Advertisements

Marcia Baïla (English translation)

  • Artist: Les Rita Mitsouko
  • Also performed by: Ricky Martin, Nouvelle Vague
  • Song: Marcia Baïla 6 translations
  • Translations: English #1, #2, Gaelic (Irish Gaelic), German, Italian, Spanish
French
A A

Marcia Baïla

Marcia, elle danse sur du satin, de la rayonne
du polystyrène expansé à ses pieds.
Marcia danse avec des jambes
aiguisées comme des couperets,
deux flèches qui donnent des idées,
des sensations.
Marcia, elle est maigre,
belle en scène, belle comme à la ville.
La voir danser me transforme en excitée.
 
Moretto, comme ta bouche est immense
quand tu souris et quand tu ris,
je ris aussi. Tu aimes tellement la vie,
quel est donc ce froid que l'on sent en toi ?
 
Mais c'est la mort qui t'a assassinée, Marcia !
C'est la mort qui t'a consumée, Marcia !
C'est le cancer que tu as pris sous ton bras.
Maintenant, tu es en cendres, cendres.
La mort, c'est comme une chose impossible
et même à toi qui est forte comme une fusée,
et même à toi, qui est la vie même, Marcia,
c'est la mort qui t'a emmenée !
 
Marcia danse un peu chinois,
la chaleur dans les mouvements d'épaules.
À plat comme un hiéroglyphe inca
de l'opéra.
 
Avec la tête, elle danse aussi très bien
et son visage danse avec tout le reste.
Elle a cherché une nouvelle façon
et l'a inventée.
 
C'est elle, la sauterelle,
la sirène en mal d'amour,
le danseur dans la flanelle
ou le carton.
 
Moretto, comme ta bouche est immense
quand tu souris et quand tu ris,
je ris aussi. Tu aimes tellement la vie,
quel est donc ce froid que l'on sent en toi ?
 
Mais c'est la mort qui t'a assassinée, Marcia !
C'est la mort qui t'a consumée, Marcia !
C'est le cancer que tu as pris sous ton bras !
Maintenant, tu es en cendres, en cendres !
La mort, c'est comme une chose impossible
et même à toi qui est forte comme une fusée,
et même à toi, qui est la vie même, Marcia,
c'est la mort qui t'a emmenée !
 
Marcia...
 
Submitted by maëlstrommaëlstrom on Sun, 17/04/2011 - 12:38
Last edited by PääsukePääsuke on Wed, 03/07/2019 - 12:20
Submitter's comments:

Cette chanson est un hommage à la danseuse et chorégraphe argentine Marcia Moretto.
Au milieu des années 1970, Catherine Ringer rencontre Marcia Moretto et décide de prendre des cours sous l'égide de cette dernière au Centre de danse du Marais. Elles sont ensemble sur scène un an après. Moretto meurt d'un cancer en 1979.

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Marcia_Ba%C3%AFla

English translationEnglish
Align paragraphs

Marcia Balia (Marcia Dances)

Versions: #1#2
Marcia, she danses on satin, on rayon,
On polysyrene expanded around her feet.
Marcia danses with her legs,
Sharp like cleavers,
Two arrows which give ideas,
Sensations,
Marcia, she is thin,
Pretty on the screen, pretty in the town,
Seeing her dancing makes me excited.
 
Moretto, your mouth is huge,
When you smile and when you laugh,
I laugh as well, you love life so much,
What is then this cold that I sense from you?
 
But it's the death which assassinated you, Marcia,
It's death which consumes you, Marcia,
It's cancer which you took in your arms,
Now, you are ashen, ashen,
Death, it's an impossible thing,
And even you who is strong like a rocket,
And even you, who is life itself, Marica,
It's death which emanates from you
 
Marcia danses a little Chinese,
Heat in the movements of her shoulders,
Flat like an Incan hyroglyph.
Of the opera
 
With her head, she dances very well,
And her face dances with all the rest,
She found a new way,
And she invented it.
 
It's her, the grasshopper,
The siren of lovesickness,
The dancer in flannel,
Or cardboard
 
Marcia...
 
Thanks!
thanked 16 times
Submitted by marquisinspadesmarquisinspades on Tue, 29/11/2011 - 13:37
Comments
Read about music throughout history