Il suonatore Jones (French translation)

  • Artist: Fabrizio De André
  • Song: Il suonatore Jones 10 translations
  • Translations: Croatian, English #1, #2, #3, #4, French, German, Latin, Polish, Spanish

Jones le musicien

Dans un tourbillon de poussière
les autres y voyaient la sécheresse
mais moi je me souvenais
de la jupe de Jenny,
dans un bal d'autrefois
 
J'entendais ma terre
vibrer de sons, elle était mon coeur
alors pourquoi la cultiver encore,
comment la croire meilleure.
 
Liberté je l'ai vue dormir
dans des champs cultivés
au ciel et à l'argent,1
au ciel et à l'amour,
protégée par un fil barbelé.
 
Liberté je l'ai vue se réveiller
chaque fois que j'ai joué
pour un froufrou de filles
au bal,
pour un compagnon ivre.
 
Et puis si les gens savent,
et ils le savent que tu sais jouer,
alors jouer t'incombe
pour toute ta vie
et tu aimes te laisser écouter .
 
J'ai fini dans les champs aux orties
j'ai fini avec une flûte cassée
et un rire éraillé
tant de souvenirs
et pas même un regret.
 
  • 1. au ciel : comprendre à la religion
Submitted by MaryseMaryse on Sat, 21/07/2012 - 11:22
Author's comments:

Chanson inspirée du poème " Jones le Violoneux :

La terre garde une vibration
qui nous va droit au coeur, et c'est vous !
Et, si les gens découvrent que vous savez gratter du violon,
Et bien toute vote vie vous serez violoneux.
Que voyez-vous, un champ de trèfle ?
Un pré à traverser pour atteindre la rivière ?
Le vent dans les blés. Vous vous frottez les mains,
songeant aux boeufs que vous allez vendre au marché.
ou bien vous entendez un froufrou de robes,
comme celles des filles qui dansent à Little Grove.
Une colonne de poussière ou un tourbillon de feuilles
étaient signe de disette pour Cooney Potter.
Pour moi, ils évoquaient Sammy le Rouge
quand il menait la gigue sur l'air des lampions.
Comment aurais-je pu labourer mes quarante arpents,
sans parler d'en acheter d'autres,
avec ce pot-pourri de cors, de bassons, de flûtes
que faisaient dans ma tête les rouges-gorges, les freux -
Mais oui ! - et le grincement d'un moulin à vent ?
Et je ne m'étais pas plutôt mis à labourer
que quelqu'un s'arrêtait sur la route
pour m'entraîner à un bal ou a un pique-nique.
J'ai fini avec mes quarante arpents,
mon violon brisé
mon rire brisé, et mille souvenirs,
mais pas un seul regret.

Edgar Lee masters - Des voix sous les pierres - Phébus
Traduction : Patrick Reumaux

ItalianItalian

Il suonatore Jones

Comments