Nicanor Parra - Epitafio (French translation)

Spanish

Epitafio

De estatura mediana,
Con una voz ni delgada ni gruesa,
Hijo mayor de profesor primario
Y de una modista de trastienda;
Flaco de nacimiento
Aunque devoto de la buena mesa;
De mejillas escuálidas
Y de más bien abundantes orejas;
Con un rostro cuadrado
En que los ojos se abren apenas
Y una nariz de boxeador mulato
Baja a la boca de ídolo azteca
–Todo esto bañado
Por una luz entre irónica y pérfida–
Ni muy listo ni tonto de remate
Fui lo que fui: una mezcla
De vinagre y aceite de comer
¡Un embutido de ángel y bestia!
 
Submitted by Manuela Colombo on Thu, 08/02/2018 - 19:54
Align paragraphs
French translation

Épitaphe

De taille moyenne,
Avec une voix ni frêle ni grasse,
Fils aîné d'un instituteur
Et d'une couturière d'arrière-boutique ;
Maigre de naissance
Bien qu'amateur de bonne chère;
Des joues émaciées
Et de plus des oreilles en feuille de chou ;
Avec un visage carré
Dans lequel les yeux s'ouvrent à peine,
Le nez d'un boxeur mulâtre,
Le bas de la bouche d'une idole aztèque.
-- Le tout baigné
D'une lumière entre ironie et perfidie.
Pas très malin ni tout-à-fait idiot,
Je fus ce que j'étais : un mélange
De vinaigre et d'huile de table,
Un saucissonnage de bête et d'ange !
 
Tous droits réservés © Christian Guernes (pour les traductions en français, sauf indication contraire ; lien vers le source, etc.)
Submitted by Guernes on Thu, 08/02/2018 - 21:23
More translations of "Epitafio"
FrenchGuernes
See also
Comments
Sarasvati    Thu, 08/02/2018 - 21:29

typo:Bien qu'amateur de bonne chère;...chair?

petit élève    Thu, 08/02/2018 - 21:39

non, c'est bien "chère" (bon accueil, qui implique de se faire offrir un bon repas).
Un bout de vieux français qui a survécu au moyen-âge.

Guernes    Thu, 08/02/2018 - 21:40

non, non c'est bien amateur de bonne chère :
.
http://www.cnrtl.fr/definition/ch%C3%A8re
.
SYNT. Chère délectable, délicate, exquise; fine chère; aimer la bonne chère; faire bonne/mauvaise/petite chère (à qqn).
− Expr. ,(vieilli). Chère lie Chère joyeuse (d'apr. l'a. fr. lié, dial. pic. lie « joyeux, euse »). Les histoires du camp (...) animées de rogomme et de chère-lie (Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 1, 1848, p. 408).Faire car(r)ousse et chère lie (T. Gautier, Le Capitaine Fracasse,1863, p. 375)cf. aussi Maeterlinck, La Vie des abeilles, 1901, p. 247.
2. P. ext. Faire chère lie et plus fréquemment faire bonne chère, aimer la bonne chère. Mener joyeuse vie; en partic., bien manger en joyeuse compagnie.
− Au fig. :
4. Edma et Bouilhet s'écrivent toujours; les lettres sont superbes de « pose » et de « pôhësie ». Lui, ça l'amuse comme tableau; mais, au fond, il aurait fort envie de faire avec elle un tronçon de chère-lie, comme dit maître Rabelais. Flaubert, Correspondance,1852, p. 69.
♦ Faire grande chère et beau feu/bonne chère et grand feu. (Se) régaler largement (cf. Mérimée, Théâtre de Clara Gazul, 1825, p. 59).
♦ Homme de bonne chère. Gourmet. Un homme de bonne chère et aimant le plaisir (Lamennais, Les Paroles d'un croyant,1834, p. 202).

Sarasvati    Thu, 08/02/2018 - 21:43

:D  Teeth smile Incroyable! eh bien! merci je ne connaissais pas ce survivant...

Guernes    Thu, 08/02/2018 - 21:44

et BIEN VIVANT !