Advertisement

Une saison en enfer - 014 - Délires - II - Alchimie du verbe 03 (Catalan translation)

Advertisement
French

Une saison en enfer - 014 - Délires - II - Alchimie du verbe 03

À quatre heures du matin, l’été,
Le sommeil d’amour dure encore.
Sous les bocages s’évapore
  L’odeur du soir fêté.
 
Là-bas, dans leur vaste chantier
Au soleil des Hespérides,
Déjà s’agitent — en bras de chemise —
  Les Charpentiers.
 
Dans leurs Déserts de mousse, tranquilles,
Ils préparent les lambris précieux
    Où la ville
  Peindra de faux cieux.
 
  Ô, pour ces Ouvriers charmants
Sujets d’un roi de Babylone,
Vénus ! quitte un instant les Amants
Dont l’âme est en couronne.
 
  Ô Reine des Bergers,
Porte aux travailleurs l’eau-de-vie,
Que leurs forces soient en paix
En attendant le bain dans la mer à midi.
 
Submitted by Guernes on Sat, 04/11/2017 - 17:37
Last edited by Guernes on Thu, 09/11/2017 - 17:48
Align paragraphs
Catalan translation

Deliris - II - Alquímia del verb 03

A les quatre del matí, a l’estiu,
El somni d’amor dura encara.
Sota els boscatges s’evapora
  L’olor del vespre festiu.
 
Allí, en llur gran obrador,
Al sol de les Hespèrides,
S’agiten ja -en cos de camisa-
  Els Ebenistes.
 
En llurs Deserts d’encenalls, feliços,
Preparen bells enteixinats
     On la ciutat
  Pintarà cels postissos.
 
Oh, per aquests simpàtics Obrers
Súbdits d’un rei de Babilònia,
Venus! deixa un moment els Amants
  Que tenen l’ànima en zel.
 
  Oh Reina dels Pastors,
Porta als treballadors l’aiguardent,
Que llurs forces trobin repòs
Tot esperant el bany en el mar a migdia.
 
Tous droits réservés © Christian Guernes (pour les traductions en français, sauf indication contraire ; lien vers le source, etc.)
Submitted by Guernes on Wed, 08/11/2017 - 19:35
Comments