Marie-Antoinette et le Chevalier de Maison-Rouge (Musical) - La désillusion

Advertisements
Francia

La désillusion

On a tant rêvé de vivre libres,
De vivre libres,
Avant d'être insurgés.
 
On a tant rêvé d'être immobiles,
D'être immobiles,
Avant d'être émigrés.
 
On a aimé la même France,
La même enfance,
Avant de se tromper.
 
Elle flotte au bout du courage,
Sur le drapeau des révolutions,
Elle n'a fait rêver personne,
La désillusion.
Elle est dans le cœur des hommes,
Le deuil de leur imagination,
Elle n'a épargné personne,
La désillusion.
 
On a toujours rêvé de toujours suivre,
De toujours suivre,
Un vent de liberté.
 
On a tant rêvé d'écrire le livre,
D'écrire le livre,
D'une histoire oubliée.
 
On s'est battus,
Pour des offenses,
Des différences,
Qui nous ont rapprochés.
 
Elle flotte au bout du courage,
Sur le drapeau des révolutions,
Elle n'a fait rêver personne,
La désillusion.
Elle est dans le cœur des hommes,
Le deuil de leur imagination,
Elle n'a épargné personne,
La désillusion.
 
Ce poignard au cœur,
Qui ne dit pas son nom,
Qui tue le bonheur,
En vous disant "non".
 
Elle flotte au bout du courage,
Sur le drapeau des révolutions,
Elle n'a fait rêver personne,
La désillusion.
Elle est dans le cœur des hommes,
Le deuil de leur imagination,
Elle n'a épargné personne,
La désillusion. (x3)
 
Kűldve: Emilie ZiegeleiEmilie Ziegelei Péntek, 26/08/2016 - 20:06
Submitter's comments:

Il doit rester quelques fautes d'orthographe, pardon.

Added in reply to request by les fleurs du malles fleurs du mal
Köszönetthanked 1 time

 

Advertisements
Videó
Translations of "La désillusion"
Marie-Antoinette et le Chevalier de Maison-Rouge (Musical): Top 3
Hozzászólások
GeheiligtGeheiligt    Péntek, 26/08/2016 - 20:13

Bonsoir Regular smile

On s'est battu > On s'est battus
Qui nous ont rapproché > Qui nous ont rapprochés