Russia is waging a disgraceful war on Ukraine. Stand With Ukraine!

La ballata del milite ignoto (Francia translation)

Francia translationFrancia
A A

Ballade du soldat inconnu

Je ne me souviens plus dans quelle guerre
dans quel ciel, dans quelle mer
ou peut-être c’était un empan de terre
que je devais conquérir…
 
Un drapeau flottait
mais je ne me souviens plus la couleur…
Ce jour j’ai dû mourir,
Je ne me souviens plus pour qui...
 
Je me souviens seulement de mon premier amour
qui était loin à attendre
et qui pleurait des larmes amères
le jour où je suis parti pour ne plus revenir.
 
J’étais habillé en soldat
mais le reste, je l’ai oublié.
Je ne sais plus non plus quelle fut
la couleur de ma peau…
 
Je ne sais pas en quel temps j'ai vécu
je ne sais pas si j’ai vaincu ou si j’ai perdu ;
je sais que j’ai crié pour l’honneur,
mais, je ne me souviens plus de qui….
 
Je me souviens seulement de mon premier amour
qui était loin à attendre,
et qui pleurait des larmes amères
le jour où je suis parti pour ne plus revenir.
 
Sur ma tombe, il n’y a pas de nom.
Moi-même l’ai oublié…
Il y a un monument de granit
avec un casque de soldat.
 
Il y a écrit tant de mots
mais, je n’en sais plus la signification.
Il y a une flamme qui brûle
et qui brûlera pour toujours…
 
Qu'elle brûle seulement pour mon amour
qui était loin à attendre,
et qui pleurait des larmes amères
le jour où je suis parti pour ne plus revenir !
 
Köszönet
thanked 5 times
Kűldve: La IsabelLa Isabel Csütörtök, 02/12/2021 - 15:11
Szerző észrevételei:

Encore avec Glosbe... pour quelques verbes.

Olasz
Olasz
Olasz

La ballata del milite ignoto

Hozzászólások
psqpsq    Csütörtök, 02/12/2021 - 15:40

Salut,
Belle chanson et bonne traduction
Deux petites étourderies :
— mon premier amour qui est restée (3 occurrences) > est resté (le sujet est au masculin)
— ils ont vécu > j'ai vécu ("sono vissuto", et non "sono vissuti")
Voilà !
À +

La IsabelLa Isabel    Csütörtök, 02/12/2021 - 15:51

Oui, le sujet "amour" est bien masculin, mais vu que le soldat est masculin, je suppose que l'amour en question est féminin, donc j'ai accordé
au féminin.
Pour la chose suivante, sur ma traduction en catalan, Agnieszka m'a déjà signalé l'erreur, que j'allais corriger, quand j'ai vu rentrer ton commentaire.
Elle me dit : (son = sono, el mateix per la 1a singular i la 3a plural) c'est-à-dire son = sono, même terminaison pour la 1ère du singulier et la 3ᵉ pluriel. Dans ce cas, je ne voyais pas comment on pouvait faire la distinction pour la traduction.
Avec ta correction, je comprends que c'est sur le participe passé que se fait la différence.
Est-ce que je comprends bien ?

à+

AzaliaAzalia    Csütörtök, 02/12/2021 - 19:40

Pardon pour ne pas t'avoir donné une explication plus claire. Je manque de talent d'une prof Tongue smile

psqpsq    Csütörtök, 02/12/2021 - 16:36

OUI !
mais je ne suis pas d'accord pour mettre amour au féminin sous prétexte que l'on suppose que c'est une femme... Ce n'est pas Aragon qui écrit " Mon bel amour, ma déchirure (...)" ?😇
À moins que tu ne sois ardemment pour l'écriture inclusive qui fait tant couler d'encre😵😋
😄
À +

AnerneqAnerneq    Csütörtök, 02/12/2021 - 20:03

● "qui est restée longtemps à attendre,"-> "qui était loin et m'attendait".
"Lontano" ça veut dire loin, lointain. Je ne pense pas qu'il y ait un mot qui correspond à "longtemps" (on pourrait dire "a lungo", mais ça fait deux mots). Dans l'original on utilise l'imparfait ("era") et je ne vois pas de raisons pour le changer en un passé composé dans la traduction. De plus, l'imparfait ne se décline pas par genre, donc on n'a pas de problèmes d'accord avec le masculin ou le féminin.

