Russia is waging a disgraceful war on Ukraine. Stand With Ukraine!

Urbanisme (traduction en anglais)

  • Artiste : Vald
  • Chanson : Urbanisme Album : NQNT 2
français
français
A A

Urbanisme

[Couplet 1 - Vieux personnage]
"Ah, ces jeunes, il faut les voir, les voir et les entendre
Vu qu’ils braillent tous les soirs et puis qu’ils graillent de la merde
Faut les voir faire la queue d’vant les grecs et puis les squares
Pour d’la drogue et de la dope, ils fument du teush mais c’est quoi ?
À mon époque, y’avait des blocks car il y avait d’jà des blocks
Mais, ces blocks, ils étaient propres, y’avait des fleurs, y’avait des portes
Maintenant, c’est glauque, y’a que des halls, des halls avec des jeunes
Qui n’font rien mais qui dégradent, et puis qui boivent et puis qui chlinguent
Ils parlent de quoi sinon de rien, de flingues, de vie de chien ?
Avec la misère du monde sur les épaules, se lever tôt
C’est bien trop dur ? Alors bon, qu’ils fassent le mur une fois pour toutes
Et qu’ils dégagent, qu’ils aillent loin, oui, très loin, j’habite au-dessus
À mon époque, y’avait des profs, des gosses qui aimaient l’taf
Des forces de l’ordre au top et puis des punks dans l’underground
On était funs mais pas grossiers, on était jeunes et inconscients
Mais, eux, ils gueulent adossés sur les murs du bâtiment
C’est des chômeurs, des drogués, j’te promets qu'ça n’vaut rien
C’est des voleurs, des paumés, j’les connais, ces vauriens
Y’en a qui graffent, y’en a qui taguent, qui saccagent l’escalier
Qui pissent dans l’ascenseur, nan mais, bon sang, faut être damné
Moi, pour ces jeunes, j’ai pas d’censure, nan, ils ont rien dans l’cul
Sont bons qu’à s’plaindre du décor alors qu’c’est eux qui n’ont pas su
En prendre soin ; moi, dans mon coin, je regarde la téloche
J’les insulte de bon cœur et je déteste leur air moqueur
Et je déteste par dessus tout mes réveils au quartier
Ah, si seulement j’étais riche, assis seul sur ma péniche
Oui, je déteste mon quartier, tout est moche, tout est gris
Y’a tout qui hoche, c’est terrible, ah, si seulement j’étais riche"
 
[Couplet 2 - Jeune personnage]
Moi, quand j’suis né, y’avait des tours, des tours et puis des tours
J’avais des potes qui jouaient les fous, séchaient les cours et séjournaient
En bas des tours, j’comprenais pas, j’disais comme ça : "Mais, gros, t'es fou ?
On voit des tours toute la journée, toi, tu t’barres pour y retourner
Fais des détours, au moins, j’sais pas, fais l’tour, va voir autre chose"
"V, t’es sourd ou quoi ? J’t’ai dit : en bas des tours, j’y fais des sous
Entre les cours et puis les tours, j’aime mieux les sous pour faire les courses"
Oui, y’a des cours et puis des courses, et puis des sous en bas des tours
Et les yeux rouges, tout est beau, c’est beau, même ici-bas
C’est beau lorsque t’es soul, sinon, c’est fou c’que c’est sale
Hé oui, c’est flou, essuyez tout, c’est grave
Excusez-nous mesdames mais c'n’est sûrement pas nous ces dégâts
Ces vieilles peaux, je les connais : des pétasses fuyant l’trépas
De bien haut, elles nous regardent et nous épargnent jamais trop
Un jour né, puis c’est mort, tous les autres d'vant les journaux
C’est légendaire d’être aussi…
Ah, si seulement j’étais riche, assis sur ma péniche
J’aimerais quitter Beriz et vivre le rêve d’être paysan
Dans les rangs, je sens l’danger, je ne pense qu’à manger
Me venger ? Oui, mais de quoi ? J’aime à penser qu’j’ai pas d’plan B
Ce n’est pas moi mais c’qui m’entoure, j’m’en fous, je lève la voix
Mais tu n'sais pas c’qu’on encoure en bas des tours
Avec des fous qu’en font des fours, des folles qu’en font des tonnes
Des toits qui foisonnent tout, si bien qu’parfois j’en perds la boule
Alors, le soir, avec du shit, j’me dis qu’si j’étais riche
Je serais sur ma péniche avec du V dans la playlist
Alors, le soir, avec du shit, j’me dis qu’si j’étais riche
Je serais sur ma péniche avec du V dans la playlist
Mais, pour ça, il m'faut du shit
 
