Publicidad

French Folk - Le Roy Engloys

Francés (Francés Medio)
Francés (Francés Medio)
A A

Le Roy Engloys

Le Roy Engloys se faisoit appeler
Le Roy de France par s’appellation.
Il a voulu hors du païs mener
Les bons François hors de leur nation.
 
Or est-il mort à Sainct-Fiacre en Brye,
Du pays de France ils sont tous déboutez.
Il n’est plus mot de ces Engloys couez.
Mauldite en soit trestoute la lignye !
 
Ils ont chargé l’artillerie sur mer,
Force biscuit et chascun ung bidon,
Et par la mer jusqu’en Bisquaye aller
Pour couronner leur petit roy Godon.
 
Mais leur effort n’est rien que moquerie :
Cappitaine Prégent lez a si bien frottez
Qu’ils ont esté terre et mer enfondrez.
Mauldite en soit trestoute la lignye !
 
  • Roy Engloys:

    Le Roy engloys est une chanson appartenant au Manuscrit de Bayeux, recueil de plus de cent chansons réunies au début du XVIe siècle par Charles III de Bourbon et composées à la fin du XVe siècle, c'est-à-dire quelques dizaines d'années après la fin de la guerre de Cent Ans.

  • Prégent:

    Prigent VII de Coëtivy (1399 - 20 juillet 1450 à Cherbourg) est un noble breton, qui met son épée au service de la couronne de France au XVe siècle, et connaît une carrière fulgurante grâce à son oncle : en effet, fils de Catherine du Chastel, il est le neveu de Tanguy III du Chastel, homme de guerre breton également passé au service du roi de France, prévôt de Paris, grand favori du roi Charles VII.

¡Gracias!
thanked 2 times
Publicado por the cataphract knightthe cataphract knight el Jue, 19/11/2020 - 15:05
Editado por última vez por LobolyrixLobolyrix el Jue, 15/07/2021 - 18:43

 

Comentarios
马列托主义者马列托主义者    Sáb, 13/02/2021 - 14:04

https://m.youtube.com/watch?v=xdCIKfwKJ40

Since this song was written down a century after these events took place, there are some factual fallacies in it. For example the place of death of the English king, which is not Saint-Fiacre en Brie, but in Vincennes.

Godon was a French derogatory term at the time, directed specifically at Englishmen.

Read about music throughout history