● "C’est un monument de granit"-> "Il y a un monument de granit".
En italien "c'est" est tout simplement "è". "Il y a" peut être soit "c'è" soit "ci sono".

La IsabelLa Isabel    Csütörtök, 02/12/2021 - 20:09

@Azalia, @psq

Pas de problème, Agnieszka, de toute façon, j'avais fait la correction sur la traduction en catalan, mais comme Viard m'avait aussi fait sa correction pour celle en français, je n'ai fait que lui demandé si j'avais bien compris.
On dit qu'il vaut mieux avoir 2 avis qu'un seul et que parfois, il est utile que ces avis divergent, pour le cas, il me semble que le fait que les avis convergent est une excellente chose ! J'espère que je saurai me souvenir de vos corrections.

Non Viard, je ne suis absolument pas pour l'écriture inclusive, qui avant de faire couler beaucoup d'encre, rend les textes complètement illisibles.
Bel exemple effectivement que celui d'Aragon que tu m'as remis en mémoire.
Je corrige, puisque tu as raison.😄

à+

La IsabelLa Isabel    Csütörtök, 02/12/2021 - 20:32

@ Anerneq

Pour ce vers:
'che era lontano ad aspettare'
Tu me dis : Dans l'original, on utilise l'imparfait ("era") et je ne vois pas de raisons pour le changer en un passé composé dans la traduction.
D'accord, mais : dans l'original, si je ne me trompe pas, 'ad aspettare'....est un infinitif. Pourquoi alors le traduire par un imparfait ?
Ok pour "lontano".

Effectivement, plus bas, pour le vers : "Ci sono scritte tante parole"...j'ai bien traduit "Ci sono" par Il y a.
Pour le cas du vers : "C'è un monumento di granito" ....s'il était "seul" on devrait bien le traduire par "il y a...."
Mais avant, il y a un vers qui parle de la tombe et le vers suivant en français, ne peut-être traduit que par "c'est", car en fait il sert à décrire cette tombe.
Ce qui est vrai en italien, n'est pas forcément vrai dans une autre langue de traduction et comme on me l'a souvent dit au début : c'est ce qui se dit dans la langue de traduction qui prévaut.
Merci cependant pour les remarques, je vais corriger ce qui me semble devoir l'être.

AnerneqAnerneq    Csütörtök, 02/12/2021 - 20:56

"Loin à attendre", "était loin et m'attendait"... je ne vois pas un grosse différence. Je n'étais pas sûr qu'on pouvait utiliser l'infinitif dans la phrase en français. Si on peut garder l'infinitif même dans la traduction, tant mieux.

Pour ce qui concerne la tombe et le monument, dans le texte original "c'è" ne décrit pas la tombe en soi, mais qu'est-ce qu'il y a. Il dit que sur sa tombe il n'y a pas de nom. À la place du nom il y a cette sorte de monument (il y a souvent des statues sur les tombes). Si vous dites "Sur ma tombe, il n’y a pas de nom. C’est un monument de granit" ce que je comprends est que la tombe est le monument sont la même chose ou au moins partie de la même chose, ce qui n'est pas le cas en italien, parce qu'il dit qu'il n'y a pas de nom sur la pierre tombale (et pour cette raison, ce soldat est "inconnu"), mais qu'il y a une statue et son heaume de soldat pour l'honorer.
En fait ce "c'è" se rapporte au "c'è" du vers que vous avez cité: "sulla tomba non C'È nome, C'È un monumento".

psqpsq    Csütörtök, 02/12/2021 - 20:53

Hum...
Tu n'as pas corrigé le denier couplet... 😉

La IsabelLa Isabel    Péntek, 03/12/2021 - 09:30

@Anerneq,

Oui, en français il est possible de garder l'infinitif, ce qui n'est pas le cas pour les 2 autres langues lesquelles j'ai traduit la chanson.

Si on dit : "sulla tomba non C'È nome, C'È un monumento". soit, sur la tombe il n'y a pas de nom, il y a un monument
Cela revient bien à dire que la tombe est bien un monument, contenant les restes d'un (ou de plusieurs soldats d'ailleurs) qui n'ont pu être identifiés....d'où le terme de "soldat inconnu".
Cependant, si grammaticalement, c'est + juste de traduire "il y a", je vais faire le changement.

La IsabelLa Isabel    Péntek, 03/12/2021 - 09:35

@psq,

Merci Viard, je pense être maintenant passée "partout", dans les 3 traductions.

À+

Read about music throughout history