Advertisements

Please help to translate "Gilets jaunes"

French
A A

Gilets jaunes

La rage du peuple, je la vois tous les samedis
On a plus un franc, plus de quoi remplir un caddie
Chaque fin de mois, on crève la dalle, je te parle pas d'appétit
Il suffisait de quelques Gilets jaunes pour que petit à petit
On se bouge, on se mobilise, que la France s'organise
Qu'on soit tous dans les rues et puis que l'Élysée balise
On veut pouvoir créer des lois ou bien les contester
Eux nous boycottent dans les médias, nous empêchent de manifester
Ils disent que le mouvement s'essouffle alors qu'on crève tous de faim
Pour comprendre que ça va péter, y a pas besoin d'être devin
On bloque les raffineries, les péages
Les flics nous dégagent
Et je peux te dire qu'ils ont la rage
Ils poussent des cris quand ils nous chargent
Et le samedi au centre-ville, tout ce que je vois, ça me régale
Je vois tout le monde s'organiser même si tout le monde est dans le mal
Je vois tous les gens casqués, équipés d'un masque à gaz
Prendre des boucliers et crier: Venez, on les écrase!
Je vois des anciens, des jeunes, des femmes
Des tirs de fumigènes, des barricades, des flammes
De l'autre côté, je vois que des civils
Des flics, des CRS nous chasser de la ville
Ils veulent pas que ça s'envenime, ils veulent pas que ça se sache
Donc, une fois la nuit tombée, ça devient une partie de cache-cache
Ils attendent bien qu'on soit tous regroupés
Enfants en bas âge et personnes âgées, ils en profitent pour tout gazer
 
Dans les placards des Gilets jaunes, y a que des pâtes
Derrière les barricades, les vitrines de banque éclatent
Ils nous prennent en étau, nous coincent dans des petites rues
Escaladent les jardins des voisins pendant qu'ils nous tirent dessus
Ce qui se passe, c'est fou, je sais pas si tu réalises
Ils tirent sur nous mais aussi sur les médics et les journalistes
Et moi, je te dis que ta ure [rue], c'est pas la tienne, c'est la nôtre
Mais que ta dictature, on en veut plus chez les vôtres
Et quand tu te trouves là, planté devant les flics
Et que tu les vois matraquer des gens, comment rester pacifique?
Et puis, quand t'es en plein milieu de la manif et que tu vois les flics se ganter
Deux minutes après, tu vois passer des visages ensanglantés
Comment rester calme, pas leur sauter dessus
Quand ils sont dix à tabasser une femme et qu'elle n'a pas d'issue?
Et j'ai un truc à dire à tous les pacifistes
S'ils le sont encore, c'est qu'ils sont pas vraiment dans les manifs
J'ai vu le gars à côté de moi se prendre un Flash-ball en pleine tête
Je vois que le sang des Gilets jaunes couler, c'est bien ça qui m'embête
Je vois tout le monde jeter des pavés sur les banalisés
Le peuple avec un Manitou casser les portes de l'Élysée
Mais y a aussi des flics déguisés aux matraques aiguisées
Qui se font passer pour des casseurs et puis qu'attendent de te faire glisser
Mais je vois aussi des gens faire demi-tour, plus que déter [déterminés]
Et charger l'escadron pour libérer un Gilet jaune à terre
C'est la guerre et c'est pas BFM qui va vous le dire
Quand elle-même paraît être la marionnette du mal qui l'inspire
Et j'en profite pour dire à tout le monde de pas lâcher
Ce qu'on a lancé s'est propagé dans le monde entier, faut que vous le sachiez
C'est la révolution, on devient tous des traqués
Macron est comme une allumette, il est à deux doigts de craquer
Ahou, ahou!
Gilets jaunes, quel est votre métier?
Ahou, ahou, ahou, ahou!
C'est la révolution, on devient tous des traqués
Macron est comme une allumette, il est à deux doigts de craquer
Ahou, ahou!
Gilets jaunes, quel est votre métier?
Ahou, ahou, ahou, ahou!
 
Please help to translate "Gilets jaunes"
Comments