Publicité

Dorogaia peredatcha (Дорогая передача) (traduction en français)

  • Artiste: Vladimir Vysotsky (Владимир Высоцкий)
  • Chanson: Dorogaia peredatcha (Дорогая передача) 6 traductions
  • Traductions: allemand, anglais, français, roumain, translittération, turc
  • play on Apple Music Play "Dorogaia peredatcha (Дорогая ..."
    on Apple Music
    on Amazon Music
Relecture demandée par l’auteur(e)

Dorogaia peredatcha (Дорогая передача)

Дорогая передача! Во субботу чуть не плача,
Вся Канатчикова Дача к телевизору рвалась.
Вместо, чтоб поесть, помыться, уколоться и забыться,
Вся безумная больница у экрана собралась.
 
Говорил, ломая руки, краснобай и баламут
Про бессилие науки перед тайною Бермуд.
Все мозги разбил на части, все извилины заплел,
И канатчиковы власти колят нам второй укол.
 
Уважаемый редактор! Может лучше про реактор,
Про любимый лунный трактор? Ведь нельзя же, год подряд
То тарелками пугают, дескать, подлые, летают,
То у вас собаки лают, то руины говорят.
 
Мы кое в чем поднаторели - мы тарелки бьем весь год,
Мы на них уже собаку съели, если повар нам не врет.
А медикаментов груды - мы в унитаз, кто не дурак,
Вот это жизнь! И вдруг Бермуды. Вот те раз, нельзя же так!
 
Мы не сделали скандала - нам вождя недоставало.
Настоящих буйных мало - вот и нету вожаков.
Но на происки и бредни сети есть у нас и бредни,
И не испортят нам обедни злые происки врагов!
 
Это их худые черти бермутят воду во пруду,
Это все придумал Черчилль в восемнадцатом году.
Мы про взрывы, про пожары сочиняли ноту ТАСС,
Тут примчались санитары и зафиксировали нас.
 
Тех, кто был особо боек, прикрутили к спинкам коек,
Бился в пене параноик, как ведьмак на шабаше:
"Развяжите полотенцы, иноверы, изуверцы,
Нам бермуторно на сердце и бермутно на душе!"
 
Сорок душ посменно воют, раскалились добела.
Вот как сильно беспокоят треугольные дела!
Все почти с ума свихнулись, даже кто безумен был,
И тогда главврач Маргулис телевизор запретил.
 
Вон он, змей, в окне маячит, за спиною штепсель прячет.
Подал знак кому-то, значит, фельдшер, вырви провода.
И нам осталось уколоться и упасть на дно колодца,
И там пропасть на дне колодца, как в Бермудах, навсегда.
 
Ну а завтра спросят дети, навещая нас с утра:
"Папы, что сказали эти кандидаты в доктора?"
Мы ответим нашим чадам правду, им не все равно:
Удивительное рядом, но оно запрещено!
 
А вон дантист-надомник Рудик,у него приемник "Грюндиг",
Он его ночами крутит, ловит, контра, ФРГ.
Он там был купцом по шмуткам и подвинулся рассудком,
А к нам попал в волненьи жутком,
С растревоженным желудком и с номерочком на ноге.
 
Он прибежал, взволнован крайне, и сообщеньем нас потряс,
Будто наш научный лайнер в треугольнике погряз.
Сгинул, топливо истратив, весь распался на куски,
Но двух безумных наших братьев подобрали рыбаки.
 
Те, кто выжил в катаклизме, пребывают в пессимизме.
Их вчера в стеклянной призме к нам в больницу привезли.
И один из них, механик, рассказал, сбежав от нянек,
Что Бермудский многогранник - незакрытый пуп Земли.
 
"Что там было, как ты спасся?"- Каждый лез и приставал.
Но механик только трясся и чинарики стрелял.
Он то плакал, то смеялся, то щетинился, как еж.
Он над нами издевался. Ну сумасшедший, что возьмешь!
 
Взвился бывший алкоголик, матерщинник и крамольник,
Говорит: "Надо выпить треугольник. На троих его, даешь!"
Разошелся, так и сыплет: "Треугольник будет выпит.
Будь он параллелепипед, будь он круг, едрена вошь!"
 
Пусть безумная идея, не решайте сгоряча!
Отвечайте нам скорее через доку-главврача.
С уваженьем. Дата, подпись... Отвечайте нам, а то,
Если вы не отзоветесь мы напишем в "Спортлотто".
 
Publié par CalusarulCalusarul le Ven, 17/02/2012 - 14:21
play on Apple Music Play "Dorogaia peredatcha (Дорогая ..."
on Apple Music
on Amazon Music
traduction en françaisfrançais
Aligner les paragraphes
A A

Chère émission

Chère émission ! Samedi dernier, au bord des larmes,
toute la maison de fous1 était devant la télé.
Au lieu de manger, se laver, se faire piquer ou piquer une crise,
tout l'asile était réuni devant l'écran.
 
Il y avait un hurluberlu qui se tordait les mains devant l'impuissance de la science à percer le secret des Bermudes.
Ça nous a retourné la cervelle, on est tous partis en vrille
et les autorités médicales ont décrété une tournée de piqûres.
 
Mon cher réalisateur, parlez-nous plutôt des réacteurs [atomiques]
ou des tracteurs lunaires. Mais par pitié, arrêtez de
nous faire peur avec ces maudites soucoupes qui volent.
Qu'est-ce qui vous prend de parler de malheur comme ça ?
 
