Russia is waging a disgraceful war on Ukraine.     Stand With Ukraine!

Prédiction de Nostradamus pour l’an deux-mil lyrics

  • Artist: Pierre-Jean Béranger (Pierre-Jean Béranger)
  • Translations: Russian
French
French
A A

Prédiction de Nostradamus pour l’an deux-mil

Nostradamus, qui vit naître Henri-Quatre,
Grand astrologue, a prédit dans ses vers,
Qu’en l’an deux mil, date qu’on peut débattre,
De la médaille on verrait le revers.
Alors, dit-il, Paris dans l’allégresse,
Au pied du Louvre ouïra cette voix :
« Heureux Français, soulagez ma détresse ;
« Faites l’aumône (bis) au dernier de vos rois. »
 
Or, cette voix sera celle d’un homme
Pauvre, à scrofule, en haillons, sans souliers,
Qui, né proscrit, vieux, arrivant de Rome,
Fera spectacle aux petits écoliers.
Un sénateur criera : « L’homme à besace !
« Les mendiants sont bannis par nos lois. »
— « Hélas ! monsieur, je suis seul de ma race.
« Faites l’aumône au dernier de vos rois. »
 
« Es-tu vraiment de la race royale ? »
— « Oui, répondra cet homme fier encor.
« J’ai vu dans Rome, alors ville papale,
 
« À mon aïeul, couronne et sceptre d’or.
« Il les vendit pour nourrir le courage
« De faux agents, d’écrivains maladroits.
« Moi, j’ai pour sceptre un bâton de voyage.
« Faites l’aumône au dernier de vos rois.
 
« Mon père âgé, mort en prison pour dettes,
« D’un bon métier n’osa point me pourvoir.
« Je tends la main ; riches, partout vous êtes
« Bien durs au pauvre, et Dieu me l’a fait voir.
« Je foule enfin cette plage féconde
« Qui repoussa mes aïeux tant de fois.
« Ah ! par pitié pour les grandeurs du monde,
« Faites l’aumône au dernier de vos rois. »
 
Le sénateur dira : « Viens ; je t’emmène
« Dans mon palais ; vis heureux parmi nous.
« Contre les rois nous n’avons plus de haine :
« Ce qu’il en reste embrasse nos genoux.
« En attendant que le sénat décide,
« À ses bienfaits si ton sort a des droits,
« Moi, qui suis né d’un vieux sang régicide,
« Je fais l’aumône au dernier de nos rois. »
 
Nostradamus ajoute en son vieux style :
La république au prince accordera
Cent louis de rente, et, citoyen utile,
Pour maire, un jour, Saint-Cloud le choisira.
Sur l’an deux mil on dira dans l’histoire,
Qu’assise au trône et des arts et des lois,
La France en paix, reposant sous sa gloire,
A fait l’aumône au dernier de ses rois.
 
Thanks!
Submitted by Алексей ЧиванковАлексей Чиванков on 2022-09-29

 

Translations of "Prédiction de ..."
Pierre-Jean Béranger: Top 3
Comments
Read about music throughout history