Fernando Assis Pacheco - Seria o amor português (French translation)

Portuguese

Seria o amor português

Muitas vezes te esperei, perdi a conta,
longas manhãs te esperei tremendo
no patamar dos olhos. Que me importa
que batam à porta, façam chegar
jornais, ou cartas, de amizade um pouco
— tanto pó sobre os móveis tua ausência.
 
Se não és tu, que me pode importar ?
Alguém bate, insiste através da madeira,
que me importa que batam à porta,
a solidão é uma espinha
insidiosamente alojada na garganta.
Um pássaro morto no jardim com neve.
 
Nada me importa; mas tu enfim me importas.
Importa, por exemplo, no sedoso
cabelo poisar estes lábios aflitos.
Por exemplo: destruir o silêncio.
Abrir certas eclusas, chover em certos campos.
Importa saber da importância
que há na simplicidade final do amor.
Comunicar esse amor. Fertilizá-lo.
« Que me importa que batam à porta... »
Sair de trás da própria porta, buscar
no amor a reconciliação com o mundo.
 
Longas manhãs te esperei, perdi a conta.
Ainda bem que esperei longas manhãs
e lhes perdi a conta, pois é como se
no dia em que eu abrir a porta
do teu amor tudo seja novo,
um homem uma mulher juntos pelas formosas
inexplicáveis circunstâncias da vida.
 
Que me importa, agora que me importas,
que batam, se não és tu, à porta ?
 
Submitted by Guernes on Sun, 11/02/2018 - 15:21
Align paragraphs
French translation

Un amour portugais

Combien de fois t'ai-je attendue, j'en ai perdu le compte,
de longues matinées à espérer, à trembler
au seuil des yeux. Que m'importe
qui frappe à la porte. Qu'on me fasse venir
des journaux, ou des lettres, un peu de compagnie
-- Tant de poussière sur les meubles en ton absence.
 
Si ce n'est toi, quelle importance ?
Quelqu'un frappe, insiste à la traverse.
Que m'importe qui frappe à la porte,
la solitude est une épine insidieuse
venue se loger dans ma gorge.
Un oiseau mort dans le jardin de neige.
 
Rien ne m'importe il n'y a que toi qui m'importe.
Importe, par exemple, de poser
sur la soie des cheveux des lèvres affligées.
Par exemple : de détruire le silence.
D'ouvrir des écluses, la pluie qui tombe sur des champs.
Important est de connaitre l'importance
qu'il y a dans l'ultime simplicité de l'amour.
De communiquer cet amour, de le fertiliser.
« Que m'importe qui frappe à la porte... »
Passez au travers de votre porte, cherchez
dans l'amour la réconciliation avec le monde.
 
Des longues matinées à attendre, j'ai perdu le compte.
Qu'il était bon de t'attendre au long des matins.
J'en ai perdu le compte, comme si
Le jour où j'irai ouvrir la porte
de ton amour, tout deviendra neuf,
un homme une femme unis par les belles
et inexpliquées circonstances de la vie.
 
Que m'importe, maintenant, que m'importe
qui frappe à la porte ? Si ce n'est toi.
 
Tous droits réservés © Christian Guernes (pour les traductions en français, sauf indication contraire ; lien vers le source, etc.)
Submitted by Guernes on Sun, 11/02/2018 - 19:31
More translations of "Seria o amor ..."
FrenchGuernes
See also
Comments