Mais on a bien compris la leçon : les soucoupes, on les casse toutes,
c'est pour ça qu'on a plus de café2 (si le cuistot ne raconte pas d'histoires).
Quant à tous ces cachets, on les balance par la fenêtre3, pas fous, tiens !
On était bien tranquilles, et maintenant ces histoires de Bermudes, non vraiment ça ne va pas.
 
On a pas fait de scandale : on a pas trouvé de meneur.
C'est qu'ici personne n'est assez fou pour devenir chef.
Mais question propagande délirante, le délire ça nous connaît.
Ce ne sont pas quelques émissions malveillantes qui vont nous couper l'appétit.
 
Ce sont eux, les démons, qui bermudent l'eau à la source,
c'est Churchill qui a tout manigancé dès 19184.
On rédigeait une note sur les explosions et les incendies à l'agence TASS
quand les infirmières ont débarqué avec les camisoles.
 
Les plus agités, on les a attachés à leur lit.
Il y avait un parano qui se débattait comme une sorcière au sabbat :
"Détachez-moi, hérétiques, mécréants !
On a le cœur aux Bermudes et l'âme toute bermudée !"
 
On était 40 chauffés à blanc, à hurler chacun son tour.
Vous voyez dans quel état ça nous met, ces histoires de Bermudes.
Ça nous a presque rendu fous, même ceux qui l'étaient déjà.
A la fin le directeur nous a privés de télé.
 
Ce salaud nous nargue derrière la fenêtre, avec la prise qui lui pend dans le dos ;
il a dû demander à un infirmier d'arracher le fil.
Et tout ce qui nous reste à faire, c'est de subir les piqûres,
comme si on nous avait abandonnés au beau milieu des Bermudes.
 
Et demain matin, quand nos enfants viendront nous voir,
ils demanderont : "Papa, qu'est-ce qu'ils ont dit, les docteurs ?"
Et on leur dira la vérité, parce que ça les intéresse :
Il y a des choses étonnantes autour de nous, mais on nous les cache !
 
Et il y a ce dentiste, Rudik, avec sa radio Gründig
qu'il tripote toute la nuit pour capter la RFA5, le sale traître.
Il était tailleur là-bas, mais il est revenu pour raisons de santé.
Quand on nous l'a amené, il était dans tous ses états,
l'estomac détraqué et une étiquette à l'orteil6
 
Il a débarqué tout excité, et nous a livré une nouvelle renversante :
il paraît qu'un de nos vaisseaux scientifiques a coulé dans le Triangle.
Égaré, à court de carburant, il est tombé en morceaux,
mais les pêcheurs ont pu sauver deux de nos camarades un peu dérangés.
 
Les survivants ont sombré dans le pessimisme.
On les a amenés chez nous hier soir, sous une cloche en verre7.
L'un d'entre eux, un mécanicien, a échappé aux infirmières
et nous a raconté que le triangle des Bermudes était le nombril ouvert du monde.
 
"Qu'est-ce qu'il y avait là-bas ? Comment tu t'es échappé ?" on lui a tous demandé.
Mais le mécanicien n'a fait que mendier des mégots en tremblant.
Il pleurait, riait, se roulait en boule comme un hérisson.
Il se foutait de nous, en gros. Qu'est-ce que tu veux, c'est un dingue...
 
Et voilà qu'un ancien alcoolique, en jurant comme un charretier,
nous dit "Il faut le boire, ce triangle. Qui fait le troisième ?8".
Déchaîné, il continue : "On va le boire, ce triangle,
et même si c'était un rond ou un carré, bon dieuuuh !"
 
L'idée peut paraître dingue, mais réfléchissez-y bien !
Envoyez votre réponse au médecin-chef qui transmettra.
Salutations respectueuses, date, signature. Et si vous ne
répondez pas, on écrira au loto sportif.
 
  • 1. La "datcha Kantchikova" est l'hôpital psychiatrique le plus célèbre de Moscou, comme Ste Anne à Paris
  • 2. l'original dit "on en est à manger les chiens", une expression utilisée quand on manque de quelque chose
  • 3. ou dans les toilettes, suivant les versions
  • 4. comme quoi les théories du complot ça ne date pas d'hier
  • 5. la radio d'Allemagne de l'Ouest
  • 6. en Russie il n'y a pas que dans les morgues qu'on met des étiquettes aux pieds des clients !
  • 7. lit. "dans un prisme en verre" mais s'il y a une astuce je ne la vois pas
  • 8. A l'époque une bouteille de vodka coûtait 3 roubles, et la coutume des poivrots était de payer chacun un rouble pour se partager la bouteille. On voyait donc souvent deux types au coin d'une rue interpeller les passants en demandant "qui fait le troisième ?"
Publié par Invité·eInvité·e le Mar, 22/03/2016 - 20:39
Commentaires de l’auteur·e :

C'est totalement intraduisible à moins de mettre une note par ligne, mais je pense que l'idée générale y est...

L’auteur(e) de cette traduction a demandé une relecture. Cela signifie qu’il ou elle sera ravi(e) de recevoir des remarques, corrections, suggestions, etc. Si vous avez des notions dans ces deux langues, n’hésitez pas à ajouter un commentaire.
Plus de traductions de « Dorogaia peredatcha ... »
français Guest
Collections avec « Dorogaia peredatcha ... »
Expressions dans « Dorogaia peredatcha ... »
Commentaires
Sophia_Sophia_    Mar, 22/03/2016 - 20:41

You finally translated this!

petit élèvepetit élève    Mar, 22/03/2016 - 20:48

Not half as funny as the original, I'm afraid, but hopefully enough to get the general picture.

Sophia_Sophia_    Mar, 22/03/2016 - 20:54

Kanatchkova dacha- ты букву а пропустил :-)