Copérnico (French translation)

Advertisements
Portuguese

Copérnico

Ingénua, a Inquisição
Não criou a sua própria imprensa.
Talvez então pudesse ter defendido
Os seus tomos e as suas teses;
Talvez passasse até por vitima
De um Copérnico vil, traiçoeiro,
Um arrivista a requerer protagonismo.
Talvez então, empurrado pela opinião,
O sol se remetesse para a órbita da Terra
E bem diversa fosse a estrutura do sistema.
Menos sorte teria tido Galileu,
Mais outro original a querer reconfigurar
Em movimento a estase do mundo,
Inoculando a imperfeição
Numa tranquilidade modelada.
Não seria preciso ameaçá-los com a fogueira
Se os jornais os houvesse queimado
Com escândalos, fraudes, fracassos.
Afinal, estariam enganados
Afinal o mundo é plano, linear,
Com os jornais ao centro,
Girando em torno deles.
Nada importa o lugar do sol,
A crónica de um dia,
A astronomia é uma ciência dos mercados,
A tinta que suja os dedos
É cinza de inúmeras fogueiras,
Escurecimento de muitos sangues.
 
Submitted by Guernes on Mon, 17/09/2018 - 17:09
Align paragraphs
French translation

Copernic

Naïve, l'Inquisition n'a pas cru
devoir inventer sa propre presse.
Peut-être aurait-elle pu défendre
Ses sommes, ses thèses ; alors
Peut-être apparaitrait-elle comme la victime
D'un Copernic, vil et trompeur,
D'un opportuniste qui cherche le devant de la scène.
Peut-être qu'alors, poussé par l'opinion,
Le soleil aurait-il été ré-assujetti à l'orbite de la Terre
Et bien différente, la structure du système.
Moins chanceux eut été Galilée,
Autre original qui voulut reconfigurer
En mouvement, l'immobilité du monde,
Inoculant de l'imperfection
Dans une tranquille conformité.
Elle n'aurait pas eu à les menacer du bûcher
Si ses journaux les avaient grillé dans les flammes
Du scandale, de la fraude et de l'erreur.
Après tout, ils ont bien pu se tromper
Après tout, le monde est plat, linéaire,
Avec les journaux en son centre,
et le monde qui tourne autour d'eux.
La place du soleil n'a aucune importance
Dans la chronique d'un jour,
L'astronomie est une science des marchés,
L'encre qui salit les doigts
N'est que la cendre des innombrables bûchers,
que beaucoup de sangs ont assombris.
 
Tous droits réservés © Christian Guernes (pour les traductions en français, sauf indication contraire ; lien vers le source, indication du commentaire,etc.)
Submitted by Guernes on Mon, 17/09/2018 - 17:12
More translations of "Copérnico"
FrenchGuernes
See also
Comments