Publié par Jethro ParisJethro Paris Sam, 31/10/2015 - 19:23
traduction en anglaisanglais
Aligner les paragraphes

Urban Planning

[Verse 1 - Old character]
"Ah, these young people must be seen, seen and heard
Since they're screaming every night and then eating some shit
Must see them standing in line in front of kebabs and then squares
For drugs and dope, they smoke weed, but what is it?
In my day, there were blocks cause there were already blocks
But these blocks, they were clean, there were flowers, there were doors
Now, it's creepy, it's just halls, halls with young peoples
Who don't do anything but degrade, and then drink and then smell bad
What are they talking about if not nothing, guns, dog life?
With the misery of the world on the shoulders, getting up early
Is that too hard? So well, let them leave once and for all
And that they get out, that they go far, yes, very far, I live above
Back in my day, there were teachers, kids who liked to work
Perfect law enforcement agencies and then punks in the underground
We were fun but not rude, we were young and unconscious
But they're yelling on the walls of the building
They're unemployed, drug addicts, I promise you, it's not worth anything
They are thieves, clueless, I know them, these scoundrels
Some make graffiti, some tag, some sack the stairs
Pissing in the elevator, nah, but, damn it, you have to be damned
I don't have any censorship for these kids, nah, they have no guts
They're are good only to complain about the decor when they didn't know how
To take care of it ; I, in my part, I look at the TV
I insult them heartily and hate their mocking face
And I hate above all my awakenings in the neighborhood
Ah, if only I were rich, sitting alone on my barge
Yes, I hate my neighborhood, everything's ugly, everything's gray
There's everything who nod, it's terrible, ah, if only I were rich"
 
[Verse 2 - Young character]
When I was born, there were towers, towers and then towers
I had friends who played the crazy guys, skipped classes and stayed
At the bottom of the towers, I didn't understand, I said like this: "But, bro, are you crazy?
We see towers all day long, and you, you get out of here and go back to them
At least make detours, I don't know, go around, see something else"
"V, are you deaf or what? I told you: down in the towers, I'm making money there
Between classes and then towers, I'd rather have the money to go shopping"
Yeah, there's classes and then shopping, and then pennies down the towers
And the red eyes, everything is beautiful, it's beautiful, even down here
It's beautiful when you're drunk, otherwise, it's crazy how dirty it is
Yeah, it's blurry, wipe everything, it's serious
Excuse us ladies but it's certainly not us, that's causing the damage
I know these old skins hags: bitches fleeing death
From high above, they look at us and never spare us too much
One day born and then it's dead, all the others in front of the papers
It' legendary to be so...
Ah, if only I were rich, sitting on my barge
I would like to leave Paris and live the dream of being a farmer
I feel danger in the ranks, I only think about eating
Take revenge? Yeah, but what about? I like to think I don't have a plan B
It's not me, but what's around me. I don't care, I raise my voice
But you don't know what we're going through at the bottom of the towers
With madmen who flop, crazy women who are drama queens
Roofs that abound in everything, so sometimes I lose my mind
So, in the evening, with weed, I figure if I were rich
I would be on my barge with V in the playlist
So, in the evening, with weed, I figure if I were rich
I would be on my barge with V in the playlist
But for that, I need some weed
 
Merci !
1 remerciement
Publié par Jethro ParisJethro Paris Sam, 31/10/2015 - 22:12
Dernière modification par Jethro ParisJethro Paris Mar, 05/09/2017 - 00:42
Vald: Top 3
Expressions idiomatiques dans « Urbanisme »
Commentaires
Read about music throughout history