Publicités

La tomba di Bakunin (traduction en français)

italien
italien
A A

La tomba di Bakunin

Riposo all’ ombra del silenzio che ora sento
riposo all’ombra del cemento
riposo all’ ombra del potere più assoluto
quello che ho sempre combattuto
riposo all’ ombra di quel vostro essere schiavi
ciò che vi ha sempre inginocchiato
e siete voi le porte, e non avete chiavi
riposo all’ ombra dello stato...
 
Solo per la libertà
son nato un giorno e son vissuto
ed ho lottato ed ho perduto.
Solo per la libertà
son nato un giorno in mezzo a gente
che non vuol sentire niente
Solo per la libertà
ho alzato in piedi la rivolta
ad ogni strada e ad ogni svolta.
Solo per la libertà.
 
Riposo all’ ombra dei miei compagni uccisi
del tempo che poi ci ha divisi
del vostro sguardo che sul mio si posa
su qualche foto polverosa.
Riposo all’ ombra del vostro smorto oblio
riposo semprte senza pace:
sempre padroni c’è sempre qualche dio
che opprime un popolo che tace!
 
Solo per la libertà
in tutto il mondo ho sempre corso
e senza l’ ombra di un rimorso.
Solo per la libertà
ho rifiutato casa ed oro
ed il potere ed il lavoro.
Solo per la libertà
di un mondo che non la voleva
e poi -in catene- la piangeva.
Solo per la libertà.
 
Riposo all’ ombra di chi crede che io sia stato
un sognatore o un esaltato
e di chi crede che oggi tutto vada bene:
democrazia e nuove catene.
Riposo all’ ombra di chi legge un mio trattato
invece di occupar le vie
ed io che urlo, io che ho corso, che ho lottato
riposo nelle librerie.
 
Solo per la libertà
ho scritto, ho amato ed ho lottato
e non per essere studiato.
Solo per la libertà
se non potevo tirar sassi
ho camminato nuovi passi.
Solo per la libertà
contro ogni forma di potere
e per non dover vedere
la mia cara libertà...
 
La mia cara libertà
un cencio rosso, sanguinante
di uno stato più intrigante.
La mia cara libertà
venduta come una puttana:
libertà americana.
La mia cara libertà
diventata una parola
che si strozza nella gola.
Solo per la libertà.
 
Riposo all’ ombra, all’ ombra cupa e scura
riposo all’ ombra e alla paura
riposo all’ ombra che si fa sempre più nera:
inverno senza primavera...
...Eppure c’è chi ancora lotta in questa stanza
e c’è chi chiede, e c’è chi vuole!
E allora un raggio luminoso di speranza
mi fa riposare al sole...
 
Mi fa riposare al sole!
 
Publié par MaryseMaryse Sam, 01/09/2012 - 21:50
traduction en françaisfrançais
Aligner les paragraphes

La tombe de Bakounine

Je repose à l'ombre du silence que maintenant j'entends
je repose à l'ombre du béton
je repose à l'ombre du pouvoir plus absolu
celui que j'ai toujours combattu
je repose à l'ombre de votre condition d'esclaves
qui vous a toujours agenouillés
et c'est vous les portes, et vous n'avez pas les clés
je repose à l'ombre de l'état
 
Pour la liberté seule
je suis né un jour et ai vécu
j'ai luté et ai perdu.
Pour la liberté seule
je suis né un jour au milieu de gens
qui ne veulent rien entendre
Pour la liberté seule
j'ai mis sur pied la révolte
sur chaque route et à chaque virage.
Pour la liberté seule.
 
Je repose à l'ombre de mes compagnons tués
du temps qui ensuite nous a divisés
de votre regard qui se pose sur le mien
sur quelque photo poussiéreuse.
Je repose à l'ombre de votre oubli blême
je repose toujours sans paix :
toujours des patrons et toujours quelque dieu
pour opprimer un peuple qui se tait !
 
Pour la liberté seule
j'ai toujours couru de par le monde
sans l'ombre d'un remords.
Pour la liberté seule
j'ai refusé maison et or
le pouvoir et le travail.
Pour la liberté seule
d'un monde qui n'en voulait pas
mais qui - enchaîné - la pleurait.
Pour la liberté seule.
 
Je repose à l'ombre de ceux qui croient que j'ai été
un rêveur ou un exalté
de ceux qui croient qu'aujourd'hui tout va bien :
démocratie et nouvelles chaînes.
Je repose à l'ombre de ceux qui lisent un de mes traités
au lieu d'occuper les rues
et moi qui hurle, moi qui ai couru, moi qui ai lutté
je repose dans les librairies.
 
Pour la liberté seule
j'ai écrit, aimé et lutté
et non pour être étudié
Pour la liberté seule
si je ne pouvais lancer des pierres
j'ai fait de nouveaux pas
Pour la liberté seule
contre toute forme de pouvoir
et pour ne pas devoir vendre
ma chère liberté...
 
Ma chère liberté
un haillon rouge, sanglant
d'un état plus intrigant.
Ma chère liberté
vendue comme une putain :
liberté américaine.
Ma chère liberté
devenue un mot
qui s'étrangle dans la gorge.
Pour la liberté seule.
 
Je repose à l'ombre, à l'ombre sombre, obscure
je repose à l'ombre et à la peur
je repose à l'ombre qui se fait toujours plus noire :
hiver sans printemps..
...pourtant il y en a encore pour lutter dans cette salle
pour demander, pour en vouloir !
Et alors un rayon lumineux d'espoir
me fait reposer au soleil...
 
Me fait reposer au soleil !
 
Merci !
remercié·e 4 fois
Publié par MaryseMaryse Sam, 01/09/2012 - 21:54
5
Note : Aucun(e) Moyenne : 5 (1 note)
Traductions de « La tomba di Bakunin »
français Maryse
5
Commentaires
MaryseMaryse    Dim, 02/09/2012 - 09:25

oui, par exemple !
je ne connaissais pas cette chanson, c'est quelqu'un qui m'a demandé de la traduire hier.
Est-ce que vous sauriez si les poèmes de Evgeni Evtushenko sont traduits en français, j'ai cherché et n'ai pas trouvé.
merci

MaryseMaryse    Dim, 02/09/2012 - 10:20

en fait ce n'est pas pour moi qui ne le connaissais pas non plus (mais elle n'a pas honte !), c'est quelqu'un qui me l'a demandé aussi, et je lui ai déjà envoyé un mail pour savoir il elle a version russe. Si j'ai une réponse, je vous fait suivre. Merci de votre offre !

psqpsq    Jeu, 19/08/2021 - 19:32
5

rien à redire...

( juste une petite coquille à la 2° strophe :
j'ai luté > lutté )

Read about music throughout history