entre deux rêves
Ces jours-ci, il semble que rien ne reste
De ce cœur fou qui connaissait autrefois l'art de tomber
Je compte le coût de ce qui a été perdu et ce qui a été gagné
Et un peu de pluie tombe toujours dans les rivières
Ici entre deux rêves
Ici entre deux rêves

Ces jours-ci, mon cœur se sent comme taillé dans un bloc de pierre
Je ne veux personne dans ma vie, je suis plus content tout seul
Et puis mon château de cartes s'effondre, je vois que tout est imposture
Et je reconnais à quel point je suis las des mensonges

Je suis entre deux rêves
Ces jours-ci, il semble que rien ne reste
De ce cœur fou qui connaissait autrefois l'art de se briser
J'évalue ce qui vaut d'être emporté et ce qui ne vaut rien depuis longtemps
Et l'aube luit toujours dans le ciel de l'est
Ici entre deux rêves
Ici entre deux rêves

Hier est aussi loin que les souvenirs d'enfance
Et demain s'étend comme une route dont la courbe m'empêche de voir
Si seulement je pouvais trouver grâce ici dans l’œil calme de la tempête
Où le vent retient son souffle et les oiseaux oublient de voler

Je suis entre deux rêves
Ces jours-ci, il semble que rien ne reste
De ce cœur fou qui connaissait autrefois l'art de pleurer
J'évalue ce qu'il en coûte de voler trop haut pour ces ailes
Et la sonnette raisonne, la bouilloire siffle
Et rien aussi bien réglé qu'il n'y parait
Ici entre deux rêves
Ici entre deux rêves

A+JYT

psq
Super Member
<a href="/en/translator/psq" class="userpopupinfo username" rel="user1363068">psq</a>
Joined: 29.11.2017

Un détail :
la sonnette ne "raisonne" pas (c'est un esprit qui raisonne puisqu'il est doué, dit-on, de raison), la sonnette, elle "résonne", elle émet un son amplifié. Évidemment, les deux mots se prononcent de la même façon !
😉

Member
<a href="/en/translator/sekaijin" class="userpopupinfo username" rel="user1394923">sekaijin</a>
Joined: 02.09.2018

oops
bien vu
Merci